À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Une vision très informée de la musique de Froberger par Jean-Marc Aymes

Plus de détails

Johann Jakob Froberger (1616-1667) : Libro secondo di i toccate, fantasie, canzone, allemande, courante, sarabande, gigue et altre partite (1649) ; Tombeau de Monsieur de Blancheroche ; Méditation sur ma mort future. Jean-Marc Aymes, clavecin français Emile Jobin ; clavecin italien André Christophe ; orgue Robert Dallam de Lanvellec (Bretagne). 2 CD Lanvellec Editions. Enregistrés en octobre 2018 et juin 2019. Livret bilingue français-anglais. Durée totale : 126:14

 

Avec son troisième album, Lanvellec Editions explore le répertoire de l’un des plus grands clavieristes allemand du XVIIe siècle, , fertile compositeur à l’âme cosmopolite. , à l’orgue et aux clavecins, sublime cette musique toute de raffinements.

Né en Allemagne à Stuttgart au début du XVIIe siècle, Johann-Jakob Froberger devint, suite à ses études musicales, organiste à la cour de l’empereur d’Autriche Ferdinand III. Ce dernier lui accorda un congé pour partir étudier auprès de Girolamo Frescobaldi à Rome. Revenu à Vienne il voyagea dans les Flandres, à Paris et à Londres, rencontrant de nombreux musiciens qui le marquèrent significativement. En France, il côtoie les luthistes et les clavecinistes-organistes dont Gauthier, Blancrocher, Roberday, Louis Couperin et s’imprègne de ce style français si caractéristique. Encore une fois à Vienne, il se lie d’amitié avec l’organiste Matthias Weckman. Il passe enfin les dernières années de sa vie dans la Principauté de Montbéliard et s’installe au château d’Héricourt où il meurt en 1667.

L’œuvre musicale de Froberger est destinée au clavecin et à l’orgue. Sur quatre livres, deux sont conservés à Vienne sous forme de manuscrits décorés : le livre II daté de 1649 et le livre IV daté de 1656. Les autres livres sont perdus mais quelques pièces supplémentaires subsistent. Ce sont des « Tombeaux », hommages à des personnages disparus, y compris lui même par anticipation, avec une Méditation sur ma mort future. Cet album présente l’intégralité du Libro secondo de 1649 encadré par deux hommages méditatifs. Ce livre comprend des pièces de style italien, inspirées de son maitre Frescobaldi : Toccatas, Fantaisies, Canzone, ainsi que diverses Suites appelées Partitas. Froberger codifie la Suite française à l’image de Louis Couperin avec les quatre danses immuables : Allemande, Courante, Sarabande et Gigue. Le style de ces deux compositeurs se rejoint sensiblement au sein même de cette structure qui tendra à se développer plus tard.

Pour interpréter ces œuvres, a choisi deux clavecins et un orgue. La destination principale de ces pièces semble bien être le clavecin, sauf quelques rares exemples expressément dévolus à l’orgue comme les Toccatas pour l’élévation, à destination liturgique. L’essentiel est donc présenté sur deux clavecins de toute beauté : le premier est une copie de Tibaut de Tolose (style français 17e siècle) réalisé par Emile Jobin et le second une copie de Gregori (style italien) réalisé par André Christophe. L’orgue anglais de Robert Dallam (1653) complète harmonieusement ce trio d’instruments. La musique de Froberger, musicien des « Goûts réunis », se concrétise ainsi autour de claviers à caractères italien, français et anglais. L’interprète choisit à sa guise le clavecin ou l’orgue pour les œuvres où le choix de l’instrument reste libre (Canzone ou Fantaisies).

Captés au travers d’une magnifique prise de son équilibrée et aérée de François Eckert, la musique de Froberger sonne ici de manière profonde et lumineuse. Le jeu apollinien de Jean-Marc Aymes fait merveille tant il s’agrémente à chaque instant de cette liberté nécessaire à un discours à la fois vivant et structuré. L’écriture est savante mais profondément bien écrite pour le clavier, ce qui offre à l’interprète confort, souplesse et élans qui ne font que ravir l’auditeur. Plus que jamais Froberger annonce Bach dans cet esprit de synthèse des styles, dialoguant avec les accents et les idiomes de chaque contrée. Cet album nous le révèle pleinement.

(Visited 300 times, 1 visits today)

Plus de détails

Johann Jakob Froberger (1616-1667) : Libro secondo di i toccate, fantasie, canzone, allemande, courante, sarabande, gigue et altre partite (1649) ; Tombeau de Monsieur de Blancheroche ; Méditation sur ma mort future. Jean-Marc Aymes, clavecin français Emile Jobin ; clavecin italien André Christophe ; orgue Robert Dallam de Lanvellec (Bretagne). 2 CD Lanvellec Editions. Enregistrés en octobre 2018 et juin 2019. Livret bilingue français-anglais. Durée totale : 126:14

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.