À emporter, Essais et documents, Livre

De la radio au livre : les annales de Metaclassique

Plus de détails

Les Annales de Metaclassique. David Christoffel. Editions Aedam Musicae, Château-Gontier. 376 p. 28 euros. Novembre 2020

 

À l’image des émissions radiophoniques éponymes hebdomadaires dont il tire une première synthèse dans « Les annales de Metaclassique », David Christoffel arpente avec délectation, érudition et curiosité les vastes mondes de la musique classique.

Au fil des pages, le lecteur est emporté par la teneur et la diversité des échanges, menés par la baguette virtuose, avec les plus éminents spécialistes, qui ouvrent en grand, quoiqu’en toute simplicité, les portes de leur savoir.

Dès le premier chapitre, « Attaquer », avec le compositeur et le chef d’orchestre , le ton est donné. Pour évoquer l’impulsion d’un son, le commencement d’un morceau ou le début d’une phrase, les interlocuteurs convoquent – dans cet ordre – Bach, Schaeffer, Mahler, Mozart, Debussy, Rossini, Schubert, Haydn, Beethoven, Wagner, Stockhausen, Boulez, Varèse, Schumann, Murail, Stravinsky, Berg et Lachenmann, mais encore l’échantillonneur Akai MPC, Abraham Moles, Paul Celan et Marcel Proust. Il fallait au moins ça ! Et c’est l’occasion de découvrir la question rituelle d’Omer Corlaix, fidèle collaborateur, qui met en perspective par un pas de côté les propos des participants en fin de chapitre (rôle tenu ponctuellement aussi par Gilles Charlassier).

Ainsi se succèdent, au fil de trois grandes parties, « Pratiquer », « Recevoir » et « Lier », vingt-huit sujets, tirés des quarante-sept émissions enregistrées en 2019, tous titrés par un verbe à l’infinitif bien choisi, « pour contourner la pompe des noms propres et ce qu’elle impose de culte de la personnalité, de privatisation des fonctions musicales, de surexposition des devants de la scène », nous précise dans un entretien. Ainsi Laurent de Wilde, Grégoire Blanc et Coralie Ehinger nous font-ils « Onduler » avec le thérémine ; les sociologues Sophie Maisonneuve et Loïc Riom nous permettent de « Découvrir » la musique sur internet ; Bastien Gallet nous aide à « Ouïr » un peu mieux ; Catherine Cessac nous amène à « Personnifier » , , la compositrice dont elle est la première spécialiste mondiale, au côté de la poétesse contemporaine homonyme Élisabeth Jacquet ; quant à Pierre-Albert Castanet, il nous convie à « Suspendre » le temps musical. Et va également « Plaire », « Enchanter », « Cliver », voire « Ennuyer » avec ses nombreux invités, toujours passionnants, pour notre plus grand plaisir. Un sommet pour musicologue (on ne se refait pas !) est d’« Analyser » Bach, Wagner, les Beatles ou Schoenberg avec , au travers de ses nombreuses références, de Nattiez à Meyer, de Schenker à Khün, de la narratologie à la set theory.

Tout mélomane, à l’aune de ses sensibilités et de ses centres d’intérêt, y trouvera son compte et plus encore, et ce pour longtemps, puisque chaque année paraîtra un volume, « tant que Metaclassique et Aedam Musicae existeront ». Amen ! Si les chapitres forment un tout complet et bien ficelé, l’envie d’arpenter d’autres ouvrages et d’approfondir tel ou tel sujet se feront souvent ressentir : mission accomplie.

(Visited 115 times, 1 visits today)

Plus de détails

Les Annales de Metaclassique. David Christoffel. Editions Aedam Musicae, Château-Gontier. 376 p. 28 euros. Novembre 2020

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.