À emporter, Audio, Opéra

Christophe Rousset et Salieri, une histoire qui dure

Plus de détails

Antonio Salieri (1750-1825) : Armida, dramma per musica en trois actes sur un livret de Marco Coltellini. Lenneke Ruiten, soprano (Armida) ; Florie Valiquette, soprano (Rinaldo) ; Teresa Iervolino, mezzo-soprano (Ismene) ; Ashley Riches, baryton (Ubaldo) ; Chœur de chambre de Namur (chef de chœur : Thibaut Lenaerts) ; Les Talens Lyriques, direction : Christophe Rousset. 2 CD Aparté. Enregistrés en juillet 2020 à la Philharmonie de Paris. Notice en français, anglais, allemand et italien. Durée totale : 125’

 

Une proposition réussie pour et dans Armida, leur quatrième aventure musicale avec .

Il est facile d’associer le nom de Salieri à celui de Mozart. Image caricaturale, voire fausse. C’est surtout vite oublier l’inventivité musicale d’un compositeur très influent à la Cour de Vienne à son époque. Son catalogue est pourtant pléthorique et riche pour des musiciens en mal de découvertes. Mais même si le compositeur fut l’objet de quelques attentions de grands noms du monde lyrique, de Montserrat Caballé à Cecilia Bartoli, ces manifestations d’intérêt n’ont touché qu’un public averti, voire spécialisé, malgré la popularité des interprètes engagés dans ces projets.

Qu’est-ce qui explique la vague sur laquelle surfe allégrement et ses Talens Lyriques depuis 2015 ? Finalement, peu importe au regard du résultat obtenu, que ce soit dans la perception renouvelée d’un auditoire de plus en plus en large, que dans la qualité des enregistrements proposés par ces musiciens.

Les prix se sont enchaînés avec une distribution quasi identique incluant la soprano Judith van Wanroij, le ténor Cyrille Dubois, le baryton Jean-Sébastien Bou, la mezzo-soprano Karine Deshayes ou encore les Chantres du CMBV. Les Danaïdes ont obtenu une Clef d’or ResMusica lors de l’année de sortie du disque en 2015, alors que Tarare était l’un des grands gagnants ICMA en 2019. Après les trois tragédies lyriques en français du compositeur, comprenant également Horaces en 2016, voilà donc de nouveau une première mondiale pour , cette fois-ci consacrée au premier opéra seria d’ écrit au début de sa carrière lyrique. La première force de cet enregistrement est la connaissance parfaite du style du compositeur respectant idéalement l’essence de son écriture, ici inspirée de Gluck et du goût français.

Le deuxième attrait réside dans la maîtrise de la tension dramatique, constamment renouvelée autant dans la construction d’une intrigue particulièrement efficace et dynamique, concentrée autour des trois personnages principaux que sont Armida (), Rinaldo () et Ubaldo (), que dans l’enthousiasmant flux de contrastes, les atmosphères s’enchaînant afin de maintenir l’écoute entre l’oisiveté des jardins d’Armida, le mystère et l’impétuosité des esprits infernaux.

Dans cet écrin, Les Talens Lyriques s’accomplissent pleinement dans une fluidité constante malgré la variété du discours musical, accompagnés d’un éloquent, et d’une distribution vocale homogène soulignant agréablement l’élégance mélodique de la partition. La qualité du coffret finalise un projet soigné de bout en bout.

(Visited 240 times, 1 visits today)

Plus de détails

Antonio Salieri (1750-1825) : Armida, dramma per musica en trois actes sur un livret de Marco Coltellini. Lenneke Ruiten, soprano (Armida) ; Florie Valiquette, soprano (Rinaldo) ; Teresa Iervolino, mezzo-soprano (Ismene) ; Ashley Riches, baryton (Ubaldo) ; Chœur de chambre de Namur (chef de chœur : Thibaut Lenaerts) ; Les Talens Lyriques, direction : Christophe Rousset. 2 CD Aparté. Enregistrés en juillet 2020 à la Philharmonie de Paris. Notice en français, anglais, allemand et italien. Durée totale : 125’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.