Audio, Musique d'ensemble, Musique de chambre et récital, Parutions

Les couleurs du temps de Dominique Lemaître

Plus de détails

Dominique Lemaître (né en 1953) : Stèle, à la mémoire de Félix Lechevalier, pour deux sopranos, clarinette basse, percussion et guitare sur un texte de Simonide de Céos ; Khronos, hommage à Stephen Hawking, pour guitare et six instruments ; Laps pour soprano, flûte alto, cor anglais, violoncelle et piano ; Liens d’espace pour clarinette et deux trios ; Les Moires, monodrame pour récitant, trois sopranos choristes et six instruments sur un poème d’Alexis Pelletier. Isabelle Chomet, guitare ; Marion Gomar, soprano ; Alexis Pelletier, récitant ; Armand Angster, clarinette ; ensemble Accroche Note ; ensemble Akantha ; ensemble Mémoires Sonores ; direction : Jérôme Pollack et François Veilhan. 1 CD Da Vinci Classics. Enregistré live (dans l’ordre des pièces citées) : le 5 mai 2019, Abbaye de Graville (Le Havre) ; le 21 septembre 2019, La Forge (Honfleur) ; le 30 avril 2017 au Manoir d’Etainnemare (Etoutteville) ; le 28 janvier 2012 à la Salle Cortot (Paris) ; le 7 avril 2018 à l’Abribus Hall (Criel-sur-Mer). Textes de présentation en français et anglais. Durée : 77:00

 

Les cinq pièces pour ensemble de ce nouvel album monographique de instaurent chacune à leur manière un rapport au temps, à l’espace et à la mémoire.

Le temps est étiré et le rythme « errant », celui de Josquin des Prés, dans Stèle dressée à la mémoire de Félix Lechevalier, graphiste et dessinateur décédé en 2017. Les deux voix de soprano rejointes par la clarinette et la guitare (ensemble Akantha) citent quelques mesures de la célèbre chanson Mille regretz du Franco-flamand quand le tam rehaussé d’un petit gong mesure la profondeur de l’espace. Le temps est strié (pulsé) autant que circulaire dans Khronos, autre hommage adressé cette fois à Stephen Hawking, physicien et cosmologiste britannique disparu en 2018. La pièce met en vedette la guitare (Isabelle Chomet) évoluant dans un espace mouvant où fluctuent les trajectoires et les couleurs instrumentales, celles de la percussion particulièrement sollicitée, entre matité des peaux et résonance irradiante du tam. Soliste également, la clarinette d’Armand Angster ouvre le champ narratif dans Liens d’espace dont les cordes (incluant une harpe) et les percussions claviers (ensemble Accroche Note) constituent le paysage sonore. Volubile et capricieuse, la clarinette freine parfois sa course, laissant se déployer le spectre sonore comme une sorte d’arrêt sur image. La voix de soprano (Marion Gomar) est conductrice dans Laps, ombrée, épaissie, prolongée par les instruments qui l’entourent, flûte, violoncelle, cor anglais, () tandis que le piano laisse résonner ses harmonies colorées. Pas de texte chanté mais des phonèmes dont les couleurs fusionnent avec les timbres instrumentaux et tissent la dramaturgie.

Les divinités du destin sont convoquées dans Les Moires (2017), monodrame sur un texte du poète qui est aussi récitant aux côtés des trois sopranos et des six instrumentistes de l’ : « Sais-tu ce qu’il adviendra ? interroge le narrateur dont le récit s’inscrit sur la trame instrumentale et vocale. Les voix de femmes surlignées par les vents et les cordes confèrent une dimension incantatoire à la voix du poète quand les timbales, la harpe et le vibraphone servent l’articulation du texte et colorent l’espace. Dirigé par , l’ensemble offre un environnement tout à fois fluide et expressif au déroulement narratif.

(Visited 188 times, 1 visits today)

Plus de détails

Dominique Lemaître (né en 1953) : Stèle, à la mémoire de Félix Lechevalier, pour deux sopranos, clarinette basse, percussion et guitare sur un texte de Simonide de Céos ; Khronos, hommage à Stephen Hawking, pour guitare et six instruments ; Laps pour soprano, flûte alto, cor anglais, violoncelle et piano ; Liens d’espace pour clarinette et deux trios ; Les Moires, monodrame pour récitant, trois sopranos choristes et six instruments sur un poème d’Alexis Pelletier. Isabelle Chomet, guitare ; Marion Gomar, soprano ; Alexis Pelletier, récitant ; Armand Angster, clarinette ; ensemble Accroche Note ; ensemble Akantha ; ensemble Mémoires Sonores ; direction : Jérôme Pollack et François Veilhan. 1 CD Da Vinci Classics. Enregistré live (dans l’ordre des pièces citées) : le 5 mai 2019, Abbaye de Graville (Le Havre) ; le 21 septembre 2019, La Forge (Honfleur) ; le 30 avril 2017 au Manoir d’Etainnemare (Etoutteville) ; le 28 janvier 2012 à la Salle Cortot (Paris) ; le 7 avril 2018 à l’Abribus Hall (Criel-sur-Mer). Textes de présentation en français et anglais. Durée : 77:00

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.