Audio, Musique d'ensemble, Parutions

La trompette de Romain Leleu nous invite à découvrir un cross-over exemplaire

Plus de détails

Face(s) à Face(s). Arrangements d’œuvres de George Gershwin, Ziad Rahbani, Manuel Doutrelant, Serge Gainsbourg, Charlie Chaplin, Leonard Bernstein, Jean-Baptiste Arban, Rafael Méndez, Jacques Ibert, João Bosco, Ennio Morricone. Romain Leleu Sextet. 1 CD Harmonia Mundi. Enregistré à la Cité de la musique de Soissons, du 26 au 29 mai 2019. Notice bilingue (français-anglais). Durée : 62:46

 

et son quintette à cordes, à travers leur sélection éclectique d’œuvres attachantes nous convient à déguster une pleine heure de plaisir musical.

Tous les arrangements de cette livraison, empruntant au classique, au jazz, au cinéma et à la world music, reviennent à Manuel Doutrelant, violoniste du Sextet en exercice depuis une dizaine d’années. Ensemble, ils signent avec cet album un exemple recommandable de cross-over qualitatif, insouciant des frontières dressées entre les types et styles de musiques et débarrassés des préjugés habituels dans ce « Face (s) à Face (s) » décomplexé et succulent.

Le passé revit avec une Fantaisie sur le Caprice n° 2 de Paganini (1782-1840), arrangée par Doutrelant, où la trompette remplace le violon avec brio et un clin d’œil à Jacques Ibert avec un extrait de ses fameuses Escales (Tunis-Nefta). Au compositeur libanais Ziad Rahbani (né en 1956), il emprunte ce Nataruna aux accents folkloriques marqués, sans oublier la nostalgique Romance du Mexicain Rafael Méndez (1906-1981) jouée au bugle et la Fantaisie sur le Carnaval de Venise du Français Jean-Baptiste Arban (1825-1889). La populaire Javanaise de Serge Gainsbourg (1928-1991) inspire Romain Leleu dans une version subtile pour trio (violon, violoncelle et trompette). Le programme retient aussi une pièce de João Bosco (né en 1946), O bébado e a equilibrista, dans laquelle l’atmosphère du Brésil transparaît, tandis que les voix des six compères se font entendre lorsqu’ils utilisent leurs instruments comme des percussions. L’Amérique du Nord bariolée n’est pas oubliée avec des visites rendues à George Gershwin (1898-1937), magnifique Américain à Paris et inoubliable Summertime, à Charlie Chaplin (1889-1977) dont le Limelight dévoile un pan de ses multiples qualités, de Leonard Bernstein (1918-1990) avec une version délicate d’America issue du fameux West Side Story. La dernière piste du CD nous transporte dans le monde onirique d’Ennio Morricone, récemment disparu (1928-2020) avec ce Hautbois de Gabriel tiré du film Mission, ici remplacé par la trompette piccolo du soliste.

Les belles qualités interprétatives du quintette à cordes et le timbre magnifique de la trompette (en ut et si bémol) de Romain Leleu, qui excelle également au cornet, à la trompette piccolo et au bugle, nous comblent, par l’unité et la subtilité de leur jeu tour à tour incisif, suave, recueilli ou exubérant. La qualité de la prise de son contribue également à la réussite de l’écoute avec une restitution équilibrée et chaude, nette et précise, sans compter une définition globale chatoyante.

(Visited 398 times, 1 visits today)

Plus de détails

Face(s) à Face(s). Arrangements d’œuvres de George Gershwin, Ziad Rahbani, Manuel Doutrelant, Serge Gainsbourg, Charlie Chaplin, Leonard Bernstein, Jean-Baptiste Arban, Rafael Méndez, Jacques Ibert, João Bosco, Ennio Morricone. Romain Leleu Sextet. 1 CD Harmonia Mundi. Enregistré à la Cité de la musique de Soissons, du 26 au 29 mai 2019. Notice bilingue (français-anglais). Durée : 62:46

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.