La Scène, ResBambini, Spectacles Jeune public

Cristaux de Nosfell : un spectacle multiforme

Plus de détails

Espace Cardin, Théâtre de la Ville, Paris. 26-II-22. Nosfell : Cristaux. Ecriture et interprétation : Nosfell. Chorégraphie : Nosfell ; Clémence Gaillard ; Eric Martin. Dramaturgie : Tünde Deak. Musique : Nosfell ; Julien Perraudeau. Conception scénographie : Nadia Lauro. Costume : Eric Martin. Création lumière : Chloé Bouju. Création son : Nicolas Delbart

Au Théâtre de la Ville, raconte en danse, théâtre et musique l’aventure fabuleuse de la fille d’un paludier. Après avoir été créé à la Filature de Mulhouse au mois de janvier, ce spectacle est en tournée jusqu’à la fin du mois d’avril.

Une créature étrange, mi homme-mi animal aquatique, dont on n’entend d’abord que la voix surgie de nul part dans l’obscurité de la salle. C’est , unique comédien-danseur-chanteur de la pièce, qui, grâce à une amplitude vocale exceptionnelle, incarne tous les personnages de l’histoire, dans une performance remarquable. Cristaux est un conte fantastique qui narre l’histoire de la disparition du sel dans le pays imaginaire de Klokochazia et d’une petite fille issue d’une famille de paludiers. Le père décide d’attendre que le sel revienne. Mû par la volonté de s’émanciper de la colère due à la frustration de son père, l’enfant passe toutes ses nuits dans un tronc d’arbre, refuge nécessaire. Elle y développe un rapport au temps qui lui permettra de survivre à la folie des adultes et d’invoquer les voix mystérieuses d’une nature complexe.

Cet « oratorio fantastique », qui vient après Le corps des songes créée en 2019 par la même équipe artistique, est chanté en français et dans une langue imaginaire. S’y ajoutent danse, mimes, cris d’animaux et textes parlés dans une succession de scènes. Du fait de la multiplicité des langues, dont le klokobetz, langage inventé du pays de Klokochazia, des expressions artistiques et de l’incarnation de tous les personnages par un seul et unique interprète, le propos n’est pas toujours limpide, au risque de perdre parfois le fil de l’histoire. Le silence observé dans la salle montre cependant qu’il capte l’attention des spectateurs, même des plus jeunes qui sont souvent entourés des bras rassurants de leurs parents, le spectacle pouvant être déroutant pour les plus petits.

La performance de Nosfell est impressionnante. Il y a des moments d’une grande beauté étrange, dans un décor mouvant aussi simple que puissant, évoquant les cristaux de sel.

Crédits photographiques : © Manu Wino

(Visited 286 times, 1 visits today)

Plus de détails

Espace Cardin, Théâtre de la Ville, Paris. 26-II-22. Nosfell : Cristaux. Ecriture et interprétation : Nosfell. Chorégraphie : Nosfell ; Clémence Gaillard ; Eric Martin. Dramaturgie : Tünde Deak. Musique : Nosfell ; Julien Perraudeau. Conception scénographie : Nadia Lauro. Costume : Eric Martin. Création lumière : Chloé Bouju. Création son : Nicolas Delbart

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.