Audio, Musique d'ensemble, Parutions

Ferveur et mélancolie dans l’Angleterre du XVIIe siècle

Plus de détails

Of grief and the divine. Verse anthems de Matthew Locke (1621-1677) et John Blow (1649-1708). Ensemble Cosmos : Morgane Collomb et Alice Kamenesky, sopranos ; Damien Ferrante, contre-ténor ; Paco Garcia et Richard Golian, ténors ; Maxime Saïu, baryton-basse ; Justin Glaie, basse de viole ; Loris Barrucand, orgue positif et virginal. 1 CD Paraty. Enregistré à Paris en novembre 2020. Livret français-anglais. Durée : 53:34

 

L’ nous offre ici son premier enregistrement, qu’il consacre à la musique religieuse de et .

Après de longues années d’une période politiquement troublée, l’avènement du roi Charles II en 1660 met fin à l’austérité de l’ère Cromwell et voit le renouveau de la musique d’église. Le programme proposé ici explore la forme du verse anthem à l’époque de la Restauration. Née pendant la période élisabéthaine, cette forme typiquement anglaise fait alterner des versets solistes et la polyphonie de l’hymne (anthem). Deux compositeurs pour illustrer ce répertoire trop peu connu : et . Le premier s’est exilé aux Pays-Bas durant la guerre civile, où il se familiarise avec le style italien et se convertit au catholicisme. À son retour en Angleterre, c’est principalement comme compositeur de musiques de théâtre qu’il se fait remarquer, mais il est aussi l’organiste de la chapelle de la reine, pour laquelle il compose de nombreux motets. D’une génération plus jeune, Blow fut organiste de la chapelle royale et de l’abbaye de Westminster, professeur et ami d’Henry Purcell.

L’ s’est formé en 2015 autour des rencontres de l’abbaye de Royaumont, choisissant un travail collégial sans chef basé sur l’écoute mutuelle. Le programme présenté ici est conçu pour cinq chanteurs et basse continue. La première partie est constituée d’anthems de repentance, comme un écho aux tourments religieux et politiques des années passées. Le paysage s’éclaire peu à peu, avec des pièces qui expriment l’espérance des temps nouveaux. Dans tous les cas, les chanteurs font preuve d’un remarquable sens de l’affect et de la théâtralité du texte, parfaitement mis en valeur par une diction très travaillée. L’alternance entre les parties solistes et les parties de chœur permet une belle diversité de couleurs sonores. L’influence du style italien est prégnante dans les chromatismes qui soulignent les affects, allant jusqu’à oser des glissandos très expressifs. Chacune des voix solistes est parfaitement timbrée et donne à l’ensemble la texture d’une très belle étoffe, tout à tour soyeuse et velouté. Le continuo de Justin Glaie à la viole et de Loris Barrucand à l’orgue est parfait. Deux pièces instrumentales de Locke, une pavane pour viole et une allemande pour virginal, viennent ponctuer ce programme d’une fervente mélancolie. Un ensemble à suivre.

(Visited 199 times, 1 visits today)

Plus de détails

Of grief and the divine. Verse anthems de Matthew Locke (1621-1677) et John Blow (1649-1708). Ensemble Cosmos : Morgane Collomb et Alice Kamenesky, sopranos ; Damien Ferrante, contre-ténor ; Paco Garcia et Richard Golian, ténors ; Maxime Saïu, baryton-basse ; Justin Glaie, basse de viole ; Loris Barrucand, orgue positif et virginal. 1 CD Paraty. Enregistré à Paris en novembre 2020. Livret français-anglais. Durée : 53:34

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.