Flash info

Festival d’Aix-en-Provence : un nouvel opéra de George Benjamin

 

Pour fêter ses 75 ans en 2023, le festival d’Aix-en-Provence proposera en création mondiale le nouvel opéra de Picture a day like this, avec le Mahler Chamber Orchestra sous la direction du compositeur et dans une mise en scène conjointe de Daniel Jeanneteu et Marie-Christine Soma.

Pierre Audi présentait à la presse ce matin la programmation de l’été prochain soulignant l’importance de la musique contemporaine à Aix depuis longtemps avec la création d’un contexte dramaturgique permettant de faire découvrir et apprécier cette musique. Un parti pris qui ne fera que se renforcer à l’avenir. Chaque année est un nouveau festival, et non une nouvelle édition, selon le directeur d’Aix. Et dans un contexte économique difficile, avec l’inflation, la hausse du prix des matières premières, la perte de certaines coproductions et des spectateurs russes, la nécessité d’aller vers plus de sobriété, l’innovation est indispensable.

Six opéras mis en scène seront à l’affiche et trois en version de concert. En ouverture du festival, L’Opéra de Quat’sous sera donné dans une nouvelle production du metteur en scène de théâtre allemand Thomas Ostermeier, dont ce sera la première mise en scène lyrique. L’oeuvre sera interprétée par onze comédiens de La Comédie-française, avec une nouvelle traduction française du texte de Bertolt Brecht, et par l’ensemble Le Balcon sous la direction de Maxime Pascal. Eric Ruf le directeur de l’institution théâtrale parisienne, se réjouit de cette première venue à Aix de sa maison. La production sera d’ailleurs donnée par la suite Salle Richelieu à Paris. Deux productions programmées pour le festival annulé en 2020 seront à l’affiche : Cosi fan tutte dans une mise en scène de Tcherniakov, proposant une approche avec des couples matures (un défi pour les voix) avec l’Orchestre Balthasar Neumann dirigé par Thomas Hengelbrock ; également Wozzeck qui fera son entrée au répertoire du festival dans une mise en scène de Simon McBurney, avec Christian Gerhaher dans le rôle-titre sous la direction de Simon Rattle. Klaus Mäkelä sera lui aussi à Aix avec l’Orchestre de Paris pour une production des Ballets russes de Stravinksy présentant de façon inhabituelle rien moins que les trois ballets d’affilée. Au Stadium, pas de danseurs sur scène mais trois films diffusés sur écran derrière l’orchestre. Une création européenne sera proposée : The faggots and their friends between revoultions, fantaisie baroque drôle et irrévérencieuse de Philip Venables et Ted Huffman pour démontrer la place importante du théâtre musical pour Pierre Audi. Pour cette année anniversaire, une affiche de grand luxe pour Otello en version de concert avec Jonas Kaufmann, Maria Agresta, Ludovic Tézier avec l’orchestre du San Carlo dirigé par Michele Mariotti. Du grand opéra avec Le Prophète avec John Osborn, Anita Rachvelichvili, le LSO et l’Orchestre des Jeunes de la Méditerrannée dirigés par Mark Elder. Également, Lucie de Lammermoor (en version française) avec Lisette Oropesa, Pene Pati, Florian Sempey, Nicolas Courjal avec le chœur et l’orchestre de l’Opéra de Lyon sous la baguette de Daniele Rustioni. Des opéras en concert qui seront amenés à se développer selon le directeur du festival. Une belle série de concerts également (Benjamin, Rattle, Mälkki..) et des récitals avec par exemple Pretty Yende qui fera ses débuts à Aix ou Kirill Gerstein pour interpréter le Concerto for Orchestra de . (NF)

(Visited 207 times, 1 visits today)
 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.