Les mélodies de Philippe Gaubert

À emporter, CD

(1879-1941) : Les stances ; Quatre ballades françaises ; Deux mélodies ; Trois nouvelles ballades ; Six poèmes ; La verdure dorée ; Chansons pour me consoler d’être heureux. , soprano ; , baryton ; Alain Jacquon, piano. 1 CD TIMPANI 1C1199. Code barres : 3377891311995. Enregistré Salle Colonne à Paris en septembre 2012. Notice bilingue (français-anglais) de Harry Halbreich toujours aussi excellente chez l’éditeur, avec tous les textes des chansons. Durée totale : 65’34

 

Les mélodies de – dont certaines sont enregistrées ici pour la première fois – représentent le mélodisme français d’après-guerre, entre les années 1920 et 1930.

Le choix des poèmes, en particulier ceux de Paul Fort, amène le compositeur à créer un accompagnement autonome de la voix, raffiné mais pas maniéré, très équilibré quant aux ressources pianistiques entre les deux mains.

Des deux chanteurs, on retiendra une certaine neutralité relativement aux couleurs, comme si la musique et la poésie devaient parler d’elles-mêmes. Il n’y a pas de surenchère expressive, ce que l’on appréciera. Pour , le registre médium aigu et suraigu reste moyennement compréhensif surtout aux passages forte, tort malheureusement partagé par 99% de ses consœurs. Le baryton est lui toujours parfaitement compris.

Alain Jacquon respecte cet univers de subtilités et ce ton si caractéristiques de la mélodie française, exercice toujours  redoutable pour les interprètes, et ne couvre jamais ses chanteurs.

Dans le recueil Chansons pour me consoler d’être heureux, on portera une attention particulière à la Complainte du petit cheval blanc dont un autre chanteur-poète reprendra le texte bien des années plus tard et traitée de manière tout autre : Georges Brassens !

Imprimer
Mots-clefs de cet article

Les commentaires sont fermés.

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.