tous les dossiers(1)

Bruckner au plus près des cieux avec Mariss Jansons

À emporter, CD, Musique symphonique

Anton Bruckner (1824-1896) : Symphonie n° 9 en ré mineur. Orchestre royal du Concertgebouw, direction : Mariss Jansons. 1 CD RCO Live. Enregistrement public réalisé à Amsterdam en mars 2014. Notice quadrilingue : anglais, français, allemand, néerlandais. Durée : 54’44.

 

Les Clefs Resmusica

bruckner_9_jansonsEmpreintes d’une spiritualité aussi pure que naïve, la vie et l’œuvre symphonique d’ dévoilent l’intensité de son isolement et de sa religiosité. Sa Symphonie n° 9 en ré mineur (inachevée) travaillée durant les dix dernières années de son existence délivre un message des plus bouleversants de toute l’histoire de la musique.

Les versions de références, presque toutes inoubliables, depuis l’origine de l’enregistrement se comptent par dizaines. Les chefs hallucinés, les orchestres galvanisés, les auditeurs transformés succombent immanquablement à la magie de cet incandescent chef-d’œuvre venu du cœur et de l’âme et offert « au Dieu bien aimé ». Une gravure de plus se surprend-on à murmurer ! Le doute disparaît dès les premières mesures du Feierlich-Misterioso (solennel et mystérieux) et l’immersion, devenue totale, efface toute ébauche de querelle potentielle. La musique avance inexorablement, puissante, entêtante et impérieuse. Le second mouvement Scherzo avec son trio Schnell permet une échappée incroyable et saisissante vers le monde mélancolique et fantasque de Bruckner. Et puis survient le perturbant et émouvant Adagio, ce troisième et dernier mouvement, véritable invite à côtoyer le zénith incomparable et vertigineux de la condition humaine. Une telle musique, rappelant vaguement Wagner et annonçant Mahler, inspire autant les interprètes que les auditeurs. Le miracle se renouvelle une fois encore avec cet enregistrement live de mars 2014. La hauteur d’esprit et l’engagement du Letton et le savoir-faire légendaire de l’ d’Amsterdam concourent à ajouter cette récente lecture, littéralement transcendée, au firmament des interprètes les plus géniaux. Un cadeau magique qui terrasse la morosité de notre époque troublée.

Banniere-abecedaire728-90-resmusica-janvier16

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.