tous les dossiers(1)

Les inspirations de Romain Leleu

À emporter, CD, Musique d'ensemble

Joseph Kosma: Les Feuilles mortes; Grigoras Dinicu: Hora Staccato; Astor Piazzolla: Fuga y misterio; Ennio & Andrea Morricone: Cinema Paradiso; Gabriel Fauré: Après un rêve; Georges Bizet (arrgt Manuel Doutrelant): Fantaisie sur Carmen; Reynaldo Hahn: L’Heure exquise; Louis-Claude Daquin: Le Coucou; Antônio Carlos Jobim: Águas de Março; Antônio, Chega de saudade; Vincent Peirani: Random Obsession (création); Johann Sebastian Bach: Aria (BWV 1068); Pablo de Sarasate: Zapateado; Kurt Weill: Youkali; Luiz Bonfá: Manhã de Carnaval. Arrangement et orchestration de Manuel Doutrelant. Romain Leleu, trompette ; Ensemble Convergences. 1 CD Aparte. AP 114. Enregistré en 2015 à l’Auditorium du Nouveau Siècle (Lille, Hauts-de-France). Notice de présentation en : français et anglais. Durée : 68’13

 

romain_leleu_inspirationsAprès Sur la route, un premier album réussi avec l’, renouvelle avec Inspirations le succès d’une formule qui voit l’alliance d’un quintette à cordes et d’une trompette pour explorer un répertoire populaire et plus savant, pour le plaisir constant des oreilles.

Le visuel de l’album où le musicien est penché vers la gauche (associé au passé) mais tourné vers la droite (et donc l’avenir), sa trompette (classique) dans une main mais vêtu d’un blouson de cuir, est une bonne synthèse  de cet album qui dessine un parcours personnel à partir de méga-tubes (Carmen, le chaloupé brésilien Águas de Marçou, une aria de Bach, les Feuilles mortes ) et de raretés.

Le répertoire de la trompette soliste n’ayant pas des proportions illimitées (surtout hors des sentiers baroques), alors a trouvé une réponse astucieuse en impulsant la création d’un quintette à cordes à la formation classique (violons I et II, alto, violoncelle, contrebasse) pour jouer des arrangements réalisés par Manuel Doutrelant (violon II) et couvrant toutes les époques depuis le baroque jusqu’à nos jours.

Le défi est alors de trouver l’équilibre entre des pièces que rien ne prédisposait à se retrouver ensemble, et c’est là que la réussite est la plus manifeste, les atmosphères se succédant comme dans un rêve. Sur le plan interprétatif, on est dans l’excellence habituelle à laquelle le trompettiste nous a habitués, une brillance sans dureté, des veloutés expressifs, une sensibilité jamais prise en défaut. Mieux que tout peut-être, l’artiste commence à dessiner un parcours pour lui-même et pour son instrument.

Banniere-clefsResMu728-90

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.