Musica2

Un orgue historique espagnol pour l’église de Fresnes

À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Géraud Chirol (né en 1962) : Alamire ; De contras, sobre caba ; Lleno ; Eco. Antonio de Cabezon (1510-1566) : Diferencias sobre el canto del caballero. Anonyme (Porto 1695) : Tento de primeiro tom. Alonso Mudarra (1510-1580) : Gallarda. Pablo Bruna (1611-1679) : Tiento de primero tono de mano derecha ; Tiento sobre la letania de la Virgen ; Tiento de falsas de 2° tono. Joan Cabanilles (1644-1712) : Tiento sobre In exitu Israël ; Batalla imperial de cinqué to. Antonio Carreira (1530-1594) : Canção a quatro glosada. Francisco Correa de Arauxo (1585-1654) : Tiento XV de quarto tono. Sebastian Aguilera de Heredia (1561-1627) : Tiento de 4° tono. José Antonio Carlos de Seixas (1704-1742) : Sonata. Francisco Xavier Baptista (17..-1797) Tocata. Anne-Marie Blondel, Etienne Baillot et Jean-Luc Ho à l’orgue historique ibérique Joseph de Fuentes y Ferrer de l’église Saint-Eloi de Fresnes (Val de Marne). 1 CD Son an ero. Enregistré en novembre et décembre 2016. Livret quadrilingue français, anglais, espagnol, breton. Durée totale : 68’23

 

fresnes_organo_sonero

C’est l’histoire d’un orgue espagnol de couvent remontant à 1768, miraculeusement sauvé, puis restauré et enfin installé dans l’église de Fresnes. Une belle aventure portée par l’association « L’art de la fugue » pour offrir une nouvelle vie musicale à ce joyau du passé. Trois organistes largement impliqués dans cette réalisation le font chanter harmonieusement dans un répertoire choisi parmi les plus grands maîtres de la littérature ibérique.

Par le passé déjà, quelques orgues historiques voués à la destruction furent sauvés. On se souvient des instruments que Francis Chapelet fit rapatrier en France dans les années 70 et qui vivent encore chez lui à Montpon-Ménestérol. La démarche est belle, courageuse et permet ainsi de conserver un patrimoine parfois en danger. L’histoire de l’orgue de Fresnes peut se résumer en quelques mots : un instrument historique dans un couvent de Buenafuente del Sistal nécessite une restauration que malheureusement les responsables du couvent ne peuvent supporter financièrement. Déposé dans l’atelier des Frères Desmottes à Landete (Espagne), l’orgue est en vente. Après plusieurs années d’attente, l’orgue est enfin acheté par l’association « L’art de la fugue » avec le projet de l’installer à Fresnes.

L’atelier Desmottes monte l’orgue dans l’église et l’inauguration a lieu en janvier 2015. Il s’agit d’un instrument d’une dizaine de jeux, caractéristique de la facture du centre de l’Espagne, avec ses familles de jeux bien typées et ses demi-registres. Tout un répertoire ciblé peut donc s’exprimer ici de manière authentique. C’est la démonstration même de cet enregistrement qui regroupe à la fois les plus grands compositeurs de l’orgue ibérique de la Renaissance au baroque, interprétés par trois musiciens, , et , dont le style se fond complètement en une harmonie amicale et complice. Un autre acteur important de cette belle entreprise est qui a beaucoup œuvré pour l’arrivée de l’orgue à Fresnes. Compositeur, il propose quelques courtes pièces de caractère contemporain qui s’intercalent avec les œuvres du passé. L’idée est bonne et apporte un contraste agréable qui montre aussi combien ces vieux orgues peuvent servir un répertoire des plus modernes.

Le programme du disque nous fait entendre quelques joyaux de l’écriture ibérique où les œuvres portugaises occupent ici une place de choix. Avec ses dix jeux, les trois interprètes jouent des teintes contrastées de l’orgue du sud, tout en ombres et en lumières. Les pièces sonnent en gloire, tour à tour maniées par une équipe avisée de doigts experts et inspirés. Cabezon, Correa, Heredia, Seixas ou Cabanilles trouvent ici les couleurs qui conviennent à leur musique. Notons une prise de son bien précise qui ne laisse aucun détail dans l’ombre, et qui magnifie encore plus ce feu d’artifice sonore.

On souhaite une longue nouvelle vie à cet instrument qui fut peut-être, grâce à son expatriation, sauvé d’une éventuelle disparition. Il faut saluer également le travail exemplaire des Frères Frédéric et Yann Desmottes et de leur ami harmoniste Jean-Marie Tricoteaux. De nombreux concerts sont organisés régulièrement dans ce lieu autour du nouveau venu.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.