Archives de l’auteur : Joseph Thirouin

avatar

À propos de Joseph Thirouin

Collaborateur de ResMusica depuis 2011, Joseph Thirouin a fait des études de musicologie et d'écriture au CRR de Lyon, puis à l'ENS de la rue d'Ulm, dont il est ancien élève, avant d'intégrer en 2013 les classes du CNSM de Paris. Il a depuis obtenu un prix d'harmonie dans la classe de Fabien Waksman, un prix d'esthétique dans celle de Christian Accaoui, et un prix de fugue auprès de Thierry Escaich. Il poursuit également des études de mathématiques, et prépare une thèse de doctorat à l'université Paris-XI Orsay.
The Eglise (c) Aline Paley

Trois jours à Verbier avec les grands interprètes de notre temps

En contrepoint des soirées symphoniques ou opératiques, le Verbier Festival se flatte de proposer à son public une programmation chambriste soignée et abondante. Aperçu, en un week-end et huit concerts, d’un tourbillon de talents éprouvés et de gloires montantes. Il en va du Festival de Verbier comme d’un luxueux cocktail : réunissez, dans un alpage suisse de votre choix, les meilleurs ingrédients du moment — stars déjà mondialement acclamées, jeunes prodiges, ...
Dutilleux

Deux Dutilleux face à face dans un disque chambriste

Dans un CD impeccablement réalisé, un hommage à la musique de chambre d'Henri Dutilleux permet d'apprécier la « mutation stylistique » du compositeur. Le centenaire de la naissance de Dutilleux, en 2016, a fourni maintes occasions d'explorer l'œuvre de celui qui fut l'un des plus grands compositeurs français de l'après-guerre ; et maintenant que sa mort, survenue en 2013, glisse dans le passé, les artistes commencent à outrepasser ces anathèmes que sa propre modestie, ...
TEnhco

Un pianiste et des roses : trouvailles à Radio France avec Thomas Enhco

À l'auditorium de la Maison de la Radio, une succession de bonnes surprises fait d'un concert chœur et piano une mémorable soirée. La première des heureuses nouvelles est de trouver ce soir un Chœur de Radio France d'excellente tenue. Dès les Quatuors de Brahms, les chanteurs veillent à bâtir un timbre globalement homogène, grâce à une écoute mutuelle dans les dialogues ; leur bonne diction des consonnes, servie par l'intelligence des textes ...
DKadouch

L’art du rythme, l’atout de David Kadouch

À la salle Gaveau, le pianiste David Kadouch donne un récital où transparaît son talent de rythmicien. David Kadouch connaît bien le Concert sans orchestre de Schumann, pour l'avoir enregistré il y a quelques années. L'œuvre, dans cette version, c'est-à-dire avant que le compositeur ne la remanie et ne l'augmente pour en faire sa Troisième Sonate, se réduit à trois mouvements, d'où se détache une série de poignantes variations sur un ...
SQuartett

Les séduisants paysages intérieurs du Schumann Quartett

Le dernier enregistrement du Schumann Quartett est envoûtant de bout en bout. La musique de chambre, parfois, est une affaire de famille. Les trois frères Schumann se plaisent à rappeler quels liens de sang les unissent, et veulent expliquer par eux la connivence toute spéciale qui les habite, ainsi que l'altiste Liisa Randalu. Mais en réalité, le « Lever de soleil » qui ouvre le présent album vaut tous les arbres généalogiques du ...
Preghiera

Trifonov et Kremer : des Trios élégiaques qui manquent d’unité

Le CD qui célèbre les 70 ans du violoniste Gidon Kremer risque fort de décevoir les amateurs de Rachmaninov, et d'ulcérer les autres. Gidon Kremer au violon, Giedrė Dirvanauskaitė au violoncelle, et le jeune et fougueux Daniil Trifonov au piano : leur venue à Paris en concert, dans un programme similaire, avait fait grande impression. D'où vient-il alors que, portée au disque, l'interprétation des musiciens déçoit ? On n'ose imaginer ce que penserait, ...
Lighthouse(1)

The Lighthouse : un opéra métaphysique à l’Athénée

Un an après la disparition de son compositeur, The Lighthouse, opéra créé en 1980, est sur scène en France à l'Athénée. L'anecdote est aussi simple que frappante : au tournant du XXe siècle, trois hommes, chargés de garder un phare sur une île des confins de l'Écosse, disparaissent corps et biens, sans laisser la moindre trace. Malgré une enquête du Northern Lighthouse Board, personne n'élucida jamais ce mystère qui, en revanche, échauffa ...
Le Beethoven distingué de Leonskaja à la Philharmonie

Le Beethoven distingué de Leonskaja à la Philharmonie

Après un concerto « L'Empereur » en janvier, la pianiste Elisabeth Leonskaja est de retour à Paris en récital, pour donner une lecture des trois dernières sonates du même Beethoven. Il n'est guère de pièces du grand répertoire pianistique qu'Elisabeth Leonskaja n'aborde avec bonheur. Après un récent Schubert au disque, triomphal, il faut bien les derniers chefs-d'œuvres de Beethoven pour mettre en valeur son art absolu du piano. Les références du passé ne ...
Dali

Au Louvre, des trios de jeunesse par les Dali

Premiers feux : ainsi s'intitule un cycle de douze concerts donnés à l'auditorium du Louvre, pour faire pendant à la déambulation que le musée propose à ses visiteurs parmi les déjà grandes toiles de futurs grands peintres (les jeunes Titien, Dürer, Girodet…). En musique, ces premiers feux sont ceux de créateurs que la suite de leur carrière a élevés au rang de maîtres, mais dont le style a emprunté divers chemins vers ...
http://www.resmusica.com/2017/02/28/serguei-bortkiewicz-le-dernier-des-romantiques/

Sergueï Bortkiewicz, le dernier des romantiques

S'il est un anniversaire dont on peut parier, en cette année 2017, qu'il passera inaperçu, c'est certainement celui des 140 ans de la naissance de Sergueï Eduardowitsch Bortkiewicz (1877-1952). L'excuse commode serait que « cent quarante » n'est pas un chiffre qui parle à l'imagination. Mais plus foncièrement, qui aujourd'hui se souvient de ce compositeur ukrainien, perpétuel exilé hors de son pays, et hors de tous les courants esthétiques qui ont traversé le vingtième ...
MAHamelin

Sonates en tout genre sous les doigts de Marc-André Hamelin

Invité de la série des « Grands interprètes » de l'Auditorium de Lyon, le pianiste canadien Marc-André Hamelin offre l'étonnant aperçu de sa personnalité musicale. Le programme que Marc-André Hamelin a choisi pour son récital se présente comme une longue litanie de sonates, disposées selon un ordre astucieux : la frise du temps et des paternités créatrices semble avoir été comme repliée en deux, pour converger vers le pianiste des pianistes, Chopin, dont le ...
YWang

Wang et Kavakos en duo : la grâce opère

Piano et violon, Yuja Wang et Leonidas Kavakos à la Philharmonie : deux grands noms pour un récital hors pair. Pour avoir maintes fois brillé sur des scènes prestigieuses, où leur talent a séduit, Yuja Wang et Leonidas Kavakos ont mérité leur réputation de « stars » de la musique. Qui eût pensé, cependant, à assortir des individualités si différentes ? À deux instrumentistes réunis en duo, les qualités de soliste ne suffisent plus : pour que ...
sunwook kim tce

Sunwook Kim, meilleur impressionniste que romantique

Dans son récital parisien de l'année, le pianiste coréen Sunwook Kim brille de façon inégale. Sunwook Kim est encore jeune, mais son prestige ne cesse de croître. Tout auréolé de sa victoire au concours de Leeds, il gravit une à une les marches de la célébrité : après des apparitions remarquées à la salle Pleyel, comme partenaire de musique de chambre, il a prouvé qu'il excellait dans les concertos, et se produit ...
mtthomas2

Debussy de main de maître, avec le San Francisco Symphony

Le San Francisco Symphony consacre un album somptueux aux œuvres orchestrales du dernier Debussy. Michael Tilson Thomas, au fil de sa désormais longue carrière à la tête du San Fransisco Symphony, a abordé bien des répertoires, mais il revient régulièrement, et avec un égal bonheur, à la musique française. C'est impatiemment que l'on attendait au disque un témoignage de cet attachement, après des séries consacrées à Malher et à Beethoven, et ...
ntrull

Natalia Trull, une honnête intégrale Prokofiev

Natalia Trull se mesure à une entreprise de taille : donner au disque la totalité des sonates de Prokofiev. Le corpus des sonates de Prokofiev, joyaux essentiels du répertoire pianistique du XXe siècle, ne forme un tout que dans l'esprit de ceux qui aiment compter jusqu'à neuf. Écrites au fil de la vie du compositeur, ces œuvres disparates reflètent fidèlement ses tournants stylistiques : au post-romantisme de la Première (trop souvent reléguée au ...
tades

Thomas Adès et Kirill Gerstein en duo à Paris

Le Britannique Thomas Adès, surtout réputé pour son œuvre écrite, mais également pianiste virtuose, joue en duo avec Kirill Gerstein. En parallèle de l'exposition de la collection Tchoukine dans ses locaux, la Fondation Louis Vuitton accueille un récital à deux pianos centré autour d'œuvres françaises et russes de la première moitié du XXe siècle. Dans ce programme, Thomas Adès est à la fois la vedette et l'intrus, le pianiste et le ...
Les Six Poèmes opus 38 de Sergueï Rachmaninov

Les Six Poèmes opus 38 de Sergueï Rachmaninov

Pour Sergueï Rachmaninov (1873-1943), l'exil hors de Russie, à la fin de l'année 1917, a constitué une rupture majeure, tant dans sa vie créatrice que personnelle, alors qu'il était au sommet de son talent. Le créateur ne retrouvera jamais l'inspiration de ses chefs-d'oeuvre de la période 1914-1916.  Le compositeur est alors au sommet de sa gloire et de son talent ; ses créations depuis 1914 (la symphonie chorale Les Cloches op.35, les ...
slatkin_by_cindy_mctee_3a

Symphonies de Tchaïkovski : suite et fin de l’intégrale à Lyon

Intelligemment appariées et interprétées, les symphonies de Tchaïkovski sont encore et toujours un triomphe. C'est le volet central du Festival Russe que propose, à l'orée de l'hiver, l'Orchestre National de Lyon : sous la baguette de Leonard Slatkin, son directeur musical, une relecture complète des symphonies de Tchaïkovski. Après le début prometteur consacré aux symphonies n° 1 et 4, la série se conclut avec la Troisième et la Sixième. Le public, fidèle ...
enfant1

Sortilèges 2.0 : Ravel à l’Opéra de Lyon

La nouvelle production de l'Enfant et les Sortilèges à l'Opéra de Lyon, quoique pleine d'originalité, demeure accessible à tout public. Dans la musique de Ravel comme dans le livret de Colette, les fantaisies se succèdent à un rythme si effréné, qu'il est difficile à un metteur en scène de prêter attention à toutes. Puisqu'il ne se passe pas vingt secondes, féerie oblige, sans qu'un nouveau personnage ne fasse irruption sur scène ...
agastinel

Les nouveaux mondes de l’Orchestre national de Lyon

L'Orchestre national de Lyon poursuit sa saison avec bonheur, et explore des rivages lointains. Voilà un plaisant rapprochement que celui de trois œuvres d'esthétiques si contrastées : trois peintures, espacées d'un siècle, de l'inconnu qui se dévoile. Chez Haydn, c'est la raison, à peine plus divine qu'humaine, qui permet que triomphe l'ordre sur les dissonances, et que l'informe devienne mélodie ; chez Dvořák, au contraire, c'est de façon toute intérieure et sensible, ...
jennifer-johnston

Le Requiem de Verdi à Lyon, des limbes au paradis

Quelques regrets, mais surtout de belles impressions, dans le Requiem de Verdi que dirige Leonard Slatkin. Des solistes d'envergure, des chœurs solides, un chef expérimenté, ont tous besoin d'échauffement. Qu'elles sont redoutables, ces premières mesures sotto voce d'un Requiem que l'on associe plus volontiers aux déferlements furieux du « Dies irae » ! La ligne introductive des violoncelles est splendide de tristesse austère, mais le chœur – effet pervers de la pléthore de chanteurs ...
mradiofrance

Brillante ouverture de saison du Philharmonique de Radio France

Le concert d'ouverture de la nouvelle saison de l'Orchestre Philharmonique de Radio France est un présage de prochains succès. Mikko Frank a voulu dédier à son compatriote, le compositeur Einojuhani Rautavaara, décédé en juillet dernier, son premier concert de l'année. L'occasion est belle de découvrir l'œuvre atypique d'un musicien que le grand public méconnaît. La Messe des enfants est un véritable bijou : chaque mouvement de cette messe brève est d'abord chanté ...
YAvdeeva(2)

Le piano enchanté de Yulianna Avdeeva

Chopin, Mozart, Liszt par Yulianna Avdeeva : un disque original et foisonnant. La pianiste Yulianna Avdeeva, depuis sa victoire au concours Chopin en 2010, poursuit une carrière aussi discrète que passionnante (lire notre entretien). Après un premier disque consacré à Schubert, Prokofiev et Chopin, elle livre un second enregistrement, pensé non pas comme un hommage au piano – l'expression serait bien pompeuse –, mais comme une invitation à l'émerveillement devant l'instrument-roi et ...
Mouawad-couv

À Lyon, le sérail aseptisé de Wajdi Mouawad

À l'Opéra de Lyon, L'Enlèvement au Sérail, dans son nouvel écrin façon XXIe siècle, laisse de marbre. Faut-il avoir peur de L'Enlèvement au Sérail ? Oui, répond sans hésitation le metteur en scène Wajdi Mouawad. « La confusion est si grande dans l'opinion, indique-t-il dans la note de programme, que si je ne tiens pas compte de ce que notre époque vit, je risque, à travers cet opéra, de donner raison à ceux ...
PJordan

L’orchestre sans voix mais avec vivats à l’opéra Bastille

Philippe Jordan clôt magistralement une saison de concerts symphoniques avec l'Orchestre de l'Opéra national de Paris. Il est bon de pouvoir de temps à autres goûter pour lui-même le travail que Philippe Jordan accomplit avec ses musiciens. Le chef, que l'on sait si précis dans sa lecture des partitions, dirige avec une grande autorité, et dans un programme qui met si bien l'orchestre en valeur, la profusion des couleurs obtenues étonne ...
YAvdeeva

Yulianna Avdeeva : le choc d’une découverte

Yulianna Avdeeva, à la salle Gaveau, donne un récital mémorable. Malgré sa victoire au concours Chopin en 2010, la pianiste russe semble encore mal connue du public français. C'est que la discrétion, chez elle, est une qualité du jeu autant que de la personnalité, aux antipodes d'un petit groupe de vedettes au pianisme démonstratif qui dominent la vie musicale d'aujourd'hui. Dès son entrée sur scène dans une tenue sobre, on pressent ...
JKaufmann

Jonas Kaufmann : parenthèse wagnérienne de choix au TCE

En parallèle des représentations de Tristan et Isolde, l'Orchestre National de France offre un concert autour des Wesendonck Lieder de Wagner. Ironie du sort : la grève des techniciens a empêché que les décors de l'opéra soient retirés de la scène avant le concert, et l'orchestre a dû s'installer tant bien que mal, sans sa « conque » de bois habituelle. Mais ce qui n'était qu'une contingence est venu souligner avec bonheur une parenté ...
Wernicke-couv

À Bastille, le Chevalier à la Rose sans une ride

Pour ce Chevalier à la Rose, la mise en scène de Wernicke, présentée pour la première fois à Salzbourg en 1995, et peu après à Paris, fait son retour à l'opéra Bastille. Herbert Wernicke, trop tôt disparu, jouit déjà de par le monde de l'aura d'un géant de la mise en scène. C'est donc avec plaisir que l'on voit revenir sur la scène parisienne son Rosenkavalier, qui a rencontré pendant ces ...
TrioKissin

Rachlin, Maisky et Kissin réunis en trio au TCE

Au Théâtre des Champs-Élysées, l'alliage de trois grands musiciens. Au pays des formations de musique de chambre, le trio à cordes est roi. Non seulement d'immenses compositeurs lui ont consacré, au fil des siècles, leurs œuvres les plus accomplies, mais c'est aussi, structurellement, l'un des regroupements d'instruments où s'équilibrent le mieux les individualités musicales d'une part, et la nécessaire construction d'un tout sonore de l'autre. Aussi est-ce avec un plaisir immense ...
YLi

Yundi Li dans un programme Chopin à la Philharmonie

Yundi Li, à la Philharmonie, laisse des impressions contrastées. Le pianiste chinois, rendu célèbre par sa victoire au concours Chopin de Varsovie en 2000, ne s'est guère écarté depuis de son compositeur de prédilection. Il vient encore d'enregistrer les quatre Ballades, qu'il a justement choisi de donner ce soir, suivies des vingt-quatre Préludes. Grandes fresques ou géniales ébauches, toutes ces pièces ont en commun leur audace formelle, la richesse de leur ...