Archives de l’auteur : Joseph Thirouin

avatar

À propos de Joseph Thirouin

Collaborateur de ResMusica depuis 2011, Joseph Thirouin a fait des études de musicologie et d'écriture au CRR de Lyon, puis à l'ENS de la rue d'Ulm, dont il est ancien élève, avant d'intégrer en 2013 les classes du CNSM de Paris. Il a depuis obtenu un prix d'harmonie dans la classe de Fabien Waksman, un prix d'esthétique dans celle de Christian Accaoui, et un prix de fugue auprès de Thierry Escaich. Il poursuit également des études de mathématiques, et prépare une thèse de doctorat à l'université Paris-XI Orsay.
Figure Humaine de Poulenc, l’épopée de la liberté

Figure Humaine de Poulenc, l’épopée de la liberté

De son vivant, Poulenc a pu passer, avec ses camarades du Groupe des Six, pour un compositeur léger et gouailleur. La postérité lui rend justice ; mais Figure Humaine, sa cantate pour double chœur a cappella sur des poèmes de Paul Éluard, a particulièrement tardé à atteindre sa pleine stature de monument, malgré la qualité de son inspiration et sa force expressive exceptionnelle. Revenu à la foi en 1936 à l'occasion d'un ...
BEngeli

Brahms à l’ombre de Bach, avec Benjamin Engeli

Le pianiste suisse Benjamin Engeli donne de l'art du clavier brahmsien un aperçu surprenant, séduisant, où l'austérité et la sincérité vont de pair : une approche très germanique sur laquelle plane l'ombre de Jean-Sébastien Bach. Les œuvres pour piano de Brahms fascinent les pianistes autant qu'elles les effraient. Comment maquiller quelque faille technique ou paresse de pensée de l'interprète, dans une musique aussi ciselée, aussi sobre, à l'expressivité toute contenue ? Si ...
Yuja Wang

Yuja Wang : un récital en acier trempé à la Philharmonie

Feu d'artifice de fin de saison pour les concerts Piano 4 Étoiles : Yuja Wang, avant Sunwook Kim, dans un programme superbement composé et exclusivement consacré à la musique du XXe siècle, donne à admirer son exceptionnelle virtuosité. Pourquoi reste-t-on si réservé ? Nul n'est besoin d'écouter Yuja Wang pendant les presque deux heures et demie qu'ont duré ce soir son récital annuel à la Philharmonie, à qui veut prendre la mesure de ...
ATerenkova

À Lyon, Anastasya Terenkova conclut la saison Blüthner de l’Institut Goethe

Cinq concerts à Lyon et six à Paris ont permis aux habitués de l'Institut Goethe, ainsi qu'aux mélomanes de passage, de découvrir tout au long de l'année le talent de jeunes pianistes, lauréats de la fondation Blüthner-Reinhold. À Anastasya Terenkova revient le mot de la fin. Le cadre de l'Institut Goethe est idéal pour qui veut faire la connaissance d'une interprète : un « loft » accueillant coiffé d'une verrière, un public réduit, et ...
MPressler

Sagesse et jouvence dans le Debussy de Menahem Pressler

Menahem Pressler poursuit sa deuxième vie d'artiste avec une fraîcheur que ses 94 ans semblent ne jamais devoir entamer. Après une série de récitals, il enregistre son premier disque pour Deutsche Grammophon en tant que soliste, autour de la figure de Debussy. On pourrait considérer avec un brin de soupçon cet homme âgé qui, depuis 1955 et les premières armes du Beaux-Arts Trio, n'a pratiquement jamais quitté la scène, et aligne ...
Arsys-Bourgogne

Du Printemps à l’Yver : chansons françaises par Arsys Bourgogne

Habitué des Rencontres de Vézelay, l'ensemble vocal Arsys Bourgogne, l'un des (peu nombreux) chœurs professionnels de France, propose un parcours dans les « chansons » a cappella que les compositeurs français du XXe siècle se sont plu à écrire. Après la redécouverte progressive de la musique de la Renaissance et du langage modal, il était logique que revive, au début du siècle dernier, le goût pour la chanson profane et le madrigal. C'est ...
Laudate-Deum

Des voix dans la nuit : Vêpres de Rachmaninov à Notre-Dame de Paris

L'œuvre est rare et difficile, mais c'est pourtant celle que son compositeur faisait profession de préférer entre toutes ses créations. Ce soir, le chœur suisse Laudate Deum donne des Vêpres de Rachmaninov une lecture profonde, malgré quelques fragilités. Les lumières s'éteignent, l'obscurité envahit Notre-Dame. Les chanteurs du Chœur Laudate Deum entrent en file, éclairés chacun de la simple lueur d'une bougie. Du milieu du silence retentit alors la voix superbement timbrée ...
BEidi

Du fleuve à la mer, les treize Barcarolles de Fauré par Billy Eidi

Sous les doigts experts et délicats de Billy Eidi, les Barcarolles de Gabriel Fauré tracent l'itinéraire esthétique d'un compositeur qui, au gré des doutes et des découvertes, a vogué vers un style personnel, profondément attachant. Fauré, sorte d'anti-Satie avant l'heure, se piquait de ne vouloir choisir que des titres évasifs et génériques à ses compositions. C'est ainsi que les treize Barcarolles que Fauré a composées tout au long de sa vie n'étaient pas ...
VLarderet

Le Martyre de saint Sébastien par Vincent Larderet

En l'honneur des cent ans de la naissance du compositeur, le pianiste Vincent Larderet consacre son nouvel opus à Debussy. On en retient une intéressante version pour piano seul d'extraits du Martyre de saint Sébastien. Deux chefs-d'œuvre reconnus, d'abord, puis une rareté jamais enregistrée : la structure de cet hommage reprend celle d'un précédent CD Ravel très réussi, paru lui aussi chez le label allemand Ars Produktion, en 2015. Cette fois, ce ...
LBerlinskaia

Ludmila Berlinskaïa à Gaveau : une flânerie beethovénienne

La salle Gaveau retentit cette saison d'une série de concerts pensés comme des rêveries libres autour des sonates de Beethoven. Ce soir, Ludmila Berlinskaïa brode autour de la Trentième, la première du célèbre trio des « dernières sonates ». Vagabondage musical oblige, l'enchaînement des œuvres que Ludmila Berlinskaïa a programmées n'obéit pas à une logique d'abord musicologique ; et au fond, ces pièces ne doivent à Beethoven que d'assez loin. Bien plutôt, elles ...
Création française du Cercle de Craie à Lyon : l’odyssée de Haitang

Création française du Cercle de Craie à Lyon : l’odyssée de Haitang

Le premier spectacle de l'année, à l'Opéra de Lyon, est un des projets dont cette maison a le secret : une aventure hors des sentiers battus, et un spectacle pleinement maîtrisé. Zemlinsky a souffert, au cours de sa vie, que sa notoriété insuffisante ne lui permette pas de consacrer plus de temps à la composition. L'estime que ses pairs vouaient au chef d'orchestre qu'il était a longtemps semblé bouder le créateur qu'il ...
VBenelliMosell

Les Préludes debussystes en prose de Vanessa Benelli Mosell

Vanessa Benelli Mosell, connue pour ses interprétations au disque de Stockhausen, enregistre le premier livre des Préludes de Debussy. Qu'elle est traître, la musique pour piano de Debussy ! À la considérer distraitement, on pourrait méconnaître sa redoutable exigence, et croire qu'elle se résume à la juxtaposition d'impressions, de brefs épisodes évocateurs, d'éclats pittoresques, dont un jeu exubérant, ou quelques artifices de résonance et de pédale, suffiraient à rendre le sel. Pourtant, ...
Promenade dans l’œuvre de Henri Duparc

Promenade dans l’œuvre de Henri Duparc

Les 170 ans de la naissance de Henri Duparc, le 21 janvier 1848 à Paris, sont peut-être une occasion trop insignifiante pour que les lecteurs de ResMusica se voient infliger une notice biographique exhaustive de la vie de ce grand compositeur, mort en 1933. Mais que cet anniversaire bancal soit au moins le prétexte au survol d'une œuvre hélas essentiellement réduite aux célèbres dix-sept mélodies, et trop rarement enregistrée pour ...
YFavorin(2)

Yury Favorin en ambassadeur de la musique pour piano d’Alkan

Yury Favorin serait-il le Marc-André Hamelin de la génération montante ? Dans son récent récital parisien, il avait médusé son public en exhumant, avec autant de brio que de sensibilité, une œuvre rarissime de Gavriil Popov. Le voici à présent qui se confronte, à la suite de son aîné, aux partitions intimidantes de Charles-Valentin Alkan. Au-delà d'un goût prononcé pour les excentricités (de préférence virtuoses, baroques et touffues) des « seconds couteaux » de ...
EMoreau

Edgar Moreau et Sunwook Kim au TCE, heureuse collaboration

En ce lendemain d'Épiphanie, la rencontre de l'Orient et de l'Occident se prolonge sur la scène du Théâtre des Champs-Élysées, pour le plus grand plaisir des habitués des récitals Piano ****. Le violoncelle d'Edgar Moreau et le piano de Sunwook Kim s'harmonisent à merveille, et leur Sonate de Prokofiev est même de ces réussites qu'on n'oublie pas. Le programme laissait aux deux instrumentistes le temps de se présenter à tour de ...

Fazil Say et Nicolas Altstaedt, un duo paradoxal

C'est avec impatience que l'on attendait la venue à Paris cette saison du violoncelliste Nicolas Altstaedt, dont le passionnant parcours musical a été récompensé d'une clef d'Or ResMusica en 2016 et 2017. Pourtant, le duo qu'il forme avec Fazil Say n'aura pas vraiment conquis. Ces deux fortes personnalités musicales sont-elles faites pour s'entendre ? Idéalement minuté pour un concert Jeanine Roze du dimanche matin, le programme que Say et Altstaedt ont choisi ...
SDegout

À Lyon, le romantisme de Stéphane Degout fait merveille

Récemment applaudi à Paris dans un concert avec orchestre, c'est à Lyon, sa ville d'attache, que Stéphane Degout donne l'un des premiers récitals d'une tournée consacrée à des mélodies et lieder romantiques. Le programme est savamment composé : centré autour de Brahms, dont la musique vocale souffre encore aujourd'hui d'un manque d'estime, il s'ouvre sur quelques mélodies de Fauré. La légèreté des trois Poèmes d'un jour est une parfaite mise en voix ...
SJCho

Les premiers pas de Seong-Jin Cho dans Debussy

Après Chopin, qui lui fit gagner en 2015 le plus célèbre des concours de piano, Seong-Jin Cho ajoute un nouveau compositeur à sa discographie : Debussy. Que l'on ne se laisse dissuader ni par le jeune âge de l'interprète, ni par l'éminence de ses prédécesseurs dans ce répertoire. Formé en France auprès de Michel Béroff, Cho fréquente la musique de Debussy depuis sa tendre enfance. On le pressent dès les premières notes ...
YFavorin

Piano à volonté à Radio France, pour le centenaire de la révolution russe

Pour commémorer les cent ans de la Révolution d'octobre (qui eut lieu, en réalité, les 7 et 8 novembre de notre calendrier), Radio France propose six audacieux récitals de piano russe. Six interprètes, tous nés en URSS avant la chute du bloc de l'Est, sont invités pour un week-end à la Maison de la Radio pour une intense série de concerts. Dans une programmation d'une rare munificence, se côtoient treize compositeurs ...
Mozart-Salieri-vignette

Mozart et Salieri : une œuvre rare à l’Opéra de Lyon

Dans l'intimité d'une salle où manquent un certain nombre de vacanciers, l'Opéra de Lyon reprend sa production de 2010 d'une œuvre surprenante : le Mozart et Salieri de Nikolaï Rimski-Korsakov. Avant d'être un opéra, Mozart et Salieri est l'une des quatre Petites Tragédies de Pouchkine : un bref dialogue en vers, écrit en 1830, qui montre combien sont anciennes et tenaces les fantasmagories autour de la rivalité supposée des deux compositeurs. L'action de ...

Demandez le programme !

Parmi les mille petits papiers que l'on me remet entre les mains à l'entrée des salles de concert, je dois avouer que les notes de programme ont le don spécial de m'agacer. Soyons précis : je ne parle pas de ces splendides livrets reliés que l'on achète à prix d'or dans les opéras, dont les pages se comptent par centaines, et que l'homme de goût peut ranger dans sa bibliothèque, comme autant ...
west-side-story-une

West Side Story à La Seine musicale, un revival vivifiant

L'un des chefs-d'œuvre les plus mondialement prisés du musical américain s'installe pour un mois dans l'étincelante Seine musicale, aux portes de Paris. Faire du neuf avec de l'ancien : telle est la gageure de la troupe américaine qui, de Broadway, se lance dans une nouvelle tournée mondiale. Entre toutes les attentes contradictoires que suscitent les super-productions de ce type, la ligne de crête est mince. D'un côté, les fanatiques de l'œuvre, qui ...
el bacha

Avec El Bacha, 1911 comme si vous y étiez

Abdel Rahman El Bacha signe à la Philharmonie de Paris un grand récital, où les accents passionnés de Granados intéressent, tandis que la causticité de Ravel et Stravinsky enthousiasme franchement. Il n'y a guère de sonnerie de trompettes pour annoncer les récitals d'El Bacha. Le pianiste a visiblement atteint cet âge heureux de sa carrière où l'angoissant désir d'être applaudi cède le pas à une liberté artistique sereine et détachée ; et ...
L’Orchestre de Paris en ordre de marche pour sa 50e saison

L’Orchestre de Paris en ordre de marche pour sa 50e saison

Premier concert, premier succès : l'Orchestre de Paris ouvre sa saison sur des accents martiaux. L'humour anglais a-t-il fait irruption à Paris ? Les deux œuvres qu'a choisies Daniel Harding pour inaugurer, comme directeur musical, sa seconde saison avec l'Orchestre de Paris, prêtent à sourire : elles parlent de fin plus que de commencement. La première est une musique d'enterrement, celle que composa Purcell pour accompagner le service des funérailles de Marie II d'Angleterre, ...
The Eglise (c) Aline Paley

Trois jours à Verbier avec les grands interprètes de notre temps

En contrepoint des soirées symphoniques ou opératiques, le Verbier Festival se flatte de proposer à son public une programmation chambriste soignée et abondante. Aperçu, en un week-end et huit concerts, d’un tourbillon de talents éprouvés et de gloires montantes. Il en va du Festival de Verbier comme d’un luxueux cocktail : réunissez, dans un alpage suisse de votre choix, les meilleurs ingrédients du moment — stars déjà mondialement acclamées, jeunes prodiges, ...
Dutilleux

Deux Dutilleux face à face dans un disque chambriste

Dans un CD impeccablement réalisé, un hommage à la musique de chambre d'Henri Dutilleux permet d'apprécier la « mutation stylistique » du compositeur. Le centenaire de la naissance de Dutilleux, en 2016, a fourni maintes occasions d'explorer l'œuvre de celui qui fut l'un des plus grands compositeurs français de l'après-guerre ; et maintenant que sa mort, survenue en 2013, glisse dans le passé, les artistes commencent à outrepasser ces anathèmes que sa propre modestie, ...
TEnhco

Un pianiste et des roses : trouvailles à Radio France avec Thomas Enhco

À l'auditorium de la Maison de la Radio, une succession de bonnes surprises fait d'un concert chœur et piano une mémorable soirée. La première des heureuses nouvelles est de trouver ce soir un Chœur de Radio France d'excellente tenue. Dès les Quatuors de Brahms, les chanteurs veillent à bâtir un timbre globalement homogène, grâce à une écoute mutuelle dans les dialogues ; leur bonne diction des consonnes, servie par l'intelligence des textes ...
DKadouch

L’art du rythme, l’atout de David Kadouch

À la salle Gaveau, le pianiste David Kadouch donne un récital où transparaît son talent de rythmicien. David Kadouch connaît bien le Concert sans orchestre de Schumann, pour l'avoir enregistré il y a quelques années. L'œuvre, dans cette version, c'est-à-dire avant que le compositeur ne la remanie et ne l'augmente pour en faire sa Troisième Sonate, se réduit à trois mouvements, d'où se détache une série de poignantes variations sur un ...
SQuartett

Les séduisants paysages intérieurs du Schumann Quartett

Le dernier enregistrement du Schumann Quartett est envoûtant de bout en bout. La musique de chambre, parfois, est une affaire de famille. Les trois frères Schumann se plaisent à rappeler quels liens de sang les unissent, et veulent expliquer par eux la connivence toute spéciale qui les habite, ainsi que l'altiste Liisa Randalu. Mais en réalité, le « Lever de soleil » qui ouvre le présent album vaut tous les arbres généalogiques du ...
Preghiera

Trifonov et Kremer : des Trios élégiaques qui manquent d’unité

Le CD qui célèbre les 70 ans du violoniste Gidon Kremer risque fort de décevoir les amateurs de Rachmaninov, et d'ulcérer les autres. Gidon Kremer au violon, Giedrė Dirvanauskaitė au violoncelle, et le jeune et fougueux Daniil Trifonov au piano : leur venue à Paris en concert, dans un programme similaire, avait fait grande impression. D'où vient-il alors que, portée au disque, l'interprétation des musiciens déçoit ? On n'ose imaginer ce que penserait, ...