Mot-clef : Dossier Per Nørgård

Catalogue-Norgard

Catalogue de quelques œuvres majeures de Per Nørgård

Per Nørgård a composé environ 450 œuvres. Nous citerons les partitions  les plus saillantes de son vaste catalogue en renvoyant, en fonction de leur date de composition, aux chapitres précédents traitants des esthétiques successives développées par le maître danois. LES SYMPHONIES Début du cycle symphonique : Symphonie n° 1 « Sinfonia austera », op. 13 (1953-55) - Symphonie n° 2 (1970) - Symphonie n° 3 (1972-75) - Symphonie n° 4 « Indian Rose Garden and Chinese Witch’s Lake » (1981). Suite du ...
norgard_symph_3

La suite du cycle symphonique exigeant de Per Nørgård

La paraphrase évoquant la réalité des compositions symphoniques volcaniques dont le cratère en fusion donne sa coloration au style de Per Nørgård vaut pour les quatre premières symphonies du compositeur, mais également pour les quatre derniers volets symphoniques du maître danois, aujourd’hui âgé de 85 ans. La Symphonie n°5, l'énigmatique La Symphonie n° 5, commandée par la Radiodiffusion danoise en 1986, occupa le compositeur jusqu’en 1990. Lors de sa création mondiale le 6 décembre de ...
MI0000958502

Le début du cycle symphonique exigeant de Per Nørgård

Per Nørgård a revisité de fond en comble l’héritage de l’histoire musicale danoise. Son modernisme indiscutable et souvent iconoclaste s’est attaqué bien des fois à l’expression artistique dont il avait hérité lors de son entrée sur la scène au tout début des années 1950. Son cycle symphonique exigeant, original et dépourvu de concessions, illustre les principales étapes de son étonnant parcours créateur. La Symphonie n°1 op.13, entre influences nordiques et innovation ...
wolfli_pic

Rencontre déterminante de Per Nørgård avec l’art d’Adolf Wölfli

La musique de Per Nørgård, au contact d’une personnalité véritablement hors du commun telle qu'Adolf Wölfi (1864-1930), allait subir un certain nombre de modifications durables.  En effet, lorsque le compositeur rencontra l’œuvre curieuse et atypique de l'artiste suisse schizophrène, son inspiration prit un nouveau tour... inattendu. La découverte de l’œuvre de Wölfli a conduit Nørgård à entreprendre certaines transformations dont les marques visibles se mesurent typiquement dans la Symphonie n° 4 (1981) et ...
Eugen Gritschneder

L’itinéraire esthétique de Per Nørgård en constant renouvellement

Au début des années 1980, Per Nørgård prêta attention au stimulant travail de l’artiste suisse schizophrène Adolf Wölfli qui allait influencer nombre de ses œuvres en les faisant pénétrer dans une nouvelle sphère sonore et conceptuelle. L’écoute de chefs-d’œuvre comme la Symphonie n° 4 (1981), l’opéra Det Gulddommelige Tivoli  (The Divine Circus, 1982), inspiré par la vie de Wölfli et Papalagi pour guitare seule témoigne de ses plus récentes mutations. Ainsi ...
per-norgard-komponist-106~_h-558_v-img__16__9__xl_w-994_-e1d284d92729d9396a907e303225e0f2d9fa53b4

Per Nørgård, de l’esthétique nordique à la musique hiérarchique

Lorsqu’il commença sa carrière musicale à la toute fin des années 1940,  le jeune Per Nørgård subissait l’assaut simultané de plusieurs courants musicaux s’exprimant de concert au sein de la vie musicale danoise. Certaines voix prônaient le retour à la musique de la période baroque et de la Renaissance tandis que d’autres s’engouffraient vers le dernier modernisme incluant toutes les expérimentations. Per  Nørgård a fait montre d’un grand intérêt initial pour les ...
2017-01-24 23_37_18-Imke List (@13musial) _ Twitter

Vers une reconnaissance grandissante pour Per Nørgård

Après notre focus sur ses débuts prometteurs, les décennies suivantes, d’une incessante activité créatrice, allaient voir apparaître les métamorphoses itératives de la musique de Per Nørgård dans le cadre d’une existence peu démonstrative. Avec une infatigable énergie, Per Nørgård a structuré son offensive en faveur de la modernité artistique et confirmé son opposition au conservatisme officiel notamment dans le cadre de son enseignement au Conservatoire de Copenhague. Il a quitté cet ...
Per Nørgård
figure majeure de la musique contemporaine danoise
Auteur : Jean-Luc Caron

L’intense vie intérieure de Per Nørgård : des débuts prometteurs

Per Nørgård s’inscrit historiquement dans la droite descendance des plus grands compositeurs danois après Kuhlau, J.P.E. Hartmann, Niels Gade, Carl Nielsen et Vagn Holmboe. On évoque là la notoriété, et non pas une quelconque parenté esthétique très improbable avec les trois premiers. Sans doute est-ce la raison d’une popularité immense dans le microcosme musical mais fort modeste au plan de la renommée médiatique nationale et internationale. Un constat renforce cet ...