Artistes, Instrumentistes, Portraits

Christine Petit d’Heilly, guitariste

Plus de détails

Notre dossier : Cordes et archet

 

Christine Petit d’Heilly - Guitariste est née le 20 octobre 1971 à Saint Maur. Dès l’âge de 5 ans, elle est attirée par la guitare mais devra attendre deux ans avant de se rendre au conservatoire municipal de musique de Saint-Michel-sur-orge dans la classe d’André Dubois.

C’est à l’âge de 13 ans qu’elle rencontre Gérard Verba et décide de suivre ses cours. Elle entre alors dans l’ensemble de guitare Jerpsichore placé sous sa direction. Ils jouent ensuite en duo ou en formation pour aboutir il y a 8 ans au quatuor Atahualpa (avec Raul Maldonado et José Mendoza). Suite à une séparation, ce groupe s’est transformé depuis 1999 en Quatuor Agustin Barrios (avec Gérard Verba, José Mendoza et Thanh Nguyen) ; la musique est toujours consacrée à l’amérique latine.

Durant cette période ils ont aussi animé des conférences sur la guitare. Elle a participé à des Master-class avec Miguel Angel Girollet et Alvaro Pieri et une rencontre avec Alberto Ponce l’amènera à le suivre à l’école normale de musique de Paris où elle obtient sa licence de concert dès la première année. Elle a participé à plusieurs émissions de radio : Radio-France, Radio communauté et judaïques F.M. ; et de télévision : France 3 Paris Ile de France, RJVE (Télévision espagnole).

Son répertoire soliste couvre toutes les époques : de la renaissance à la musique contemporaine, en passant par la musique sud-américaine. La carrière de est aussi jalonnée de prix et diplômes qu’elle obtient souvent brillamment en se classant parmi les meilleurs : d’un premier prix obtenu au Concours International Chanterelles en 1989 elle obtiendra successivement les faveurs du jury dans des concours aussi prestigieux et déterminant que le Concours International d’Ile de France en 1991, où elle se classe troisième, ou le Concours International du Printemps de la Guitare ou elle obtient le premier prix en 1998. En 1997, elle obtient le diplôme supérieur de concertiste de l’école normale de musique de Paris. De nombreuses salles parisiennes et provinciales (Unesco, salle Cortot, Château de Nemours, …) ont accueilli ainsi que de nombreuses villes étrangères (Prétoria, Bad-Bertrich en Allemagne, Madrid « Athenéo », …).

Christine Petit-d’Heilly, Guitare . Récital, 2000 . CTPD 0002 . Durée 53’32’’Le disque

Le disque en présentation dans cet article a déjà obtenu l’appui de critiques enthousiastes en France et à l’étranger :

– « Un très beau disque qui montre une riche sensibilité et un son très agréable. En ce qui concerne l’interprétation des œuvres d’Astor Piazzolla, il est évident que l’interprète connais très bien l’esprit de la musique de cette partie du monde » Alfredo Escande, Uruguay.

– « Quel disque sensible et raffiné ». Danièle Ribouillaud (Directrice de la revue : Les Cahiers de la Guitare).

Ces deux critiques extraites du livret de présentation de l’artiste résument formidablement ce que l’on peut ressentir à l’écoute du disque de Christine Petit-D’Heilly. Les œuvres de Tarrega (Variations sur le Carnaval de Venise, Valse en , El columpio, Las dos hermanitas), de Ruiz-Pipo (Cancion y Danza n°2), de Domeniconi (Koyunbaba, suite op.19) puis de Gismonti (Central Guitar) et Piazolla (Milonga del angel et Primavera porteña) sont exécutées avec un raffinement et une poésie tels que des trésors de mystère, d’exotisme et de tendre rêverie nous submergent irrésistiblement. Une technique sure permet de donner du naturel à l’interprétation d’œuvres aux nombreux pièges et la guitare, instrument si difficile à maîtriser, se transforme alors en instrument de pur bonheur musical. Les saveurs épicées de l’Orient, le soleil non chaland du Brésil ou les passions d’Espagne sont autant d’impressions et d’invitations au voyage en compagnie d’une artiste à la sensibilité lumineuse étincelant dans la clarté de son jeu. Ce disque est un véritable joyau et arrivera à combler aussi bien les grands connaisseurs de la musique pour guitare que les mélomanes simplement désireux de passer un très agréable moment.

Référence : Christine Petit-d’Heilly, Guitare – Récital, 2000 – CTPD 0002. Durée 53’32’’.

Plus de détails

Notre dossier : Cordes et archet

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.