À emporter, CD, Opéra

Natalie Dessay : Amor

Plus de détails

Richard Strauss : Amor – Opera Scenes & Lieder. Natalie Dessay, soprano. Avec Sophie Koch, Angelika Kirchschlager, Felicity Lott, Thomas Allen. Orchestra of the Royal Opera House Covent Garden, direction : Antonio Pappano. 1 CD Virgin Classics 7243 5 45705 2 0. Notice en anglais, français et allemand. DDD. TT. 65. 35. 2004

 

Si le sommet de la carrière de avait eu lieu il y a à peine 20 ou 30 ans, ses fans auraient pu se régaler de plusieurs intégrales de cette grande straussienne. Sa Zerbinetta aurait été conservée pour l’éternité – tout comme sa Sophie ou son Aminta. En ces temps de crise, par contre, un CD comme celui-ci nous paraît presqu’un luxe. C’est qu’il ne s’agit pas d’une succession d’airs, mais d’un programme qui privilégie des extraits plus larges. Il contient, évidemment, la grande scène de Zerbinetta, mais également le duo Arabella-Zdenka, les grands duos Oktavian-Sophie et le fameux trio du Chevalier à la rose, voire tout le finale du prologue d’Ariane à Naxos. S’y ajoutent quatre des cinq lieder d’après Clemens Brentano. En outre, les partenaires de Dessay ont été choisis parmi les plus grands straussiens du moment : en compositeur, en Oktavian, en Primadonna, Arabella et Maréchale et Thomas Allen pour les quelques phrases du Maître de musique et de Fanninal. Sans oublier au pupitre de l’orchestre de Covent Garden.

A l’époque de l’enregistrement, en mai dernier, était en grande forme. En effet, on ne sait pas ce que l’on doit admirer le plus : la beauté du timbre cristallin, la facilité du (sur)aigu (à peine un brin plus métallique qu’il y a 10 ou 15 ans), le contrôle du souffle, les piani sublimes, la diction allemande qui devrait faire pâlir bien des chanteuses d’origine germanique… Peut-être est-ce cette capacité de trouver le ton et les couleurs justes pour chaque rôle : la coquetterie de Zerbinetta, l’emphase lyrique de Zdenka, le bonheur presque irréel de Sophie.

Parmi les partenaires de Natalie Dessay, nous offre la prestation la plus convaincante. Son chant extatique aux aigus lumineux convient parfaitement au rôle du jeune compositeur, et son timbre rond et chaud harmonise idéalement avec la voix de Dessay. Tellement bien d’ailleurs qu’on l’aurait presque préférée à en Oktavian. Certes, la mezzo autrichienne est une grande chanteuse et une interprète experte de ce rôle, mais sa voix de plus en plus claire ne s’unit pas vraiment à celle de la soprano française. Quant à , on peut regretter une certaine raideur du bas-médium, qui trahit la longue carrière de la soprano. Néanmoins, ses piani souples et ronds, son aigu facile et lumineux ainsi que ses capacités d’interprète font d’elle toujours une straussienne de première classe. Un des points forts de ce CD est enfin . Sous sa baguette l’orchestre de Covent Garden trouve exactement les sonorités justes pour la musique de , il met en valeur les richesses et le raffinement de cette orchestration sans jamais reléguer les chanteurs au second plan.

Reste la notice qui, chez Virgin, suscite toujours des réserves. Encore une fois, on ne trouve pas un mot sur les interprètes. Et l’article d’André Tubeuf sur la vocalité du soprano straussien n’est accessible qu’aux mélomanes francophones…

Plus de détails

Richard Strauss : Amor – Opera Scenes & Lieder. Natalie Dessay, soprano. Avec Sophie Koch, Angelika Kirchschlager, Felicity Lott, Thomas Allen. Orchestra of the Royal Opera House Covent Garden, direction : Antonio Pappano. 1 CD Virgin Classics 7243 5 45705 2 0. Notice en anglais, français et allemand. DDD. TT. 65. 35. 2004

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.