Mot-clef : Sophie Koch

xl_candide

Un truculent Candide pour célébrer Bernstein au TCE

Dans le cadre du centenaire de la naissance de Leonard Bernstein, le Théâtre des Champs-Élysées mobilise les forces de l’Opéra de Marseille, sous la baguette de Robert Tuohy, pour un Candide jubilatoire, donné en version de concert. Opérette, créée en 1956 à New York avec un succès mitigé, plusieurs fois révisée pour aboutir à sa forme définitive en 1989, Candide, en s’appuyant de façon fidèle sur le roman éponyme de Voltaire, ...
DIALOGUES DES CARMELITES - 
De : Francis POULENC - 
Direction musicale : Jeremie RHORER - 
Chef de choeur : Mathieu ROMANO - 
Mise en scene : Olivier PY - 
Scenographie et costumes : Pierre Andre WEITZ - 
Lumiere : Bertrand KILLY - 
Avec : 
Veronique GENS (Madame Lidoine) - 
Sabine DEVIEILHE (Soeur Constance de St Denis) - 
Au Theatre des Champs Elysees - 
Orchestre National de France - 
Ensemble Aedes - 
Le 03 02 2018 - 
Photo : Vincent PONTET

Dialogues des carmélites par Olivier Py : que La Force soit avec nous

Pour son retour au Théâtre des Champs-Élysées, Dialogues des carmélites dans la mise en scène d'Olivier Py hypnotise une salle qui retient son souffle. 2013 fut une année importante pour Olivier Py. Claude à Lyon, Il Trovatore à Munich, puis un vibrant Alceste à la craie à Garnier, une rutilante Aïda en forme de leçon d’histoire à Bastille, et enfin  Dialogues des carmélites au Théâtre des Champs-Élysées. Le prolifique metteur en scène ...
566577340000000000000000_BIG

Une Damnation de Faust très controversée à l’Opéra Bastille

On avoue que les rumeurs de la bronca qui avait accueilli la générale et la première de cette Damnation de Faust avaient refroidi notre ardeur à y assister. On a, malgré tout, passé une plutôt bonne soirée. L'idée de base du metteur en scène Alvis Hermanis, est que le scientifique Stephen Hawking, totalement paralysé à la suite d'une maladie neurodégénérative, et dont le rêve est de quitter la terre pour coloniser ...
Le roi Arthus (Saison 2014-2015)

Le Roi Arthus à Paris, sublime et trahi

On se réjouissait évidemment d'entendre enfin Le Roi Arthus à l'Opéra de Paris. L'ouvrage recèle d'admirables beautés et la noblesse d'inspiration de Chausson force le respect et l'admiration. Musicalement, le résultat dépasse nos espérances. Mais quel dommage qu'une mise en scène malvenue vienne ternir notre plaisir ! A tout seigneur tout honneur: l'orchestre se couvre de gloire, sous la baguette inspirée de Philippe Jordan, qui rend ainsi un digne et touchant ...
François-Frédéric-Guy

François-Frédéric Guy, pianiste de défis

François-Frédéric Guy s’est imposé comme l’un des pianistes majeurs de notre époque. Au concert et au disque, il fréquente des monuments comme les Concertos et les Sonates de Beethoven ou la Sonate en si mineur de Liszt. Il explique, pour ResMusica, sa vision de ces monuments pianistiques et musicaux. "Pour moi il n'y a aucune différence entre les compositeurs contemporains et les autres compositeurs." ResMusica : Vous avez enregistré les concertos et les ...
Dialogues-des-Car

Dialogues des Carmélites par Carsen et Rattle à Covent Garden

Créés à Amsterdam en 1997, les Dialogues des Carmélites signés Robert Carsen s’imposent sur les plus grandes scènes lyriques comme une production de référence (lire nos chroniques à Amsterdam en 2008 et à la Scala en 2004). Cette soirée londonienne a, s’il le fallait encore, confirmé toutes les qualités de ce brillant spectacle : une mise en scène forte, imposant au regard du spectateur un plateau vide et austère. Une mise ...

Sophie Koch remplace Elina Garanca à Vienne

La mezzo Elina Garanca, épouse du chef d'orchestre Karel Marek Chichon, a annoncé prendre un congé parental de quelques mois suite à la naissance de son deuxième enfant le 10 janvier dernier. Prévue pour Der Rosenkavalier en avril prochain à Vienne, elle sera remplacée par Sophie Koch. Article original du Wiener Zeitung
Opéra national de Paris

Werther sans Alagna

Lorsqu’on propose la reprise d’un spectacle qui a déjà enchanté le public lors d’une saison antérieure, comme cela a été le cas de ce Werther donné à Bastille en 2010, l’intérêt de ladite reprise repose évidemment sur le choix de la nouvelle distribution que l’on espère au moins égale, sinon supérieure, à la première. Avec ce spectacle qui a fait date, toutes les garanties semblaient avoir été prises pour que ...
DIALOGUES DES CARMELITES -

Dialogues of the Carmelites in Paris, The ladies’ Delight

This is the fourth important production of Dialogues of the Carmelites premiered this season in France, after the ones in Toulon, Bordeaux/Nantes and Lyon. This work, commissioned exactly sixty years ago by the director of the Ricordi book house and premiered in Italian at La Scala, Milan in 1957, can be considered as Poulenc’s magnum opus and has never been that much put forward in France before. The Théâtre des ...
DIALOGUES DES CARMELITES -

Dialogues des carmélites à Paris, au bonheur des dames

Voici la quatrième production marquante de Dialogues des Carmélites créée cette année en France, après celles de Toulon, Bordeaux/Nantes et Lyon. Commandé il y a exactement soixante ans par le directeur des éditions Ricordi, créé en italien à la Scala de Milan en 1957, l’ouvrage majeur de Poulenc (dont on célèbre cette année le cinquantenaire de la disparition) n’a jamais été autant plébiscité chez nous ! Et la distribution plus qu’alléchante ...
Alceste de Christoph Willibald Gluck , Mise en scène Olivier Py , MARC MINKOWSKI Direction musicaleOLIVIER PY Mise en scène

L’Alceste à la craie du Palais Garnier

Quelle intelligence, quelle grâce et quelle légèreté dans cette mise en scène d’Alceste par Olivier Py ! Quand les spectateurs s’installent, ils découvrent cinq « dessinateurs » traçant à la craie sur une paroi coulissante, avec une rapidité et une précision effarantes, une représentation du Palais Garnier. L’exploit est déjà impressionnant, mais l’image à peine vue, presque sitôt effacée avec de grandes éponges, ils s’attellent à d’autres fonds de scène : rues en perspective, ...
Crédit photo Opéra National de Paris, Elisa Haberer

Dernière Journée d’un Ring retentissant à Paris

Dernière « journée » de ce projet monumental qui aura occupé Wagner pendant presque trente ans, Le Crépuscule des Dieux, refermant le cycle de l'Anneau du Niebelung dans la production de Günter Krämer, est donné à Bastille durant six représentations, juste avant le « Festival Ring 2013 » qui permettra au public d'entendre les quatre drames wagnériens comme à Bayreuth, pratiquement jour après jour, du 18 au 26 juin. Wagner met six ans pour concevoir ...
Martina Serafin (Sieglinde), Günther Groissböck (Hunding) et Stuart Skelton (Siegmund) Crédit : Opéra national de Paris/ Elisa Haberer

Reprise en progrès de la Walkyrie à Bastille

Commencé en 2010 avec L’Or du Rhin et La Walkyrie, poursuivi en 2011 avec Siegfried  et Le Crépuscule des Dieux, voilà le Ring de l’Opéra de Paris de nouveau au programme, d’abord en version égrenée, en attendant un cycle complet en juin de cette année. Si la mise en scène n’a subi que quelques retouches, la distribution est plus profondément renouvelée, avec, il faut le reconnaître, quelques belles réussites mais ...
Sophie Koch_cop_Patrick_Nin vign

Metz : Sophie Koch, wagnérienne d’élection

Les quinze premières années de sa carrière furent surtout consacrées à Mozart (Chérubin, Dorabella…), Rossini (Rosina, Cenerentola…) et aux rôles dits mozartiens de Richard Strauss : Octavian du Rosenkavalier, le compositeur d’Ariadne auf Naxos… Pendant toute cette période, notre grande mezzo nationale a su domestiquer et plier sa voix à des emplois nécessitant avant tout la souplesse de la ligne et des phrasés, voire la virtuosité de la vocalise. Cette ...
Walkyrie Munich 2012 - Mayer, Dalayman

La Walkyrie sous la baguette de Kent Nagano

L’approche strictement narrative choisie par les maîtres d’œuvre du nouveau Ring de l’Opéra de Munich, qui fonctionnait parfaitement dans L’Or du Rhin, allait-elle pouvoir rendre justice aux longues plages de récits et de combats intérieurs de La Walkyrie ? La Walkyrie, comme L’Or du Rhin d’ailleurs, a été créée bien avant Bayreuth au Nationaltheater, et si on n’y trouve pas le son d’orchestre exclusif de la fosse d’orchestre de Bayreuth, l’expérience ...
Rheingold Munich 2012 - Figurants

Début d’un nouveau Ring à Munich

Il n’y a rien d’exceptionnel, en Allemagne, à proposer régulièrement de nouvelles productions de la plus ambitieuse des œuvres de Wagner : là où l’Opéra de Paris se fait une montagne du premier Ring qu’il créée depuis deux décennies et a besoin de deux saisons pour ce faire, l’Opéra de Munich crée le sien en six mois pour remplacer une production créée en 2002/2003 et donnée jusqu’en 2006 : cette ...
werther_villazon_dgg

Rolando Villazón, un Werther extraverti

Il y a seulement dix ans, la parution d'un nouvel enregistrement de Werther nous aurait comblé, tant la discographie, dominée par la version EMI (Plasson, Kraus, Troyanos) pourtant bien froide, était maigre. Les temps changent, et les maisons de disque se sont de nouveau intéressées à certains titres de Jules Massenet, nous proposant, en CD comme en DVD, Cendrillon ou Don Quichotte. Pour l’œuvre qui nous intéresse aujourd’hui, nous disposons ...
14_MIGNONw

Mignon à Genève, le 19e siècle prend de l’âge

Inutile d’essayer de se convaincre que Mignon d’Ambroise Thomas est un opéra, au sens actuel que l’on donne généralement à ce mot. Un opéra, c’est-à-dire une intrigue, tragique ou comique, racontée en musique. Mignon n’est, sous son aspect de conte merveilleux et totalement improbable, que le prétexte pour Ambroise Thomas de nous servir une musique souvent charmante et plus souvent encore d’une joliesse plate. En fait, cette œuvre a considérablement ...
ARIADNE_une_badenbaden12

A Baden-Baden, luxueuse Ariane à Naxos

En reprenant en grande partie les ingrédients du Rosenkavalier de 2009, le Festspielhaus de Baden-Baden comptait très probablement en renouveler l’incontestable réussite avec un autre chef d’oeuvre de Richard Strauss : Ariane à Naxos. Le public était donc accouru de fort loin pour réentendre Renée Fleming et Sophie Koch sous la baguette de Christian Thielemann, mais cette fois sans Diana Damrau, la Sophie du Rosenkavalier, qu’on aurait pu espérer en Zerbinetta. Sophie Koch ...
sophie_koch_paris2011

Sophie Koch : one touch of Venus

A peine sortie de la série des Tannhäuser, où elle incarnait une mémorable Vénus, Sophie Koch revient à l'Opéra Bastille. On connaît les facettes de son talent, une générosité vocale de cantatrice d'opéra alliée à une attention au mot et à une intelligence des couleurs qui servent également le lied. Aussi peut-on apprécier le parcours bien pensé de ce récital, qui mène de pièces contemporaines de Tannhäuser à des avatars ...
4890_-DSC6594

Paris, un Wagner de haut niveau

Cette reprise de la production de Robert Carsen du Tannhäuser de Wagner dans sa version de Paris, avait l’avantage de présenter une nouvelle distribution, et on n’eut pas à s’en plaindre tant le cast réuni ici, avec en vedette Christopher Ventris en rôle titre encadré par la Vénus de Sophie Koch et l’Elisabeth de Nina Stemme, se montra, au moins pour cette troisième représentation de la saison, d’une qualité et ...
chevalier a la rose_munich11_une2

Le Chevalier à la Rose : reprise à Munich

Pour un peu, l’Opéra de Bavière allait avoir un nouveau Chevalier : la rumeur voulait qu’une nouvelle production de cet opéra si essentiel dans le répertoire munichois devait voir le jour en ce mois de juin 2011 dans les mains de Luc Bondy. Les circonstances économiques jointes à l’échec artistique relatif mais certain de sa récente Tosca en ont décidé autrement, et l’Opéra de Munich s’est décidé à ranimer l’antique production ...
crepuscule3_paris

Fin ronronnante de la Tetralogie parisienne

Voilà donc achevé le nouveau Ring dont l’Opéra de Paris a confié la scénographie à Günter Krämer et la direction musicale à Philippe Jordan. Force est de reconnaître que leurs mérites respectifs ont été jusqu’ici diversement salués par les commentateurs, le plus souvent assez réservés sinon plus vis à vis de la mise en scène, alors que le chef recevait plutôt des éloges. L’épisode final allait-il changer la donne ? ...
L’irrésistible Werther de Jonas Kaufmann

L’irrésistible Werther de Jonas Kaufmann

Voici l’un des grands succès, sinon «le» succès, de la saison 2009-2010 de l’Opéra de Paris. Dès le début, la position des caméras nous frappe. Certaines d’entre elles, soigneusement installées par le cinéaste derrière les décors et dans les coulisses, filment les chanteurs attendant avec plus ou moins de tension leur entrée sur scène, entourés parfois d’une partie du personnel du back stage. Ce caractère «live» (le DVD est basé ...
Roberto Alagna, Faust ce qu’il faut

Roberto Alagna, Faust ce qu’il faut

Tube absolu de l’opéra français, Faust de Gounod est étonnement peu représenté en DVD ! Si l’on évacue quelques réalisations filmées en noir et blanc, le mélomane ne peut trouver, dans les bacs, qu’une honorable soirée viennoise (DGG). Filmée, en 2004, cette production avait explosé le box-office avec des centaines de demandes de places non satisfaites. Sur le papier, il semblait difficile de réunir distribution plus prestigieuse avec, au sommet de l’affiche, ...
Verbier, la musique en altitude

Verbier, la musique en altitude

Verbier Festival 2010 La dix-septième édition du Festival suisse de Verbier continue de donner le «la» européen en terme d’innovations et de programmations. Loin de se contenter d’une affiche en tous points unique et exceptionnelle (260 artistes passent par Verbier pendant la durée de la manifestation), le festival va directement à la rencontre des publics. Amateurs, jeunes musiciens, enfants, profanes, passionnés, les différents aspects de la programmation se déploient à travers la ...
Une épopée sans souffle

Peer Gynt version Guillaume Tourniaire, une épopée sans souffle

Dix ans ! Il aura fallu dix ans entre l’enregistrement de ce Peer Gynt et sa mise sur le marché. De surcroit dans un coffret digipack au minima sociaux : les 32 pages de la notice sont consacrées presque exclusivement au catalogue d’Aeon, c’est-à-dire que les paroles mises en musique de la pièce d’Ibsen n’y figurent pas. Ce qui, pour une œuvre vocale, est plutôt gênant. Pourtant, musicalement, cette nouvelle version intégrale de ...
Art total, nous voilà !

L’Or du Rhin à Paris : Art total, nous voilà !

Première attendue que celle de L’Or du Rhin, prologue à une Tétralogie qui se terminera en juin 2011. Depuis 1957 la «Grande Boutique» n’avait osé programmer L’Anneau du Nibelung dans son intégralité – et encore, seuls les deux premiers volets furent donnés à ce moment. En toute logique, l’ancien assistant de Patrice Chéreau à Bayreuth sur le même cycle et aujourd’hui directeur de la maison s’est empressé de produire un ...
Enfin Werther !

Enfin Werther !

 Enfin Werther ! Non que l’œuvre soit peu donnée à Paris – on a pu l’entendre sur la même scène il y a moins d’un an – mais rarement dans un tel souci de cohérence et de vérité de l’œuvre. Enfin un jeune poète beau et élancé – et une Charlotte au diapason, superbement costumée par Christian Gasc –, enfin un ténor sacrifiant les éclats de voix garants d’un succès facile ...
Embellie ravélienne

Embellie ravélienne avec Rattle

Couplage très classique pour ce disque « enfantin » dédié à Maurice Ravel qui marque une belle embellie dans la discographie de Simon Rattle après de sérieuses déconvenues dans Berlioz, Stravinsky et Borodine. Le chef anglais a incontestablement des affinités avec le monde de Ravel et il avait déjà gravé, lors de son mandat à Birmingham, de très beaux disques dédiés à l’auteur du Boléro avec un Daphnis et Chloé de ...