Festivals, La Scène, Musique symphonique

Triste plaisir et douloureuse joie

Plus de détails

Perpignan, Palais des Rois de Majorque. 21-VII-2005. Piotr Ilyich Tchaïkovski (1840-1893) Concerto pour violon en ré majeur ; Symphonie n°6 en Si mineur op. 74 « Pathétique » Dimitri Makhtin, violon. Orchestre de Saint Pétersbourg, direction : Alexandre Dmitriev

Festival de Radio France Montpellier Languedoc-Roussillon

Pour la vingtième édition du Festival de Radio France Montpellier Languedoc-Roussillon, Georges Frêche, Président de la Communauté de Communes de Montpellier et de la Région Languedoc-Roussillon-Septimanie mène plus avant sa politique de décentralisation du Festival qui programme cette année six concerts organisés au Palais des Rois de Majorque de Perpignan et au Pont du Gard.

Si Perpignan n’a pas encore l’auditorium souhaité pour accueillir un orchestre symphonique – l’architecte Jean Nouvel y pourvoira à compter de l’année 2007 – la cour d’honneur du Palais des Rois de Majorque offrait jusqu’ici un lieu d’été idéal, tant pour le confort que l’acoustique. S’y sont déroulés des concerts prestigieux avec Lorin Maazel à la baguette, Mistlav Rostropovitch, Alexandre Lagoya et bon nombre de virtuoses qui enchantaient les soirées du Palais.

Qu’elle ne fut pas notre surprise et notre désappointement en constatant Jeudi soir que l’on avait « remisé » la musique et ses interprètes dans un coin des jardins de manière à dissimuler le plus possible la scène et les gradins qui, au dire des organisateurs, gâchaient la cour d’honneur! Et pour pallier le manque de confort acoustique – il y avait évidemment une petite tramontane ce jour là – on plaça quelques micros épars pour amplifier le concert et finir de gâcher le plaisir des auditeurs. On peut supposer également que les conditions de jeu avaient assombri l’humeur du violoniste Dimitri Makhtin qui « assura » l’interprétation du Concerto de Tchaïkovski avec maîtrise, certes, mais sans le panache qu’on lui connaît habituellement. Mais peut-on lui en imputer la faute? Seules quelques effluves sonores nous parvenaient de l’orchestre dont les musiciens semblaient manquer, eux aussi, d’une réelle motivation.

La Pathétique pâtit des mêmes inconvénients majeurs empêchant toute fusion des timbres et donnant à la pâte orchestrale des allures squelettiques qui finirent pas lasser.

Le contrat est-il bien rempli de la part des autorités locales et doit-on se contenter de concerts « au rabais » sous prétexte qu’ils sont gratuits? Dénonçons plutôt l’hypocrisie d’une telle entreprise et fuyons.

Plus de détails

Perpignan, Palais des Rois de Majorque. 21-VII-2005. Piotr Ilyich Tchaïkovski (1840-1893) Concerto pour violon en ré majeur ; Symphonie n°6 en Si mineur op. 74 « Pathétique » Dimitri Makhtin, violon. Orchestre de Saint Pétersbourg, direction : Alexandre Dmitriev

Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.