Concerts, La Scène, Musique symphonique

Ingo Metzmacher, souple dans ses chaussures

Plus de détails

Lucerne. KKL. 28-VIII-2005. Richard Strauss (1864-1949) : Till Eulenspiegels lustige Streiche op, 28. Karl Amadeus Hartmann (1905-1963) : Gesangsszene pour baryton et orchestre. Anton Bruckner (1824-1896) : Symphonie n°6 en do majeur WAB 106. Matthias Gœrne, baryton. Gustav Mahler Jugendorchester, direction : Ingo Metzmacher

Festival de Lucerne (2)

En marge d’une programmation qui voit défiler les prestigieuses phalanges symphoniques, le Festival de Lucerne accorde une grande importance aux jeunes musiciens. Une académie orchestrale, placée sous la direction de Pierre Boulez, se réunit annuellement pour initier les artistes de demain au répertoire contemporain et les différentes formations mondiales de jeunes sont invitées à se produire au KKL. On ne présente plus l’orchestre des jeunes Gustav Mahler. Créé, en 1986, par Claudio Abbado et dirigé par les plus fines baguettes d’aujourd’hui, cette formation d’élite n’a pas grand’chose à envier aux orchestres permanents. La conduite de la session estivale est confiée à l’Allemand . Alors qu’il va prendre à la rentrée la direction musicale de l’Opéra des Pays-Bas à Amsterdam, ce chef d’orchestre s’est épanoui dans la musique contemporaine alors que ses apparitions dans la fosse de l’Opéra de Hambourg où il fut directeur musical jusqu’au mois de juin dernier, auront fait couler beaucoup d’encre à cause de l’association avec le metteur en scène Peter Konwitschny. Le cohérent programme présenté ce matin propose différentes pièces issues du grand répertoire germanique, domaine dans lequel Metzmacher n’avait, jusqu’à présent, pas totalement convaincu. Dès les premières notes de Till l’espiègle de Richard Strauss, on est en présence d’une lecture virtuose et dynamique de la partition. Animant chaque péripétie du héros, le chef fait virevolter les mélodies et vrombir l’orchestre. La Gesangsszene de est la dernière œuvre du compositeur allemand. Metzmacher connaît bien cette musique pour en avoir gravé une intégrale symphonique pour EMI. Accompagné de son compère Matthias Gœrne, ils se déchaînent pour faire exploser la tension dramatique de cette pièce testamentaire. Hélas, cette partition basée sur un extrait de Sodome et Gomorrhe de Jean Giraudoux masque mal le poids des ans. Elle est révélatrice de l’esprit moderniste allemand des années 50 et 60 : texte violemment déclamé, écriture verticale et batterie de percussions sur fond de glissandos de cuivres…Mais la débauche d’énergie semble, pour des oreilles actuelles, un peu vaine et creuse.

La délicate et difficile VIe Symphonie de Bruckner clôt cette généreuse matinée. L’approche de Metzmacher est d’emblée prenante : il campe un Bruckner rapide, tranchant et surtout souple. L’interprétation est articulée autour de la flexibilité des cordes et de la légèreté des vents. Voici enfin un Bruckner débarrassé de sa caricature actuelle : un tempo lent et uniforme qui sert juste à équilibrer les lignes instrumentales. C’est un Bruckner brut de fonderie, sans métaphysique ; d’aucuns regretterons l’absence d’arrière pensée. Mais en ces temps de disette standardisée c’est si sain! Même si les timbres très internationaux et neutres du GMJO manquent de caractère, l’orchestre suit avec gourmandise son chef. On peut juste noter que Metzmacher laisse sonner les cuivres avec un peu trop de générosité au regard de l’excellente acoustique du KKL.

Crédit photographique : © Sasha Guzov

Plus de détails

Lucerne. KKL. 28-VIII-2005. Richard Strauss (1864-1949) : Till Eulenspiegels lustige Streiche op, 28. Karl Amadeus Hartmann (1905-1963) : Gesangsszene pour baryton et orchestre. Anton Bruckner (1824-1896) : Symphonie n°6 en do majeur WAB 106. Matthias Gœrne, baryton. Gustav Mahler Jugendorchester, direction : Ingo Metzmacher

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.