Lieu : Suisse

Rosey_07052019.02

À Rolle, la jota s’invite chez Beethoven

En tournée avec l’Orchestre de Cadaqués, le guitariste Pablo Sáinz Villegas offre une prestation contrastée du Concerto d’Aranjuez de Rodrigo dans un concert par ailleurs de belle tenue. Dans la mise en bouche animée à souhaits de deux extraits de la Suite espagnole no. 1 op.47 d’Isaac Albéniz orchestrée par le pianiste et compositeur catalan Albert Guinovart, l’Orchestre de Cadaqués fait preuve d’une belle homogénéité et son chef Jaime Martín se ...
Médée.01

À Genève, Anna Caterina Antonacci magnifie Médée

Avec Médée de Marc-Antoine Charpentier, le Grand Théâtre de Genève propose une production où les talents des protagonistes effacent les lourdeurs et les longueurs de l’œuvre elle-même. En février 2013, la scène de l’English National Opera de Londres montrait cette production de Médée de Marc-Antoine Charpentier en version anglaise. Le Grand Théâtre de Genève, coproducteur de ce spectacle l’a reprise mais, dans sa langue française originale. Si la mise en scène ...
L’étrange Requiem de Verdi par Teodor Currentzis

L’étrange Requiem de Verdi par Teodor Currentzis

Surnommé « l’enfant terrible de la musique classique », le chef d’orchestre Teodor Currentzis ne dément pas l’adage avec son étrange conception du Requiem de Giuseppe Verdi porté sur la scène d’un Grand Théâtre de Genève comble. Par quoi peut-on attirer un public ? Par la popularité d’une œuvre ? Par l’intérêt qu’on porterait à qui la dirige, la joue ou la chante ? Dans le cas de la Messe de ...
Archip-elles à Genève mise sur la création féminine

Archip-elles à Genève mise sur la création féminine

Pas de thématique pour cette édition 2019 du festival Archipel de Genève, prévient son directeur Marc Texier, mais un acte symbolique qui gouverne toute la programmation, à quelques exceptions près : soit quarante cinq compositrices à l'affiche d'une manifestation entièrement dédiée aux dames qui, pour l'occasion, a été rebaptisée Archip-elles. L'époque est aux statistiques. Celles de Marc Texier, en charge du festival depuis près de quinze ans, donnent seulement 12 % ...
Bella-figura.01

L’émotion Jiří Kylián et la performance Andonis Foniadakis

De retour sur la scène du Grand Théâtre de Genève ré-ouvert après plus de deux ans de travaux de rénovation, le ballet maison offre un spectacle d’une rare beauté et d’un accomplissement technique exceptionnel. Pour un spectateur lambda du ballet attiré par la beauté des spectacles de danse sans en connaître toutes les finesses, toutes les subtilités, tous les secrets, tous les aspects techniques, cette soirée met en lumière l’évolution profonde ...
Le rare Lotario de Haendel à l’opéra de Berne

Le rare Lotario de Haendel à l’opéra de Berne

En s'appuyant sur une distribution quasi identique à celle des Händel-Festspiele de Göttingen en mai 2017, l’Opéra de Berne ouvre sa scène au rare Lotario de Georg Friedrich Haendel. Lotario n’a pas connu le grand succès. À sa création en 1729, il ne fut donné qu’une petite dizaine de fois. Pourtant, même avec son livret assez pauvre et parfois emberlificoté, la musique reste d’une bonne facture. Il semble que partie de ...
daniele105

Il Pirata à Genève : Viva l’Italia !

Evacués en coulisse les décors du Ring de Wagner, la scène du Grand Théâtre de Genève s’offre à une version concertante d'Il Pirata de Vincenzo Bellini, sublimée par l’admirable Imogene de la soprano Roberta Mantegna et le flamboyant Gualtiero du ténor Michael Spyres. À Genève, la réserve fait loi. Imprégné des gènes du protestantisme de Calvin, le public genevois peine souvent à exprimer ouvertement ses sentiments. Avec une œuvre rare comme ...
Les émouvantes retrouvailles de Cecilia Bartoli et Maxim Vengorov

Les émouvantes retrouvailles de Cecilia Bartoli et Maxim Vengorov

Au milieu de la « soucoupe volante » comme la nomment les habitants de la cité lémanique de Rolle en raison de l’architecture osée de ce centre culturel inauguré en 2014, trône le Rosey Concert Hall, une salle de concert de 900 places où le bois est roi. Lieu de culture élitiste, il recevait quelques solistes de l’Académie Menuhin qui, sous la direction du violoniste Maxim Vengerov, forme de jeunes ...

Le Ballet de Zurich célèbre Jiří Kylián

Le Ballet de Zurich consacre un programme complet au maître Jiří Kylián. Les quatre pièces présentées montrent l’étendue du travail du chorégraphe, sa patte chorégraphique si reconnaissable, et la palette des tonalités, des plus sombres aux plus légères. Indétrônable, Bella Figura s’impose comme la pièce-maîtresse du programme. Auteur d’une centaine de pièces, le chorégraphe tchèque, âgé de bientôt 72 ans, est l’un des chorégraphes vivants les plus emblématiques de sa génération. ...
Don Giovanni.CdF.03

L’insolent Don Giovanni d’Erwin Schrott

Pour sa première expérience lyrique, la Société de Musique de La Chaux-de-Fonds réussit un coup de maître avec un Don Giovanni de Wolfgang Amadeus Mozart dominé par un Erwin Schrott au sommet de son art. Fort de son expérience de mise en espace du Don Giovanni imaginée pour le Festival Menuhin en août 2015, le chanteur Erwin Schrott récidive avec un succès public délirant sur la scène de la Salle de ...
À Fribourg, une Flûte Enchantée toute en finesse

À Fribourg, une Flûte enchantée toute en finesse

Cette fin d’année, le Nouvel Opéra Fribourg offre une très belle et subtile production de Die Zauberflöte animée par des chanteurs portés par la mise en scène intelligente et poétique de Joan Mompart. En littérature, Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry fait office de message universel. Parce qu’il est simple de lecture et profond d’enseignement, il peut se lire à tout âge. C’est son universalité. Die Zauberflöte de Mozart est son parallèle musical. ...
Viva-la-mamma.01

À Genève, enthousiasmante Mamma de Laurent Naouri

Après sa création en juin 2017 à Lyon, sa retransmission télévisée sur grand écran dans plusieurs villes de la région Auvergne-Rhône-Alpes et avant le Liceu de Barcelone et le Teatro Regio de Turin, l’opéra Viva la Mamma ! (Le convenienze et inconvenienze teatrali) de Gaetano Donizetti, aux innombrables et étonnants accents rossiniens, fait une halte enthousiasmante à Genève. On pourrait penser que les reprises télévisées, la proximité des maisons d’opéra de ...
48376271_2107296429331757_6130971763846152192_o

Édith Canat de Chizy mise à l’honneur à l’HEMU de Lausanne

La compositrice Édith Canat de Chizy est l'invitée d'honneur de la Haute École de Musique (HEMU) de Lausanne. Conférence, répétition publique et concert monographique ponctuent une résidence de quatre jours où cinq de ses pièces sont à l'affiche. Au centre de la ville, dans une ancienne halle dont la toiture transparente a été préservée, l'HEMU de Lausanne accueille des étudiants du monde entier dans un cursus allant du bachelor au doctorat. ...
Capture

À Genève, le concert du centenaire de l’Orchestre de la Suisse Romande

Salle comble, fleurs partout, ce 30 novembre on fête jour pour jour, le centième anniversaire du premier concert de l’Orchestre de la Suisse Romande fondé en 1918 par le mythique chef d’orchestre romand Ernest Ansermet. Une fête qui débute par une désillusion. La soprano Sonya Yoncheva souffrante n’est pas au rendez-vous. Asmik Grigorian, la fille du ténor Gegam Grigorian décédé en mars 2016, remplace la diva. La déception du public sera ...
f_DSC00420_22

À La Chaux-de-Fonds, révélation du chef Mihhail Gerts

Lors du troisième concert de la nouvelle saison de la Société de Musique de La Chaux-de-Fonds dédié à la musique de Tchaïkovski, révélation du jeune chef estonien Mihhail Gerts à la tête d’un formidable Orchestre national philharmonique de Russie. Dans le Concerto pour violon et orchestre de Tchaïkovski, l’intensité des toutes premières notes de l’Orchestre national philharmonique de Russie  est tel qu’on salive déjà pour l’interprétation à venir de la Quatrième ...
PG

Frank Fannar Pedersen illumine Peer Gynt à Bâle

Deuxième saison consécutive du Peer Gynt chorégraphié avec succès par le suédois Johan Inger pour le Ballett Theater Basel et porté par un danseur merveilleux : Frank Fannar Pedersen. Ibsen n’avait pas apprécié la musique que Grieg avait écrite (de 1874 à 1876) pour sa pièce-monde (7 heures !) contrairement au public qui ovationna le compositeur. Les hommes de théâtre qui montent ce monument du dramaturge norvégien en délaissent généralement la bande-son, ...
KA4

Un King Arthur shakespearien à Bâle

Bâle restaure de fond en comble le livret de John Dryden souvent évincé des productions du King Arthur de Purcell. Bien que très problématique pour un spectateur n’étant pas totalement germaniste, la proposition du metteur en scène allemand Stephan Kimmig révèle au final une ambition de première importance. Quatre heures avec entracte ! Musique : une heure et demi. Mots (dans la langue de Goethe et non-surtitrés) : plus de deux ...
À Bâle, Lucia di Lammermoor face à l’hystérie masculine

À Bâle, Lucia di Lammermoor face à l’hystérie masculine

Le Theater Basel (élu Théâtre de l’année 2018 par le magazine Theater heute) affiche une splendide production du plus célèbre opéra de Donizetti. La distribution impressionne autour de Rosa Feola dans le rôle-titre tandis que la traduction conceptuelle et plastique du tandem Py-Weitz captive une nouvelle fois. Une immense construction de briques grises abrite une minuscule chambre devinable derrière une photo, datée de 1887, du neurologue Jean-Martin Charcot en pleine séance ...
BorisGodounov.01

À Genève, un Boris Godounov étriqué

Le retard pris dans les travaux de rénovation du Grand Théâtre de Genève est-il responsable du fait que Boris Godounov de Modeste Moussorgski vu par Matthias Hartmann semble à l'étroit sur la scène plus petite de l’Opéra des Nations ? Boris Godounov est un opéra à grand spectacle dont le caractère historique s’accommode difficilement de transpositions à d'autres contextes. De même le rôle-titre, comme Don Giovanni ou Falstaff, demande une personnalité hors du ...
Theater Basel "Pelléas et Mélisande": Arkel, König von Allemonde: Andrew Murphy; Pelléas, Arkels Enkel: Rolf Romei;
Golaud, Arkels Enkel:  Andrew Foster-Williams; Yniold, Golauds Sohn aus erster Ehe:Toja Brenner;
Médecin, Berger: Domen Križaj; Mélisande: Elsa Benoit; Geneviève, Mutter von Golaud und Pelléas: Jordanka Milkova;
Chor und Orchester des Theater Basel.
Premiere 28. September 2018
Copyright: Theater Basel / Priska Ketterer

Un Pelléas un peu trop prosaïque à Bâle

Plutôt que la mise en scène, c'est la Mélisande d'Elsa Benoit qui fait le prix de cette première. Pour ouvrir sa saison lyrique, le Théâtre de Bâle propose une nouvelle production de Pelléas et Mélisande, confiée à la jeune metteuse en scène Barbora Horáková Joly, qui n’est nouvelle qu’à moitié : en avril 2017, celle-ci avait déjà mis en scène Pelléas, à Oslo, en remplacement de Simon Stone initialement prévu. Visuellement, les ...
Adjani

À Genève, l’Ismène d’Isabelle Adjani

En ouverture de sa saison, le Geneva Camerata de David Greilsammer frappe un grand coup avec la présentation d'Ismène, une œuvre du compositeur chilien Javier Muñoz Bravo. Commande de l’ensemble genevois, elle était présentée en création mondiale et portée par la comédienne Isabelle Adjani. Analyse. Magnétique, Patricia Petibon ouvre le premier concert de cette nouvelle saison du Geneva Camerata, dont le point focal est la présence d'Isabelle Adjani. La comédienne entre ...
Carmen.01

À Genève, une idée seule ne fait pas Carmen

Le Grand Théâtre de Genève ouvre sa nouvelle saison avec le populaire Carmen de Georges Bizet. Si le public applaudit les airs qu’il connait, ses timides bravos le montre dubitatif quant à la mise en scène sans panache de Reinhild Hoffmann. L’idée de faire de l’homme du couple, déambulant devant la moquerie des soldats, le visage de la mort qui ne cessera de rôder autour des protagonistes est loin d’être mauvaise. ...
Septmus.2018.02

Septembre Musical : Marc-André Hamelin en maître chez Beethoven

Au Septembre Musical, soirée symphonique beethovénienne entre sublimation avec Marc-André Hamelin et routine. Pour faire bon poids sur la durée, le concert débute avec une page de Gustav Mahler. Prévu comme un mouvement de la partition originale de sa Symphonie n°1 « Titan » de 1889, l'andante allegretto fut supprimé dans la version de 1896 et depuis joué seul sous le nom de Blumine. A Montreux, cette petite dizaine de minutes ...
Septmus18.02.01

À Montreux, la générosité de Gianandrea Noseda

Après quinze années passées à la tête du festival, Tobias Richter signe son dernier "Septembre Musical" avec le Chœur et l’Orchestre du Teatro Regio de Turin qui, coïncidence du calendrier, joue pour l’une des dernières fois (1) sous la direction de Gianandrea Noseda, son chef depuis 2007. Un chef italien, un chœur italien, un orchestre italien, qui pendant plus de dix ans se sont côtoyés dans la musique avec l’excellence que ...
Babayan.03

À Tannay, le jeu de Sergei Babayan beau à pleurer

Plus tôt dans la semaine, nous faisions état des impressions que certains concerts peuvent laisser sur un public. De l’enchantement à la colère, de l’émotion à l’indifférence, toutes les perceptions de l’intellect peuvent habiter le spectateur, l’auditeur à différents degrés. Parfois le jugement du public est unanime. Et le concert de clôture des Variations Musicales de Tannay est de ceux-ci. À cela, plusieurs éléments entrent en considération. L’endroit d’abord. Un parc ...
IsabelleFaust.03

À Tannay, l’Akademie für Alte Musik et Isabelle Faust

Certains concerts transforment le spectateur. D’autres, le fâchent par l’impression d’avoir été dupé. D’autres encore, le confondent par l’exploit, ou par l’honnêteté artistique. Après celui offert par Isabelle Faust et l’Akademie für Alte Musik Berlin dans le cadre du festival des Variations Musicales, on mesure combien l’interprétation musicale reste un travail, un engagement de chaque instant et qu’après l’aspect purement technique, la donne artistique peut encore être difficile à joindre. Et ...
Rigoletto.01

Rigoletto, trop grand pour l’Académie de chant de Verbier

Pendant les deux semaines du Festival, le baryton grec Dimitri Platanias, spécialiste du rôle, et la soprano italienne Barabara Frittoli ont dispensé leurs conseils à de jeunes chanteurs. Le fruit de leur travail était sur la scène des Combins avec Rigoletto de Giuseppe Verdi. Compte-rendu. Peut-être que cette année, avec Rigoletto de Giuseppe Verdi, la barre était mise trop haute ou la volée des participants à l’académie de chant du Verbier ...
À Verbier, le bouquet final de Gianandrea Noseda et Yuja Wang

À Verbier, le bouquet final de Gianandrea Noseda et Yuja Wang

Le concert de clôture de la 25e édition du Verbier Festival, entièrement dédié à des œuvres de Sergueï Prokofiev, a été un feu d'artifice mémorable. Le premier artisan de ce moment d'exception est Gianandrea Noseda. L’an dernier, une opération en urgence de la colonne vertébrale l’avait contraint à renoncer à la direction de la Neuvième Symphonie de Gustav Mahler. Pendant les mois de convalescence, le chef d’orchestre dirigeait assis. On le ...
Kissin.01

Confrontations pianistiques au festival de Verbier

À deux jours d’intervalle, Evgeny Kissin et András Schiff se sont partagés la scène du festival de Verbier, dans une confrontation à distance qui illustre deux conceptions différentes de la musique concertante. Le premier est un patron puissant et naturellement incontestable alors que le second, au toucher délicat, peine à imposer son autorité. Délaissé de son habituel frac blanc, c’est tout de noir vêtu qu’Evgeny Kissin entre en scène sous les ...
À Verbier, Migran Agadzhanyan électrise Adriana Lecouvreur

À Verbier, Migran Agadzhanyan électrise Adriana Lecouvreur

Quelques jours après Baden-Baden, Adriana Lecouvreur de Francesco Cilea fait halte au Verbier Festival pour une version concertante cette fois. Seuls l’orchestre et quelques rôles moins importants diffèrent de la distribution d’Allemagne. La canicule ambiante n’épargne personne. Même à 1.500 mètres d’altitude. Sous la tente des Combins, l’atmosphère est étouffante. Plus encore que dans la salle, la scène, noyée de spots, rend l’air plus lourd. C’est donc avec une extrême gratitude ...