Plus de détails

Série Leaving home – Orchestral Music in the 20th Century. Volume 2/7 : Rythm. Documentaire (1996). Réalisation : Peter West. City of Birmingham Symphony Orchestra, direction : Simon Rattle (selon l’œuvre, chef d’orchestre et/ou pianiste). Œuvres interprétées sur le DVD : le Sacre du Printemps d’Igor Stravinsky (1882-1971), Ionisation d’r Edgard Varèse (1883-1965), Atmosphères de György Ligeti (né en 1923), Music for piece of wood de Steve Reich (né en 1936), Rituel in memoriam Bruno Maderna de Pierre Boulez (né en 1925), Turangalîlâ-Symphonie d’Olivier Messiaen (1908-1992), Das Lied von der Erde de Gustav Mahler (1860-1911), Piano roll n#21 de Conlon Nancarrow (1912-1997). Avec : Anne-Sofie von Otter, mezzo ; Peter Donohœ, piano ; Jeanne Loriod, ondes Martenot ; Rex Lawson, piano mécanique ; Lydia Ariken, danseuse. 1 DVD Arthaud Musik 102 035 (Distribution Intégral Classics). Enregistrement des parties orchestrales de Barrie Gavin. Langue : anglais et allemand. Sous-titrages : anglais, allemand, français, italien, japonais et espagnol. Bonus : biographies des compositeurs + intégrale de la Turangalîlâ-Symphonie. Formats : PCM Stéréo et image 4/3. Texte d’accompagnement et biographies écrits par Alexandra Maria Dielitz, livret en français, anglais et allemand. Durée totale : 50’00. © 2005.

 

Les émissions – diffusées en leurs temps sur Arte et Mezzo- de Leaving home – Orchestral Music in the 20th Century ont eu un certain succès d’audience. Leurs parutions aujourd’hui en DVD est un évènement à saluer. Toutefois la « gravure » ad vitam aeternam fait ressortir les imperfections qui lors de la diffusion télévisée –donc passagère et fugitive- n’apparaissaient pas.

Non pas que cette série manque d’intérêt ou soit faite avec indigence, loin de là! L’idée est remarquable, l’interprétation – et l’analyse au piano – de et de ses (anciennes) troupes de Birmingham impeccable. La Joie du Sang des Etoiles (extrait de la Turangalîla-Symphonie) n’a jamais autant sonné festive, quasi-païenne. Avec les explications du maestro britannique, toute personne réfractaire à la musique du siècle passé ne peut QUE changer d’avis, tant son propos juste et judicieux est convaincant. Mais…

Mais quelle idée bizarre a eu le réalisateur Peter West de superposer à la musique des images qui parfois semblent venir d’un collage hasardeux et malheureux. Quitte à parler musique, autant la filmer, donc filmer les instrumentistes « en action ». Les plans sur le chef se limitent à son visage, sans tenir compte de l’implication physique de tout le corps lors de l’acte de direction. Et si les jeux de lumières ou les fondus-enchaînés juxtaposés aux œuvres de Messiaen et Ligeti sont pertinents, le vidéo-montage d’une danseuse s’exerçant en pleine forêt pour le Sacre du Printemps laisse plutôt dubitatif. A cela se rajoutent parfois des imprécisions de Rattle lui-même, qui à force de vouloir vulgariser n’échappe pas à quelques idées préconçues.

Tout le monde n’est pas censé avoir la pédagogie d’un Bernstein (Wynton Marsalis s’y était essayé sans grand succès avec l’orchestre des jeunes de Tanglewood dirigé par Seiji Ozawa). Mais reconnaissons à d’œuvrer pour démystifier un répertoire trop souvent ignoré par… ignorance, en étant ouvert à toutes les esthétiques, de Boulez à Reich.

Plus de détails

Série Leaving home – Orchestral Music in the 20th Century. Volume 2/7 : Rythm. Documentaire (1996). Réalisation : Peter West. City of Birmingham Symphony Orchestra, direction : Simon Rattle (selon l’œuvre, chef d’orchestre et/ou pianiste). Œuvres interprétées sur le DVD : le Sacre du Printemps d’Igor Stravinsky (1882-1971), Ionisation d’r Edgard Varèse (1883-1965), Atmosphères de György Ligeti (né en 1923), Music for piece of wood de Steve Reich (né en 1936), Rituel in memoriam Bruno Maderna de Pierre Boulez (né en 1925), Turangalîlâ-Symphonie d’Olivier Messiaen (1908-1992), Das Lied von der Erde de Gustav Mahler (1860-1911), Piano roll n#21 de Conlon Nancarrow (1912-1997). Avec : Anne-Sofie von Otter, mezzo ; Peter Donohœ, piano ; Jeanne Loriod, ondes Martenot ; Rex Lawson, piano mécanique ; Lydia Ariken, danseuse. 1 DVD Arthaud Musik 102 035 (Distribution Intégral Classics). Enregistrement des parties orchestrales de Barrie Gavin. Langue : anglais et allemand. Sous-titrages : anglais, allemand, français, italien, japonais et espagnol. Bonus : biographies des compositeurs + intégrale de la Turangalîlâ-Symphonie. Formats : PCM Stéréo et image 4/3. Texte d’accompagnement et biographies écrits par Alexandra Maria Dielitz, livret en français, anglais et allemand. Durée totale : 50’00. © 2005.

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.