À emporter, DVD, DVD Musique, Musique symphonique

Evelyn Glennie, les percussions se frappent…mais se caressent aussi !

Plus de détails

Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Ouverture Léonore III op. 72a. Askell Masson (né en 1953) : Konzertstück pour Caisse claire et Orchestre. Matthias Schmitt (né en 1958) : Six Miniatures pour marimba solo. Antonio Vivaldi (1678-1741) : Concerto en do Majeur RV 443 (transcription pour vibraphone et orchestre de Evelyne Glennie). Percussions : Evelyn Glennie. Orchestre Philharmonique du Luxembourg, direction : Bramwell Tovey. Enregistrement live en public : Grand Théâtre de la ville de Luxembourg le 15 et 17-IX-2004. Format Image : NTSC – 16/9 anamorphic. Format Son : PCM Stéréo – Dolby Digital 5. 1 – DTS 5. 1. Coproduction du Centre National de l’audiovisuel du Luxembourg. Editeur Artwork. Photos : Philippe Hurlin. Interviewer : Rémy Franck. Producteur Manager : Tobias Möller. 1 DVD format 5 référence 2054398 (distribution : Euroarts). Texte d’accompagnement et biographies en français, anglais et allemand. Durée totale : 68’00 (60’de concert et 8’d’interview).

 

est l’une des rares percussionnistes solistes à vivre son métier à temps plein. Ses qualités sont nombreuses : vitalité, souplesse, excellente technique, palette expressive hors du commun. Résultats époustouflants pour cette percussionniste d’exception. Elle écoute avec attention et profondeur ce qu’elle joue, et c’est là que réside probablement son secret.

Ce DVD nous présente l’essentiel de son art d’interprétation d’œuvres très différentes du répertoire musical. Après l’Ouverture Léonore III de Beethoven, débute la surprenante Konzerstück pour caisse claire et orchestre de Askell Masson. Cette pièce démontre pour ceux qui doutent encore, qu’il est possible d’écrire pour la caisse claire une partie solode douze minutes, pleine de vie et d’énergie ! Des variations subtiles de nuances, aux jeux de timbres, jouant des accents doubleurs d’interventions orchestrales, c’est un époustouflant défi que relève avec brio Evelyn Glennie. Dans les Six miniatures pour marimba solo de Matthias Schmitt, c’est un moment fort agréable et plein d’intimité qu’elle nous invite à partager avec elle, sur la scène assombrie pour la circonstance ; seul avec l’artiste, le rêve! Allegro con fuoco, Adagio, Allegro moderato, Andante, Adagio et Presto se succèdent sans qu’une seule seconde, l’ennui vienne nous tenter. Soulignant les couleurs d’Eric Satie dans l’Andante, ou le jeu des comédies américaines dans le Presto, sa compréhension de la musique est aussi précise que la vue des aigles. Le plus surprenant est sans doute qu’elle préserve parfaitement l’esprit du texte. Elle ne recrée pas la musique, elle l’accompagne dans sa mise au monde. C’est certainement dans le Concerto en Do Majeur RV 443 pour piccolo, cordes et clavecin transcrit pour vibraphone par ses soins, qu’elle nous livre la quintessence de son art. Tout d’abord, l’association des timbres du vibraphone et du clavecin dans le premier mouvement est tout simplement excellente. Le second mouvement met en lumière le mode de jeu vibrant de cet instrument, mais également son jeu plus percussif. Rappelons que la carrière d’Evelyn Glennie est vraiment fascinante ; régulièrement en tournées, à travers le monde (environ 100 représentations par an), avec les plus grands orchestres et formations internationales prestigieuses pour donner concerts et master-class aux instrumentistes professionnels. Les artistes qu’elle a accompagnés, témoignent de son ouverture d’esprit rare dans le milieu plus conservateur de la musique classique. Citons entre autre, Nana Vasoncelos, Kodo, Bela Fleck, Bjork, Bobby McFerrin, Sting, Kings Singers, et . A l’origine de 133 œuvres pour percussion et ensemble (dédicataire de la plus part), elle est nominée au « British Academy of Film and Television Arts Awards », l’équivalent britannique des Oscars. De nombreux prix internationaux récompensent sa carrière, tel un « Grammy Awards » en 1988 pour son premier enregistrement CD, ou la récompense honorifique de Officer of the British Empire pour son influence incontournable dans le monde des percussions. Elle réalise de nombreux enregistrements, albums et films tout en apparaissant très souvent à la télévision, surtout américaine dans l’émission The David Letterman Show ou anglaise (sur la BBC).

Actuellement, elle continue sa carrière internationale et transmet par ailleurs son métier aux percussionnistes de demain, suivant sa curiosité sans bornes pour le monde des sons. Remarquablement simple, elle définit son métier de la façon suivante : « Je ne suis pas une percussionniste classique, ni une percussionniste de quelque autre type. Je suis simplement musicienne, la tâche d’une musicienne consistant à réaliser une création sonore dans un certain contexte émotionnel.  ». Si les artistes de tout bord travaillent très souvent leur image de pops stars, entre génie et personnalité brillante, Evelyn Glennie se situe davantage à la croisée de l’éthique et de la corporation. Elle est une artisane des percussions, liant son émotion et sa technique au service d’un statut du musicien. Formée à la prestigieuse Royal Academy of Music de Londres, honorée des plus hautes distinctions, elle incarne certainement l’une des plus grandes virtuoses percussionnistes du début du XXIe siècle. D’origine écossaise, cette chaleureuse musicienne illustre ces interprétations de simplicité, présence et charisme. Ce DVD est incontournable pour tous ceux qui souhaitent avoir la DVD-thèque idéale et une véritable aubaine pour ses temps de fêtes.

Plus de détails

Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Ouverture Léonore III op. 72a. Askell Masson (né en 1953) : Konzertstück pour Caisse claire et Orchestre. Matthias Schmitt (né en 1958) : Six Miniatures pour marimba solo. Antonio Vivaldi (1678-1741) : Concerto en do Majeur RV 443 (transcription pour vibraphone et orchestre de Evelyne Glennie). Percussions : Evelyn Glennie. Orchestre Philharmonique du Luxembourg, direction : Bramwell Tovey. Enregistrement live en public : Grand Théâtre de la ville de Luxembourg le 15 et 17-IX-2004. Format Image : NTSC – 16/9 anamorphic. Format Son : PCM Stéréo – Dolby Digital 5. 1 – DTS 5. 1. Coproduction du Centre National de l’audiovisuel du Luxembourg. Editeur Artwork. Photos : Philippe Hurlin. Interviewer : Rémy Franck. Producteur Manager : Tobias Möller. 1 DVD format 5 référence 2054398 (distribution : Euroarts). Texte d’accompagnement et biographies en français, anglais et allemand. Durée totale : 68’00 (60’de concert et 8’d’interview).

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.