À emporter, CD, Musique de chambre et récital

La guitare au XXème siècle, vol.1

Plus de détails

Stephen Dodgson (né en 1924) : Partita for guitar. Leo Brouwer (né en 1939) : Tres apuntes. Francis Kleynjans (né en 1951) : A l’aube du dernier jour. Hans Werner Henze (né en 1926) : Drei tentos. Edith Lejet (né en 1941) : Balance. Frank Martin (1890-1974) : Quatre pièces brèves. Edino Krieger (né en 1928) : Ritmata. Maurice Ohana (1914-1992) : Tiento. Tania Chagnot, guitare. 1 CD Altaïs-Music. Réf. : AM0503. Enregistré en 2005. Notice bilingue (anglais-français). Durée : 57’34

 

altais_chagnot-300x299Après un début de carrière impressionnant où elle remporta les premiers prix des plus prestigieux concours internationaux de guitare (Carpentras en 1981, Rome en 1983, Radio-France en 1985) sans omettre de très honorables secondes places à Benicassim et Toronto en 1984, Tania Chagnot poursuit une solide carrière en tant que soliste à travers le monde entier. Réputée pour son enseignement, elle n’a de cesse de faire connaître son instrument, allant jusqu’à créer le Festival International de Guitare de Paris en 2003, qui comble le vide laissé après la disparition du Concours International de Guitare de Radio-France. Passionnée par la musique contemporaine, elle nous offre ici un disque entièrement consacré au XXe siècle, avec un programme alliant intelligemment des œuvres connues et d’autres à découvrir.

On doit à Stephen Dodgson quelques très belles œuvres pour guitare dont un concerto et les célèbres Fantasy-Divisions. C’est avec la trop rare Partita que Tania Chagnot introduit son disque. Un premier mouvement à la fois majestueux et cocasse avec ses écarts harmoniques quelque peu étonnants. Le Molto Vivace qui suit semble plus structuré sur le plan rythmique autour d’un thème saccadé presque drôle. La différence est des plus surprenante avec l’Adagio très calme et lyrique avant le tonitruant premier thème de l’Allegro final qui débute en fanfare sur une série d’accords en rasgueados, laissant rapidement place à la douceur d’un second thème expressif subtilement « piano ».

On ne présente plus tant il a définitivement marqué l’écriture pour guitare du XXe siècle. Composés en 1959, les Tres Apuntes forment un ensemble éclectique. La première de ces trois ébauches est un hommage à Falla (de el Homenaje a Falla) aux couleurs ibériques. Puis vient le fragment de musique de chambre (De unfragmento instrumental) où Brouwer honore sa réputation de faire de la guitare un petit orchestre, en dissociant à merveille les voix tout en donnant un ensemble cohérent. Sobre un canto de Bulgaria reprend le thème de l’étude simple n°8 en la développant de manière plus « concertante ». Brouwer se servira à nouveau de ce thème dans le célèbre Hika in memoriam qu’il composa en 1996 pour le guitariste Shin-Ichi Fukuda.

Francis Kleynjans est un guitariste-compositeur dont le catalogue d’œuvre est déjà bien fourni. A l’aube du dernier jour composé pour le guitariste argentin Roberto Aussel obtint le prix du Concours International de Composition pour Guitare de Radio-France en 1980. Articulé autour de deux mouvements, cette œuvre décrit les derniers instants d’un condamné à mort. Attente nous plonge dans l’angoisse au rythme lancinant d’un tic-tac alors que Aube représente la longue marche qui mène l’homme vers son funeste destin. Quatre notes dans un ostinato lourd rapidement surélevé par une mélodie figurant les souvenirs avant l’arrivée d’une fugue finale où réapparaît le motif des quatre notes pesantes pour se terminer par un claquement sec qui laisse place au silence.

Les Drei Tentos sont en fait les 3ème, 5ème et 11ème mouvements extraits de Kammersmusik pour ténor, guitare et huit instruments que Henze composa en 1958. Le premier, méditatif, exploite le registre aigu de la guitare alors que le second développe différentes métriques avec beaucoup d’empressement. Le dernier de ces Tentos met en valeur un chant triste autour d’une chanson napolitaine quelque peu malicieuse.

Composée en 1982 pour le 5ème Concours International de Guitare de Carpentras (1983), Balance d’Edith Lejet est une courte pièce figurant l’esprit de va et vient d’un balancier en utilisant toute la richesse de timbre de la guitare au travers de quatre séquences. Ainsi quarts de ton, harmoniques, claquements de cordes parsèment une musique tantôt puissante, tantôt calme et langoureuse avant ce qui semble être une marche curieuse, interrogative qui va en s’accélérant avant un claquement sec qui sonne la fin.

Souvent au programme des guitaristes, les très belles Quatre pièces brèves de reviennent de loin. Composées en 1933 pour Andrés Ségovia qui les rejeta, on doit à Karl Scheidt leur adaptation et leur édition avant que Julian Bream les enregistre et les inscrive définitivement dans le répertoire de l’instrument. Le Prélude qui ouvre cet ensemble nous introduit calmement dans l’œuvre au travers d’une séquence dissonante avant de plonger dans une fougue au parfum tonal pour finir sur un bref rappel du premier thème. Le calme de l’Air qui suit est écrit sur une mélodie simple et expressive qui nous plonge dans une atmosphère d’apaisement. La Plainte est une monodie au sein d’accords caressés qui nous amène vers une brève toccata avant de se terminer par le rappel comme en écho d’un fragment du Prélude. Comme une gigue tente de préserver sa structure ternaire avant de se conclure sur le souvenir des quatre pièces.

Ritmata du brésilien Edino Krieger fut une des pièces emblématiques des années 80. Un démarrage tonitruant où les notes et accords ne sont joués que par frappe sur le manche laisse place à un rythme très syncopé où se mêlent les percussions avant un calme tout relatif fait de séquences répétées au milieu d’accords calmement arpégés. Un retour au thème précède une conclusion précipitée.

Ecrit en 1957 et créé par Narciso Yepes en 1961, le Tiento pour guitare de est une pièce à la double influence : à la fois celle des vihuelistes espagnols du XVIème siècle comme Luis Milan mais aussi à l’influence andalouse du tiento « flamenco ». En utilisant de nombreuses techniques de la guitare, Ohana nous démontre une fois de plus sa capacité à s’approprier un instrument pour en faire éclore un discours musical très personnel.

Un excellent disque où Tania Chagnot fait preuve d’une très grande technique au service d’une musicalité sans défaut. Le sous-titre « volume 1 » nous laisse espérer rapidement d’autres volets à ce parcours dans la musique d’un siècle riche en œuvres majeures pour guitare.

Plus de détails

Stephen Dodgson (né en 1924) : Partita for guitar. Leo Brouwer (né en 1939) : Tres apuntes. Francis Kleynjans (né en 1951) : A l’aube du dernier jour. Hans Werner Henze (né en 1926) : Drei tentos. Edith Lejet (né en 1941) : Balance. Frank Martin (1890-1974) : Quatre pièces brèves. Edino Krieger (né en 1928) : Ritmata. Maurice Ohana (1914-1992) : Tiento. Tania Chagnot, guitare. 1 CD Altaïs-Music. Réf. : AM0503. Enregistré en 2005. Notice bilingue (anglais-français). Durée : 57’34

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.