Concerts, La Scène, Musique symphonique

Mozart entre de bonnes mains avec Jean-Luc Votano et Louis Langrée

Plus de détails

Liège. Salle Philharmonique. 24-I-2006. Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Die Zauberflöte, Ouverture KV 621 ; Musique Funèbre Maçonnique, KV 477 ; Concerto pour Clarinette et Orchestre la majeur KV 622 KV 622 ; Jean-Luc Votano : clarinette ; Orchestre Philharmonique de Liège, direction : Louis Langrée.

Festival « Il est né le divin Mozart »

Langrée et Mozart sont deux noms qu’on associe avec plaisir. Le directeur musical de l’Orchestre Philharmonique de Liège s’est en effet bâti une solide réputation dans ce répertoire, notamment comme directeur du Mostly Mozart Festival de New-York ou encore pour ses prestations au festival de Glyndebourne. n’aura donc eu aucun mal à se laisser convaincre de programmer le véritable marathon que constitue ce festival « Il est né le divin Mozart ». Le chef et ses musiciens présentent ainsi chaque soir du lundi 23 janvier au dimanche 29 un concert symphonique illustrant une facette spécifique de l’œuvre de Mozart. Pour réussir ce tour de force, l’OPL a divisé ses effectifs en deux ensembles surnommés la « Formation Salzbourg » et la « Formation Vienne ». Mais l’orchestre et son chef ne sont pas les seuls à s’investir dans ce festival. L’ensemble du personnel de salle vous reçoit, habillé de somptueux costumes réalisés par l’Opéra Royal de Wallonie. Les vitrines de la salle philharmonique ont également été mises au diapason, en présentant à l’aide des musées liégeois de nombreux documents et objets illustrant la vie de Mozart, tandis que l’Ecole d’Hôtellerie de Liège propose de découvrir au foyer des recettes inspirées de la cuisine du XVIIIe.

Le concert de ce mardi, intitulé « Mozart Franc-maçon » nous invitait à découvrir ou redécouvrir les classiques que constituent l’ouverture de la Flûte enchantée, la musique funèbre maçonnique et le concerto pour clarinette. La formation liégeoise est à l’aise dans l’ouverture, pour l’avoir déjà jouée de nombreuses fois. Il semblerait que les chefs d’orchestres se sentent actuellement obligés de diriger cette pièce dans un tempo plus que précipité, mais pour une fois, on aura eu l’occasion d’entendre un ensemble capable d’affronter pareil tempo. Ainsi, tous les traits s’enchaînement-ils naturellement, les vents développant sereinement leurs phrases, tandis que les cordes restent attentives à toutes les dynamiques de cette riche partition. Dans la musique funèbre maçonnique, parvient à révéler tout le potentiel dramatique de Mozart. Ce magnifique Adagio plonge dans les plus profonds abîmes, entraîné par la clarinette basse et le contrebasson, avant de remonter dans la lumière de l’accord final d’ut majeur. Le concerto pour clarinette nous permet de retrouver , clarinette solo de l’orchestre, formé par Ronaeld Van Spaendonck au Conservatoire de Mons et Philippe Cuper au Conservatoire de Versailles. Votano est, à l’âge de 24 ans, déjà reconnu comme l’un des meilleurs clarinettistes de Belgique. Si la technique est excellente, on remarquera tout de même un staccato moins élégant dans le troisième mouvement.

Sans doute la fatigue se faisait-elle sentir. Sa lecture du concerto est attentive mais peut-être un peu trop sage. Ainsi, à force de se concentrer sur les pianissimi, Votano nous propose un concerto certes très élégant, mais où l’on attend tout de même d’avantage de fantaisie. Malheureusement, on attendra en vain. Il faut croire que Votano avait tout gardé pour son bis, une pièce dans le style espagnol, très à propos pour annoncer le prochain festival de l’O. P. L. intitulé « Viva España ».

L’O. P. L. n’a pas fait les choses à moitié pour célébrer Mozart et le public le lui rend bien car la salle était comble ce mardi. Vous avez jusqu’à dimanche pour vous joindre à cette grande fête. Vous pourrez consulter l’ensemble de la programmation du Festival « Il est né le divin Mozart » sur le site de l’orchestre : http : //www.opl.be

Crédit photographique : © Orchestre Philharmonique de Liège

Plus de détails

Liège. Salle Philharmonique. 24-I-2006. Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Die Zauberflöte, Ouverture KV 621 ; Musique Funèbre Maçonnique, KV 477 ; Concerto pour Clarinette et Orchestre la majeur KV 622 KV 622 ; Jean-Luc Votano : clarinette ; Orchestre Philharmonique de Liège, direction : Louis Langrée.

Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.