À emporter, CD, Musique d'ensemble

Deux Stabat Mater inaboutis

Plus de détails

Giovanni Battista Pergolesi (1710-1736) : Stabat Mater en fa mineur ; Antonio Vivaldi (1678-1741) : Stabat Mater RV621. Solistes de la Maîtrise des Hauts-de-Seine/chœur d’enfants de l’Opéra National de Paris : Claire Pichon, soprano ; Alix Le Saux, mezzo ; Ensemble instrumental des Hauts-de-Seine, direction : Gaël Darchen. . 1 CD Calliope CAL 9356. Enregistré en octobre 2005 à l’église Saint-Marcel (Paris). DDD. Notice en français. Durée 55’49’’

 

Le Stabat Mater de Pergolèse souffre des gros problèmes justesse et d’intonation. De plus les voix ne s’associent pas très bien ce qui donne un manque d’homogénéité sonore. Les deux chanteuses ont un joli timbre mais le choix de voix d’adolescentes ni assez « pures » ni assez lyriques ne convient pas pour ce répertoire. Deux voix de jeunes enfants ou à l’inverse deux voix travaillées d’adulte auraient été plus judicieuses pour restituer l’intensité émotionnelle de l’œuvre. L’interprétation en est plate, sans relief. On croit entendre un bon exercice de solfège. De plus les jeunes chanteuses ne sont pas aidées par le quintette à cordes qui ne fait qu’accompagner mais ne participe pas au discours, semblant être occupé ailleurs.

Autre ambiance avec le Stabat Mater de Vivaldi qui est, plus sombre et recueilli que celui de Pergolèse. manque encore de technique, a quelques problèmes de placement de voix mais possède un timbre riche qui ne demande qu’à se développer. Les musiciens sont plus impliqués, on ressent donc plus d’émotion mais cela reste encore un peu scolaire. Tout est en place, propre mais il manque l’aisance dans l’interprétation qui ne s’apprend qu’avec le temps et est encore très jeune puisqu’elle n’a pas 18 ans.

Ce disque donne donc l’impression d’un travail pas assez abouti. Les deux solistes ont du potentiel mais doivent encore travailler leur voix pour acquérir une véritable aisance technique et un timbre plus nourri. Le résultat final est une sorte de brouillon dont on attend la version définitive dans quelques années.

Plus de détails

Giovanni Battista Pergolesi (1710-1736) : Stabat Mater en fa mineur ; Antonio Vivaldi (1678-1741) : Stabat Mater RV621. Solistes de la Maîtrise des Hauts-de-Seine/chœur d’enfants de l’Opéra National de Paris : Claire Pichon, soprano ; Alix Le Saux, mezzo ; Ensemble instrumental des Hauts-de-Seine, direction : Gaël Darchen. . 1 CD Calliope CAL 9356. Enregistré en octobre 2005 à l’église Saint-Marcel (Paris). DDD. Notice en français. Durée 55’49’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.