Mot-clef : Giovanni Battista Pergolesi

5c337709ef8d1

Un goût d’inachevé pour le Stabat Mater de Pergolèse au TCE

Une œuvre star servie par une star montante et une soprano en vue aboutissent à un Théâtre des Champs-Élysées plein comme un œuf pour une soirée qui s’est malheureusement avérée un peu bancale. Le Stabat Mater de Pergolèse porté par la voix angélique de Jakub Józef Orliński, le beau métier de Katherine Watson et un Concert de la Loge qui fait progressivement parler de lui en termes élogieux : la ...
50459962_2102382616487205_6413746097012867072_o

À la Valette, sur une petite île, un grand festival baroque

Propositions musicales éclectiques, lieux de concerts uniques, programmation et prestations de haute tenue : le festival baroque de la Valette a tout d’un grand événement international. Dans les rues de la capitale maltaise, la communication autour de cette manifestation est bien discrète alors qu’en une quinzaine jours et trente-six représentations, l’offre musicale autour du répertoire musical baroque est autant de belle envergure que d’une richesse surprenante, à l’image de l’un des concerts les ...
51DttXGcPSL._SS500

Concertos napolitains par La Ritirata

Le baroque napolitain de la première moitié du XVIIIe siècle est une période très riche pour la musique instrumentale. C'est ce que prouve cet enregistrement de l'ensemble espagnol La Ritirata, qui choisit de mettre en avant tour à tour le violoncelle, la flûte à bec, le clavecin et le violon dans des concertos d'une belle vitalité. La vie musicale à Naples reposait sur l'activité des quatre grands conservatoires de la ville, ...
20181008_121913

Naples au Siècle des Lumières s’expose à Clermont-Ferrand

Avec l'exposition Viva Napoli, le Centre Lyrique de Clermont-Ferrand met à l’honneur la ville de Naples au XVIIIe siècle, et plus particulièrement l’école napolitaine qui se répandit dans toute l’Europe. Troisième ville d’Europe avec ses 400 000 habitants après Paris et Londres, Naples désormais autonome, trouve son apogée par les Arts, grâce au règne de Charles de Bourbon, arrière-petit-fils de Louis XIV, qui, comme son ancêtre, utilise l’Art et son rayonnement afin ...
Pergolesi Arcana

Giulio Prandi enregistre deux œuvres inédites de Pergolèse

Le compositeur napolitain est certes mort à l’âge de 26 ans, mais il a eu le temps toutefois de composer une œuvre assez étendue, tant lyrique que sacrée, qui ne se résume pas au célébrissime Stabat Mater, ni à la fameuse Serva padrona. Bien qu’elle ait connu un grand succès au XVIIIe siècle, sa musique fut oubliée par la suite pour être redécouverte avec bonheur de nos jours, grâce ...
Vivica

Programme Farinelli avec Vivica Genaux à Metz

Dans un grand programme, de belle facture, mais sans surprise, Vivica Genaux tient son rang parmi les grandes mezzos baroqueuses de sa génération. Le nom quelque peu racoleur de Farinelli semble toujours faire recette. Sur l’ensemble des pièces interprétées ce soir par Vivica Genaux, seuls les deux airs de Broschi, « Son qual nave » et « Qual guerriero in campo armato » ont réellement été chantés autrefois par le grand ...
Le banquet Céleste Vézelay 2017-2 - copie

Rencontres musicales de Vézelay sous le signe de la recréation

La 18e édition des Rencontres musicales de Vézelay s’est tenue du 24 au 27 août sur la colline éternelle, où s’opérait l’archimie de transformation, comme le disait Lavoisier (que cite Nicolas Bucher, directeur de la Cité de la Voix) : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». Vêpres à la Vierge de Monteverdi citées par Hersant, Stabat Mater de Pergolèse recréé par Bach, œuvres de divers compositeurs ...
Amen Stabat Pergolèse

Musique italienne pour la chambre et la chapelle au Festival Passions baroques

Un peu plus bref qu’à l’accoutumée, faute de crédits, le 4e Festival Passions Baroques s’achevait en beauté par deux programmes de musique italienne intimiste, instrumentale puis vocale, avec des solistes recherchés. On ne présente plus Enrico Gatti, ce violoniste italien, grand spécialiste du violon baroque qu’il étudia à Genève avec Chiara Banchini, puis à La Haye avec Sigiswald Kuijken. Avec des concerts en soliste, ou avec son ensemble Aurora et ...
pergolesi

Opulence vocale pour un nouveau Stabat Mater de Pergolesi

C’est en grandes dames de l’opéra que Sonya Yoncheva et Karine Deshayes abordent le chef d’œuvre de Pergolesi. À l’intériorité de la souffrance, font place la grandiloquence du pathos et la splendeur des moyens vocaux. De Mirella Freni à Anna Netrebko, de Teresa Berganza à Cecilia Bartoli, toutes les grandes divas de l’opéra italien ont souhaité être associées à une œuvre perçue par les uns comme une quintessence de l’intimisme musical, ...
SEMAINESMUSICALES

La mélancolie Pergolèse à Quimper avec Martin Gester

Pour leur 36ème édition, les Semaines musicales de Quimper ont proposé, du 5 au 19 août, 9 concerts éclatés dans les "lieux magiques" de cette très jolie ville du bout de la France. Le lundi 11, c'est le Parlement de Musique de Martin Gester qui se produit à la Cathédrale Saint-Corentin en compagnie de Haydn, Sammartini et Pergolèse. Depuis 1990, l'on a appris à connaître le Parlement de Musique par le biais de ...
612B9qf10rL._SL1111_

Le premier récital d’Adriana Bastidas-Gamboa

Membre de la troupe de l‘Opéra de Cologne depuis 2008, la jeune mezzo colombienne  a vite conquis le public rhénan. En mai dernier, elle a enregistré un premier récital qui – disons-le tout de suite – confirme tous les espoirs. Intitulé « Un viaggio in Italia », cet album emmène l’auditeur au royaume du belcanto. De Pergolèse à Bellini en passant par Händel, Gluck, Cavalli, Rossini et Donizetti, Bastidas-Gamboa nous offre ...
Sonate Johann Jakob Bach (2)

Passe ton Bach d’abord : Branle-bas de musique à Toulouse

Malgré ce printemps frais et pluvieux, la 6e édition du merveilleux et si original festival « Passe ton Bach d'abord », inventé par Michel Brun et les musiciens de l'Ensemble Baroque de Toulouse, a connu à nouveau un vaste succès populaire. On sait depuis trois siècles que la musique de Sebastien résiste à tout, des moustaches jazzistiques aux sonneries de téléphone, en passant par d’innombrables adaptations et orchestrations, pour demeurer ...
Symph concertante 2 violons

Festival Passions Baroques à Montauban opus 2

Pour la deuxième édition d’un festival baroque dans la cité d’Ingres, le directeur artistique Jean-Marc Andrieu avait choisi d’explorer en trois jours les marges de la période par l’avant et l’après. C’est ainsi que l’on a pu entendre les rares Prophéties des sibylles de Roland de Lassus, jalousement gardées par le duc Albert de Bavière jusqu’à leur édition vers 1600 et que Les Passions se sont intéressées à la ...
Scarlatti_calandra_brilliant

Les inspirations napolitaines de Domenico Scarlatti

Ce disque nous rappelle tout ce que doit Domenico Scarlatti à sa terre natale napolitaine. Certes nous connaissons bien sa période espagnole où, de Séville à Madrid, il écouta et s’inspira des thèmes et des rythmes de l’Ibérie. Dans de nombreuses sonates, le chant du flamenco n’est pas si loin, et nombre de ses disciples suivront ses enseignements, dont le Padre Antonio Soler, le plus célèbre d’entre eux. Ici le claveciniste ...
Pergolesi (Barcellona)

Opere serie de Pergolesi : Coup de cœur

Les opere serie de Pergolesi semblent enfin intéresser les éditeurs de musique baroque. On se souvient d’une intégrale récente de L’Olimpiade parue l’année dernière chez Deutsche Harmonia Mundi, sous la baguette d’Alessandro de Marchi, ainsi que, en 2011 également, de la sortie d’un intéressant DVD/Blu-ray rendant une représentation d’Adriano in Siria captée à Jesi, la ville natale de Pergolesi. Si La Salustia reste à redécouvrir, on pourra trouver également un ...
misteria_paschalia

Misteria Paschalia de Cracovie 2012

Cracovie pendant la Semaine sainte, une ville de 700 000 habitants située dans le sud de la Pologne, est devenue la capitale mondiale de l’interprétation de la musique ancienne. Les concerts eurent lieu soit dans la Philharmonie Karol Szymanowski, soit dans l’église Sainte-Catherine, soit dans la mine de sel de Wieliczka. Le festival fut inauguré par une présentation de l’oratorio volgare intitulé « La fenice sul rogo, ovvero La morte di S. Giuseppe » (« Le ...
Anna Netrebko, des syllabes sans paroles

Anna Netrebko, des syllabes sans paroles

Le Stabat Mater, une lamentation de la Vierge, est traditionnellement chantée lors de la fête des Sept douleurs de Marie, à Naples. C’est à cette occasion que Giovanni Pergolesi écrit l’œuvre qui allait devenir sa plus célèbre composition. Aujourd’hui encore, sa seule annonce au disque, comme au concert, ameute le public. Dès lors, pourquoi ne pas profiter de programmer une star pour l’enregistrement de cette œuvre si populaire ? Le géant jaune du ...
Claudio Abbado revisite Pergolesi

Claudio Abbado revisite Pergolesi

En 1985, Claudio Abbado à la tête du London Symphony Orchestra faisait découvrir le Stabat Mater de Giovanni Battista Pergolesi, un compositeur sinon inconnu du grand public, du moins loin d’avoir bénéficié jusque-là des honneurs fréquents de la discographie classique. Un album qui allait rencontrer un succès populaire incroyable. La musique de Pergolesi, franche, directe, authentique, allait faire mouche, ceci d’autant plus qu’elle était ici admirablement servie par les voix ...
Claudio Abbado et Rachel Harnisch, un binôme habité

Claudio Abbado et Rachel Harnisch, un binôme habité

Troisième et dernier volume de ce survol malheureusement incomplet des œuvres de Giovanni Battista Pergolesi que Claudio Abbado enregistre à la tête de «son» orchestre baroque. Techniquement le meilleur des trois albums, la prise de son de ce dernier volet est de loin supérieure à celle des deux précédents volumes. La balance entre les solistes et les pupitres de l’orchestre est enfin parfaitement dosée. Le Confetidor tibi, Domine permet de découvrir ...
La serva padrona par Jos van Immerseel

La serva padrona par Jos van Immerseel

Ravissant spectacle que cette coproduction entre l’ensemble musical Anima Eterna et le Grand Théâtre de Luxembourg. On regretterait presque que l’œuvre représentée soit si courte, on qu’on n’ait pas eu l’idée de la coupler avec un autre ouvrage lyrique d’égale longueur. La première partie de la soirée est ainsi constituée d’un récital de trois quarts d’heure environ, au cours duquel les instrumentistes d’Anima Eterna présentent au public, différents concertos contemporains ...
Deux Stabat Mater inaboutis

Deux Stabat Mater inaboutis

Le Stabat Mater de Pergolèse souffre des gros problèmes justesse et d’intonation. De plus les voix ne s’associent pas très bien ce qui donne un manque d’homogénéité sonore. Les deux chanteuses ont un joli timbre mais le choix de voix d’adolescentes ni assez « pures » ni assez lyriques ne convient pas pour ce répertoire. Deux voix de jeunes enfants ou à l’inverse deux voix travaillées d’adulte auraient été plus judicieuses pour ...
Porpora/Pergolesi : vertiges galants de la ferveur napolitaine

Porpora/Pergolesi : vertiges galants de la ferveur napolitaine

Porpora / Pergolesi : deux noms qui suffiraient presque à résumer l’essor d’une école musicale promise à un succès irrépressible tout au long du XVIIIe siècle. Si le Seicento (XVIIe siècle) a vu la gloire des Vénitiens, ce sont les Napolitains qui peu à peu imposent leur sensibilité sur les planches des théâtres et dans les églises, à partir de 1725. Et ce partout en Europe. Génies de la dramaturgie, illustrateurs ...
Karina Gauvin, diamant vocal

Karina Gauvin, diamant vocal

Concert CPE Bach et Pergolesi En cette semaine où la vie musicale belge est centrée sur le Concours Reine Elisabeth (lire le compte-rendu de la demi-finale par notre collaborateur Anthony Goret), quelques événements réussissent quand même à tirer leur épingle du jeu. C’est le cas de ce concert qui a accueilli un public assez nombreux au Conservatoire Royal de Musique, à quelques centaines de mètres du Palais des Beaux-Arts où se ...
II. L’Opéra en Italie après Monteverdi

L’Opéra en Italie après Monteverdi

C’est à Rome que le genre va connaître un premier développement sous l’impulsion des princes Barberini, neveux du pape Urbain VIII qui font construire dans leur palais un théâtre privé de 3 000 places où ils donnent de fastueux spectacles faisant appel à de multiples machines. Domenico Mazzocchi (1592-1665) l’inaugure en 1624 avec la Catena d’Adone. Suivront d’autres créations, de Luigi Rossi (1597-1653) ou Stefano Landi (1590-1655), notamment Sant’Alessio, premier ...