À emporter, CD, Musique de chambre et récital

L’Art de … La harpe du Paraguay

Plus de détails

L’Art de la harpe du Paraguay. El condor pasa ; Federico ; Concierto en la llanura ; Misionera ; Pajaro campana ; Virginia ; Reservista purajhei ; El arriero ; Despedida ; Paraguy’pe ; Recuerdo de ypacarai ; Viejo campanario. Ignacio Alderete, harpe du Paraguay. 1 CD Arion. Réf. : ARN 60691. Enregistré à Marseille, 1982. Notice bilingue : français et anglais. Durée : 39’14

 

Quel beau et bon moment de récréation que cette attachante et entraînante musique sud-américaine confiée aux doigts habiles et ô combien musicaux d’Ignacio Alderete ! Sa harpe du Paraguay (instrument très populaire, d’origine baroque, parente des instruments du XVIIIe siècle et présentant quelques traits distinctifs de sa cousine du Venezuela) bénéficie du renfort très efficace et talentueux d’une guitare et d’une contrebasse. Avec une virtuosité irréprochable mise au service d’une interprétation enthousiaste et enthousiasmante, il revisite des standards populaires avec une rare finesse expressive, un jeu délicat dépourvu de tout maniérisme, un allant communicatif et une remarquable réalisation aux niveau des timbres.

L’incontournable El condor pasa reçoit une interprétation solide, personnelle, en rien mielleuse. Recuerdo de Ypacarai, un air guarania (l’œuvre précédente étant un huayno) explore un autre registre oscillant entre mélancolie insondable et sourire forcé, entre joie inaccessible et soumission à un destin indifférent, une évasion momentanée rendue possible le temps d’une exécution ayant parfois valeur d’éternité.

Le texte de présentation habilement concis et fort instructif résume brillamment l’histoire de cette région du monde jadis conquise par la civilisation espagnole et souligne la subtile évolution de la musique ibérique importée vers la musique paraguayenne traditionnelle et ses trois genres principaux dénommés guarania (genre illustré encore par Reservista purajhei), galopa (représenté par Misionera, Despedida…) et polka (voir l’entraînante Paraguy-pe et Federico…). Ignacio Alderete, d’origine paraguayenne, après s’être produit en Amérique latine, a rejoint en France le groupe très populaire « Los Guaranis » avant de fonder sa propre formation à Marseille en 1976 (« Cochabamba ») avec laquelle il a donné d’innombrables concerts, chaudement applaudis sur pratiquement tous les continents. Ce formidable disque compact appartient à une vaste collection intitulée « L’Art de … », le plus souvent au service des instruments populaires de toutes les régions du monde. On aimerait vraiment en découvrir les autres volets.

Plus de détails

L’Art de la harpe du Paraguay. El condor pasa ; Federico ; Concierto en la llanura ; Misionera ; Pajaro campana ; Virginia ; Reservista purajhei ; El arriero ; Despedida ; Paraguy’pe ; Recuerdo de ypacarai ; Viejo campanario. Ignacio Alderete, harpe du Paraguay. 1 CD Arion. Réf. : ARN 60691. Enregistré à Marseille, 1982. Notice bilingue : français et anglais. Durée : 39’14

 

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.