Plus de détails

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Concertos pour piano et orchestre K414 & K453. Alfred Brendel, piano. Scottish Chamber Orchestra, direction : Sir Charles Mackerras. 1 CD Philips. Réf : 475 6930. Enregistré en 2005. Livret en anglais, français et allemand. TT : 55’55’’

 

Les Clefs ResMusica

Même si la discographie du virtuose est impressionnante, la sortie d’un énième enregistrement du pianiste mythique créé toujours l’événement, excite les appétits des plus fervents admirateurs et ancre encore plus l’artiste dans son statut de star mondiale incontournable.

Inutile de présenter , d’ailleurs la notice explicative ne fait nulle mention de sa biographie, reste à apprécier un programme qui s’inscrit dans la continuité d’une série d’enregistrements dédiés aux concertos pour piano de Mozart. Après nous avoir offert les Concertos n° 9, 20, 22, 24, 25 et 27, toujours chez Philips, ce nouveau CD présente le Concerto pour piano n°12 en la majeur K414 accompagné du Concerto pour piano n°17 en sol majeur K453. Mozart n’écrit pas moins que 17 concertos en 10 ans lors de sa période viennoise (entre 1781 et 1791). Pour Alfred Brendel le Concerto en la majeur – le premier à avoir été achevé – représente « le plus aimable de tous les concertos de Mozart ». Telle était aussi la volonté du compositeur qui écrivait à son père le 28 décembre 1782 « Ces concertos sont juste à mi-chemin entre le trop difficile et le trop facile ; ils sont très brillants ; agréables à l’oreille – bien sûr sans tomber dans l’inanité – il est des endroits que les connaisseurs peuvent seuls goûter entièrement, mais de telle façon que les non-connaisseurs ne puissent se sentir que satisfaits, bien que sans savoir pourquoi. » Le Concerto en sol majeur, achevé le 12 avril 1784 fut composé pour Barbara von Ployer (Babette), une élève très brillante à laquelle Mozart dédia aussi le Concerto en mi bémol majeur. Comparativement aux autres concertos, le Concerto en sol majeur n’est pas écrit pour mettre en valeur la virtuosité de l’artiste. Mais le côté intimiste et intériorisé n’en ai pas moins difficile à capter et à restituer. L’expérience d’un Brendel est donc extrêmement appréciable. Le pianiste accompagné au millimètre par un Orchestre de Chambre Ecossais précis et très à l’aise dans ce répertoire, distille un jeu fait de grâce en maîtrisant les tempi et la dynamique à la perfection. A aucun moment l’artiste n’occulte l’intention du compositeur et il est uniquement question de légèreté, de passion et de rêve.

Alfred Brendel donnera un concert exceptionnel donné dans le cadre de la série « Piano 4 étoiles » au Théâtre de Châtelet le 31 mai prochain dans un programme viennois dédié à Mozart, Haydn, Beethoven et Schubert.

(Visited 337 times, 2 visits today)

Plus de détails

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Concertos pour piano et orchestre K414 & K453. Alfred Brendel, piano. Scottish Chamber Orchestra, direction : Sir Charles Mackerras. 1 CD Philips. Réf : 475 6930. Enregistré en 2005. Livret en anglais, français et allemand. TT : 55’55’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.