À emporter, Danse , DVD, DVD Danse

Giselle à la Scala : pour Svetlana Zakharova

Plus de détails

Adolphe Adam (1803-1856) : Giselle. Chorégraphie : Jean Coralli, Jules Perrot. Costumes : Aleksandr Benois. Avec : Svetlana Zakharova, Giselle ; Roberto Bolle, Albrecht ; Vittorio d’Amato, Hilarion  ; Marta Romagna, Myrtha ; Sophie Sarrote/ Antonino Sutera (Pas de deux). Corps de Ballet de la Scala de Milan. Orchestre du Théâtre de la Scala de Milan, direction musicale : David Coleman. Réalisation : Tina Protasoni. Enregistré au Teatro alla Scala en avril 2005. 1 DVD TDK DVWW-BLGISS. Menu en anglais, et livret en français, anglais, allemand. Zones : 0. Durée : 105 minutes.

 

Bien que ne soit en rien une Étoile de la Scala, elle hérite d’un second enregistrement d’un grand classique de la danse avec les forces de ce corps de ballet, et cela en un laps de temps très court à l’échelle de sortie des DVD de danse (voir notre article). Elle est accompagnée dans cette Giselle du même compagnon que dans le Lac des Cygnes sorti il y a un peu moins d’un an, . Commençons par elle : c’est incontestablement une des plus grandes danseuses de notre temps : maîtrise technique parfaite, expressivité franche et sincère. Parfois même, elle surjoue, et les mimiques sont de temps en temps exagérées ; cependant, étant donné qu’il s’agit d’un enregistrement live, toutes les expressions doivent être accrues pour être perçues par tous. La scène de la folie est très réaliste, et l’on se prend de compassion pour la pauvre Giselle qui s’est laissée duper par un beau parleur. L’acte blanc est délirant par moment : les portés qui se trouvent dans la coda, après la série des entrechats six, sont d’une aisance impressionnante, et on a l’impression de véritables respirations : les bras s’arrondissent et laissent l’air virevolter autour. Très belle Giselle, donc, qui regarde plus du côté de la naïveté de la paysanne et de sa fragilité qu’une véritable hystérique du XIXe siècle.

Son partenaire est bon danseur, assurément : la saltation est enthousiasmante, la vélocité des pirouettes est plaisante, et le travail du bas de jambe est propre. est un bon partenaire. Néanmoins, il est loin de bien rendre compte de son rôle : son Albrecht est un peu fade et finalement sans beaucoup d’intérêt. Mis à part d’être très triste d’avoir perdu sa bien-aimée, et de froncer les sourcils en guise de mater dolorosa, son personnage est monolithique et finalement peu intéressant. La cruelle Myrtha (Marta Romagna) est tout juste correcte ; dans un rôle aussi énergique, elle est parfois un peu apathique et manque de conviction.

Dans le Pas de Deux des Vendangeurs, signalons la belle , qui se tire avec élégance de sa variation. Le corps de ballet est fonctionnel, manquant un peu de coordination dans les pas.

Giselle sans grande magie, l’enregistrement ne tient que pour et par Zakharova. Les représentations de Giselle en décembre prochain à l’Opéra de Paris, dont il devrait subsister un film, sauront-elles se constituer comme des références ? Il semblerait en tout cas que la Scala souhaite cristalliser la Zakharova dans tous les grands rôles, étant donné qu’un nouvel enregistrement de Bayadère va sortir dans le courant de l’année prochaine, dans une production de la Scala.

Plus de détails

Adolphe Adam (1803-1856) : Giselle. Chorégraphie : Jean Coralli, Jules Perrot. Costumes : Aleksandr Benois. Avec : Svetlana Zakharova, Giselle ; Roberto Bolle, Albrecht ; Vittorio d’Amato, Hilarion  ; Marta Romagna, Myrtha ; Sophie Sarrote/ Antonino Sutera (Pas de deux). Corps de Ballet de la Scala de Milan. Orchestre du Théâtre de la Scala de Milan, direction musicale : David Coleman. Réalisation : Tina Protasoni. Enregistré au Teatro alla Scala en avril 2005. 1 DVD TDK DVWW-BLGISS. Menu en anglais, et livret en français, anglais, allemand. Zones : 0. Durée : 105 minutes.

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.