Plus de détails

Philippe Hersant (né en 1948) : Musiques pour cordes. Onze Caprices, versions pour deux violons (1994) et pour deux violoncelles (2003) ; Choral pour violoncelle et harpe (2004) ; Sonate pour violoncelle seul (2003) ; In Nomine, pour violoncelle principal et six violoncelles. Maryse Costello et Mi-Sung Kim, violoncelles ; Isabelle Moretti, harpe ; Henri Demarquette, violoncelle ; Faustine Tremblay et Jan Orawiec, violons ; l’Octuor de Violoncelles : Lionel Allemand, Maryse Costello, Robin de Fives, Mi-Sung Kim, Magdalena Knitter-Rebacz, Mimi Sunnerstam, Eric Robineau, directeur artistique : Jacques Bernaert. 1 CD Triton. Réf. : TRI 331146. DDD. Enregistré à l’Abbaye de Saint-Michel en Thiérache et à l’ADAC, Paris, en présence du compositeur, à l’été 2005. Notice bilingue (français-anglais) du compositeur. Durée : 57’15’’.

 

Editer un disque de musique de chambre d’un compositeur vivant n’est pas une petite entreprise, à en juger par les institutions et fonds de soutien à la création qui se sont réunis autour du disque « Musiques pour Cordes » de  : l’Adami (défendant les artistes-interprètes), le Fonds pour la Création Musicale, Musique Française d’Aujourd’hui, la SCPP (producteurs phonographiques). Ils nous permettent ainsi de parcourir les dix dernières années de création de musique de chambre du compositeur qui fut la tête d’affiche du Festival Présences en 2004.

En dépit de cette longue période, on ne ressent pas d’évolution brutale dans le style, et chaque œuvre a sa part de beauté. Les deux pièces les plus remarquables sont, peut-être, Choral et la Sonate. Choral, pièce écrite en 2004, est dédiée au violoncelliste et à la harpiste Isabelle Moretti, qui en restituent la poésie et la puissance d’évocation mystérieuse. La Sonate pour violoncelle, écrite à la mémoire de la mère de Jacques Bernaert, est aussi concentrée qu’on peut l’espérer d’une œuvre pour cet instrument, à jamais transfiguré par les Suites de Bach. Le violoncelliste interprète la Sonate avec la gravité et la tension qui s’imposent. Les notices des œuvres, rédigées par , sont également accessibles sur le site internet du compositeur (www. philippehersant. com).

Constance de l’inspiration, hauteur de vue, densité du matériau musical, absence d’esbroufe tant dans l’écriture que dans l’interprétation, engagement des musiciens – qui ont enregistré sous la supervision du compositeur – tout concourt à signer un très beau disque de musique française.

Plus de détails

Philippe Hersant (né en 1948) : Musiques pour cordes. Onze Caprices, versions pour deux violons (1994) et pour deux violoncelles (2003) ; Choral pour violoncelle et harpe (2004) ; Sonate pour violoncelle seul (2003) ; In Nomine, pour violoncelle principal et six violoncelles. Maryse Costello et Mi-Sung Kim, violoncelles ; Isabelle Moretti, harpe ; Henri Demarquette, violoncelle ; Faustine Tremblay et Jan Orawiec, violons ; l’Octuor de Violoncelles : Lionel Allemand, Maryse Costello, Robin de Fives, Mi-Sung Kim, Magdalena Knitter-Rebacz, Mimi Sunnerstam, Eric Robineau, directeur artistique : Jacques Bernaert. 1 CD Triton. Réf. : TRI 331146. DDD. Enregistré à l’Abbaye de Saint-Michel en Thiérache et à l’ADAC, Paris, en présence du compositeur, à l’été 2005. Notice bilingue (français-anglais) du compositeur. Durée : 57’15’’.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.