À emporter, CD, Musique symphonique

Michael Gielen, au plus intime de Beethoven

Plus de détails

Ludwig Van Beethoven (1770-1827) : Missa Solemnis. Luba Orgonasova, soprano ; Birgit Remmert, Alto ; Christian Elsner, Ténor ; Bjarni Thor Kristinsson, Basse. Europeachoralachademie (chef de chœur : Joschard Daus), Orchestre philharmonique du Luxembourg, direction Michael Gielen. 1CD & 1DVD Capriccio 93513D. P. Enregistrement, Luxembourg, Philharmonie, Grand auditorium, le 20-11-2005. Notice (excellente) en allemand, anglais & français. Durée 78’03

 

Les Clefs ResMusica

Le premier et étrange accord en ré majeur du Kyrie est là, présent, saisissant. Il fait entrer l’auditeur dans toute la dimension spirituelle, à la fois inquiète et admirative, de Beethoven pour le conduire jusqu’à l’ultime invitation de l’Agnus Dei à demeurer encore dans la contemplation divine. Loin des accords finaux des grandes symphonies, Beethoven nous laisse ici face à nous-même, prolongeant intérieurement près d’une heure trente de mystère christologique. , un des meilleurs spécialistes de Beethoven, a su de façon incroyablement fidèle déployer le véritable traité de christologie qu’est cette œuvre majeure et si peu jouée aujourd’hui. Comme il le déplore dans l’excellent DVD qui accompagne l’enregistrement, la Missa Solemnis est de moins en moins jouée depuis quelques années. Si elle force toujours l’admiration, elle parait de plus en plus obscure et difficilement abordable par le public qui possède moins les clefs de lecture religieuses de l’œuvre. On ne peut réellement pas dire la même chose de . Sa maîtrise de Beethoven le plonge, et nous avec lui, dans une telle intimité avec le compositeur de Bonn qu’il en épouse les interrogations et les doutes et les transmet à l’ensemble des musiciens pour donner l’une des plus grandes interprétations actuelles de l’œuvre. L’écriture de la Missa Solemnis que Beethoven s’imposa lui-même, prit finalement quatre années. Quatre années au cours desquelles, il va puiser dans tous les genres musicaux. Des lignes classiques des canons religieux palestriniens, aux chœurs doubles vénitiens, en passant par la fugue baroque, la Missa Solemnis est résolument une œuvre symphonique enracinée dans le classicisme. Une symphonie religieuse qui, à travers de multiples scènes picturales, déroule en une incessante méditation, tous les mystères de la vie du Christ et du rapport de l’homme à Dieu. Chaque strophe du Gloria et du Credo est construite de façon différente, au gré de la méditation de Beethoven. Sans doute une des plus grandes questions de la vie de Beethoven se trouve ici, à l’intérieur même de la partition. Partition aux accents proches de la Symphonie n°9 qui mis ensemble éclairent la facette la plus profonde de l’homme, dévoilée ici à travers une écriture dont Michaël Gielen a su scruter tous les recoins, donner un sens au moindre sforzato. Pour qui veut approcher un peu plus Beethoven, cet enregistrement est réellement incontournable.

Il nous faut dire un mot à présent de l’aventure qui est à l’origine de ce chef d’œuvre. « L’Aventure musique » de l’Académie chorale européenne remonte à 1997. Elle s’est donnée pour objectif la formation et le perfectionnement de jeunes choristes et chefs de chœurs européens, emmenés par Joschard Daus dans un ensemble de haut niveau. Un beau projet florissant à qui l’on doit de nombreuses interprétations de qualité dont il est possible que cette Missa Solemnis soit un couronnement. Le DVD en explique l’histoire, le fondement et le travail, ainsi que les choix d’interprétations de Michael Gielen. Au-delà de tout cela, il suffit d’écouter, de savourer et, comme nous y invite l’excellente notice, « d’essayer se confronter à la position de Beethoven et de trouver sa propre réponse à ses relations avec Dieu. »

Plus de détails

Ludwig Van Beethoven (1770-1827) : Missa Solemnis. Luba Orgonasova, soprano ; Birgit Remmert, Alto ; Christian Elsner, Ténor ; Bjarni Thor Kristinsson, Basse. Europeachoralachademie (chef de chœur : Joschard Daus), Orchestre philharmonique du Luxembourg, direction Michael Gielen. 1CD & 1DVD Capriccio 93513D. P. Enregistrement, Luxembourg, Philharmonie, Grand auditorium, le 20-11-2005. Notice (excellente) en allemand, anglais & français. Durée 78’03

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.