À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Un Kaléidoscope de la littérature de piano avant la Grande Guerre

Plus de détails

Serge Rachmaninov (1873-1943) : Etudes-Tableaux op. 33 ; Arnold Schœnberg (1874-1951) : Six petites pièces pour piano, op. 19 ; Maurice Ravel (1875-1937) : Valses nobles et sentimentales ; Serge Prokofiev (1891-1953) : Sarcasmes op. 17 ; Gabriel Fauré (1845-1924) : Nocturne n°11 en fa dièse mineur op. 104 n°1. Jan Vande Weghe, piano. 1 CD Fuga Libera FUG 701. Enregistré au Conservatoire royal de Bruxelles du 12 au 15 juin 2005. Notice trilingue (français, néerlandais et anglais). Durée : 70’08’’

 

Au regard du mélomane contemporain, la vie musicale du début du XXe siècle et ses innombrables ramifications et imbrications pourrait paraître floue, lointaine, aux reliefs étêtés. Et pourtant, les aventuriers de l’art musical de cet autre temps se connaissaient plus ou moins, soit personnellement soit par l’intermédiaire de leurs compositions. Régulièrement, ils étaient amenés à connaître et rencontrer ces autres voix, à se confronter à ces autres types d’expression. Rien de condamnable donc – bien au contraire – à se laisser entraîner par l’initiative conjointe du label discographique Fuga Libera et du pianiste , belges l’un et l’autre, vers et à travers ce kaléidoscope de la musique de piano de l’avant Première Guerre mondiale, soit entre 1911 et 1914.

Avec les compositeurs et les œuvres retenus ici, nous sommes conduits à palper la fécondité, la diversité et l’inventivité caractéristiques de cette période troublée, agitée et en totale métamorphose. Ainsi constate-t-on que Rachmaninov, souvent classé parmi les romantiques rétrogrades, composait non seulement à la même époque que Schœnberg mais aussi qu’il conférait à certaines pièces un aspect percussif (Etude en fa mineur) choix que l’on attribuait plus exclusivement au Prokofiev motoriste des Sarcasmes.

Sait-on encore que ce dernier admirait Ravel qui lui-même tenait Schœnberg en haute estime. A travers d’évidentes différences stylistiques, on trouvera une sorte de dénominateur commun dont les ingrédients sont les dissonances, le piano comme instrument percussif, une distanciation voulue d’avec les longues lignes mélodiques (exemple typique avec les Cinq pièces op. 19 très brèves, atonales et aphoristiques de Schœnberg), certaines options dites grotesques (Prokofiev), la relative indifférence ou plutôt l’acceptation de contrarier un grand public naturellement conservateur… Même Fauré dans le Nocturne en fa dièse mineur op. 104 opte pour un dépouillement propre aux compositeurs modernes. On ne ressent aucun essoufflement à suivre ce parcours éclectique de qualité ponctué d’authentiques pivots majeurs à la gloire de la création du temps.

Sans hésitation ni réticence, il faut entreprendre avec bienveillance cette écoute en perspective à la fois gratifiante et instructive. en impose par la précision de son jeu, par son inspiration contrôlée et par la poésie « moderne » qu’il insuffle à chacune des œuvres abordées.

(Visited 62 times, 1 visits today)

Plus de détails

Serge Rachmaninov (1873-1943) : Etudes-Tableaux op. 33 ; Arnold Schœnberg (1874-1951) : Six petites pièces pour piano, op. 19 ; Maurice Ravel (1875-1937) : Valses nobles et sentimentales ; Serge Prokofiev (1891-1953) : Sarcasmes op. 17 ; Gabriel Fauré (1845-1924) : Nocturne n°11 en fa dièse mineur op. 104 n°1. Jan Vande Weghe, piano. 1 CD Fuga Libera FUG 701. Enregistré au Conservatoire royal de Bruxelles du 12 au 15 juin 2005. Notice trilingue (français, néerlandais et anglais). Durée : 70’08’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.