tous les dossiers(1)

Transcriptions 2 par Accentus

À emporter, CD, Musique d'ensemble

Transcriptions d’œuvres de Antonio Vivaldi (1678-1741), Johann Sebastian Bach (1685-1750), Franz Schubert (1797-1828), Richard Wagner (1813-1883), Gustav Mahler (1860-1911), Claude Debussy (1862-1918), Alexandre Scriabine (1872-1937), Maurice Ravel (1875-1937) et Serge Prokofiev (1891-1953) par Peter Cornelius (1824-1874), Clytus Gottwald (né en 1925), Gérard Pesson (né en 1958), Franck Krawczyk (né en 1969) et Thierry Machuel (né en 1962). Chœur de Chambre Accentus ; Brigitte Engerer, piano ; Solange Añorga, soprano solo ; Les Monts du Reuil, continuo ; Pauline Warnier, violoncelle ; Hélène Clerc-Murgier, orgue ; André Heinrich, luth ; Damien Guffroy, contrebasse. Direction : Laurence Equilbey. 1 CD Naïve V5048. Enregistré en juin 2006 à l’Arsenal de Metz, France. Notice bilingue (français anglais). Durée totale : 62’01’’.

 

Le nouvel opus de transcriptions par le Chœur est arrivé ! Etonnant et à la fois envoûtant, ce disque nous entraîne dans de nouvelles contrées sonores. L’éclectisme musical, de Vivaldi à Prokofiev, nous propose une vision inédite d’œuvres instrumentales, comme L’Hiver de Vivaldi, ou encore Des pas sur la neige de Debussy, mais aussi de lieder de Schubert, Wagner, Mahler… Sorte de défi compositionnel, formel et aussi de nouvelle recherche sonore, gagné par qui réussi à nous ouvrir les « oreilles ». Certains diront que ce disque est peut-être un peu trop commercial, mais peu importe. Si tous les cross-over avaient cette qualité et cette densité musicale peut-être que le marché de la musique classique se porterait mieux !

Les transcriptions sont signées de grands noms de compositeurs contemporains qui ont su se mettre au service de la musique. Les visions a priori surréalistes d’un « orchestre » de voix inscrivent pleinement dans l’esthétique originale des compositeurs. Les transcriptions de Clytus Gottwald sont bouleversantes de sincérité, comme son adaptation Des pas sur la neige de Debussy ou les voix rendent parfaitement ce paysage cristallin, merveilleux. Toutes ces pièces troublent la perception sonore que l’on a habituellement de ces œuvres pour nous porter vers un nouvel univers musical grâce à des voix transfigurées. Un disque qui tombe à point nommé pour les fêtes de Noël.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.