Concerts, La Scène, Musique de chambre et récital

Deux poèmes, quatre cantates. Graupner et Bach

Plus de détails

Montréal. Salle Pierre-Mercure, Centre Pierre-Péladeau. 10-01-07. Johann Christoph Graupner (1683-1760) : Mein Hertz schwimmt in Blut ; Vergnügte Ruh, beliebten Seelenlust. Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Mein Hertz schwimmt in Blut BWV 199 ; Vergnügte Ruh, beliebten Seelenlust BWV 170. Karina Gauvin, soprano ; Les Idées heureuses : Matthew White, contre-ténor. Les Idées heureuses : Hélène Plouffe, Olivier Brault, violons et altos ; Jacques-André Houle, alto ; Karen Kaderavek, violoncelle ; Nicolas Lessard, contrebasse ; Grégoire Geay, flûte traversière ; Natalie Michaud, flûte à bec ; Christopher Palameta, hautbois ; Mathieu Lussier, basson ; Geneviève Soly, orgue positif. Direction : Geneviève Soly.

Les Idées heureuses,

Reconnaissons d’emblée, le travail minutieux de la claveciniste et musicologue québécoise , qui depuis plus de cinq ans et pour le bonheur de tous les mélomanes, s’active à rendre justice et à mieux faire connaître les œuvres de Johann , l’exact contemporain de , dont les créations sont restées quelque peu dans l’ombre du géant. Cette excellente artiste est devenue avec le temps la spécialiste attitrée du maître de Darmstadt. Elle en explore les fondements par une analyse exhaustive en remettant en pleine lumière le monumental corpus de musique sacrée.

Ce merveilleux concert a le mérite de présenter quatre cantates des deux musiciens, chacune composée sur des textes identiques. C’est un travail de haute précision, une reconstitution précise comme de la dentelle à l’aiguille sur un fond commun, avec des passages où se détachent des motifs bien nets de chaque compositeur. L’audition nous révèle la voie empruntée de chacun mais surtout leur sensibilité propre. Les dix musiciens des Idées heureuses, sous la direction de Geneviève Soly, sont des spécialistes de l’interprétation de la musique religieuse allemande du dix-huitième siècle et leur travail est toujours consciencieux et précis.

Les deux artistes invités, et , reconnus pour leur appétence dans le répertoire baroque, créent une atmosphère de recueillement qui sied si bien aux œuvres religieuses. Si les sonorités instrumentales des cantates proposées sont exceptionnelles, la voix de est lumineuse et celle de , évocatrice. Les spectateurs ont démontré leur vif enthousiasme aux deux invités de marque. Hormis la parenté musicale évidente de la deuxième aria des cantates Mein Hertz schwimmt in Blut de Bach et de Graupner, il est toujours tentant de comparer deux esprits musicaux – orgue concertant (Vergnügte Ruh de Bach), altos doublés par les flûtes à bec à l’octave (Vergnügte Ruh de Graupner), violoncelle obligé (Mein Hertz schwimmt in Blut de Bach), solos de flûte traversière – s’attelant à la même tâche, sur un texte identique. Mais force est de reconnaître la vitalité et la volonté créatrice des deux grands musiciens.

Pour connaître davantage les œuvres de Graupner, Geneviève Soly a fait paraître sur CD, Le Livre de clavecin de Darmstsadt (partitas pour clavecin) vol. 1, 2, 3, 4, 5, chez Analekta.

Crédit photographique : © DR

Plus de détails

Montréal. Salle Pierre-Mercure, Centre Pierre-Péladeau. 10-01-07. Johann Christoph Graupner (1683-1760) : Mein Hertz schwimmt in Blut ; Vergnügte Ruh, beliebten Seelenlust. Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Mein Hertz schwimmt in Blut BWV 199 ; Vergnügte Ruh, beliebten Seelenlust BWV 170. Karina Gauvin, soprano ; Les Idées heureuses : Matthew White, contre-ténor. Les Idées heureuses : Hélène Plouffe, Olivier Brault, violons et altos ; Jacques-André Houle, alto ; Karen Kaderavek, violoncelle ; Nicolas Lessard, contrebasse ; Grégoire Geay, flûte traversière ; Natalie Michaud, flûte à bec ; Christopher Palameta, hautbois ; Mathieu Lussier, basson ; Geneviève Soly, orgue positif. Direction : Geneviève Soly.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.