À emporter, CD, Musique symphonique

Sarah Connolly, nouvelle sirène de la mer elgarienne

Plus de détails

Edward Elgar (1857-1943) : The Music Makers op. 69  ; Sea Pictures op. 37. Sarah Connolly, mezzo-soprano. Chœur et Bournemouth Symphony Orchestra, direction : Simon Wright. 1 CD Naxos 8. 557710. Enregistré le 7-8/01/2006 à Poole au Royaume-Uni. Notice en anglais uniquement. Durée totale : 62’44’’.

 

Certaines œuvres d’ (Pomp and Circumstance March n°1, Variations Enigma…) tissent la toile de fond de l’inconscient collectif, ce qui est beaucoup moins vrai du nom de ce compositeur anglais du romantisme tardif, relativement méconnu en dehors des frontières du Royaume de Sa Très Gracieuse Majesté. Génie national que l’on range là-bas sans peine aux côtés d’autres Grands compositeurs de l’époque (Bruckner, Richard Strauss, Mahler…), Elgar fait la fierté des Britanniques qui attendaient depuis longtemps un digne successeur de Purcell et Haendel.

Ces dernières années le label Naxos a largement contribué à internationaliser certains compositeurs britanniques, dont Elgar, faisant souvent confiance au très bon Orchestre Symphonique de Bournemouth. Ce dernier disque fait honneur aux resplendissants Sea Pictures, un cycle de cinq « songs » composés à la toute fin du XIXe siècle par un Elgar transporté par la gloire récente de ses fameuses Enigma Variations. De poètes tous différents, les poèmes constituant le cycle sont cependant liés par leur déclinaison des thèmes de l’amour et de la mer. La finesse mélodique alliée à la somptueuse orchestration des chants qu’en a tiré Elgar magnifient l’imaginaire poétique véhiculé par les mots. Un subtil mélange qui n’est pas sans évoquer l’univers straussien des lieder pour orchestre. La mezzo-soprano réalise ici une prestation tout à fait éblouissante sous la baguette de et d’un orchestre parfaitement bien équilibré, à la sonorité parfois cristalline et aux couleurs pures et raffinées. La soliste, qui s’est déjà affichée avec des chefs comme Rattle, Davis, Herreweghe ou Harding, possède un timbre froid mais lumineux qui se prête magiquement bien à la délicatesse de « Sea Slumber-Song » ou « Where Corals Lie », sans doute les deux chants les plus émouvants du cycle.

« Nous sommes les faiseurs de musique, et nous sommes les rêveurs des rêves », tels sont les premiers vers des Music Makers, un poème d’Arthur O’Shaughnessy auquel Elgar s’est profondément identifié, avec cette idée que les artistes sont les vrais créateurs et inspirateurs pour l’Humanité, les véritables faiseurs de l’histoire et de la société. C’est une œuvre assez nostalgique écrite pour mezzo-soprano, chœur et orchestre, dans laquelle Elgar tisse de façon parfois magique des motifs issus d’œuvres antérieures, notamment le fameux thème « Nimrod » des Enigma Variations, mais aussi The Dream of Gerontius, la Symphonie n°2, le Concerto pour violon. Sa qualité d’écriture et d’orchestration font de cette musique une des œuvres phares d’Elgar, dans laquelle on trouve sans peine, à côté d’une influence germanique évidente (Wagner, Strauss, Mahler…), les caractéristiques les plus authentiques de sa propre personnalité musicale. Chœur et orchestre sont ici magnifiques, de même que , particulièrement émouvante dans la reprise du thème de « Nimrod ».

Au final, voilà un disque indispensable pour (re)découvrir ces grandes œuvres d’Elgar, encore bien méconnues en dehors du Royaume-Uni.

Plus de détails

Edward Elgar (1857-1943) : The Music Makers op. 69  ; Sea Pictures op. 37. Sarah Connolly, mezzo-soprano. Chœur et Bournemouth Symphony Orchestra, direction : Simon Wright. 1 CD Naxos 8. 557710. Enregistré le 7-8/01/2006 à Poole au Royaume-Uni. Notice en anglais uniquement. Durée totale : 62’44’’.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.