À emporter, Audio, Musique d'ensemble

Trésors d’Ecosse insoupçonnés…

Plus de détails

Airs et danses traditionnels d’Ecosse, réarrangés par Nikolaus Newerkla. Elisabeth Kaplan, chant ; Angelika Huemer, flûtes à becs & viole de gambe ; Karin Silldorff, flûtes à bec ; Dominika Teufel, viole de gambe ; Peter Trefflinger, violoncelle baroque ; Laurenz Schiffermüller, percussion ; Nikolaus Newerkla, clavecin et direction. 1 SACD ORF Edition Alte Musik SACD 479. Enregistré en juillet 2006 en Autriche. Notice trilingue (allemand, anglais, gaélique écossais). Durée totale : 68’20’’.

 

Fondé par le claveciniste en 2000, le Quadriga Consort est un ensemble autrichien qui se spécialise dans la musique ancienne, particulièrement celle des îles britanniques. Après deux premiers disques chaleureusement accueillis par la presse, leur nouvel album « By yon bonnie banks » nous plonge au cœur des paysages et du folklore écossais, autant dire un patrimoine musical fascinant et rarement exploré.

La musique écossaise a connu une histoire plutôt originale par rapport à celle de ses pays voisins au XVIIe siècle, lorsqu’en 1603, à la mort d’Elisabeth Ire, l’Ecosse s’est retrouvée sans roi, James VI ayant dû quitter les collines des Highlands pour succéder au trône de la reine d’Angleterre. La vie musicale et artistique de la cour royale d’Ecosse a donc cessé d’exister, et les conséquences allaient être importantes pour la génération suivante de poètes et de musiciens écossais. Sans cour royale, les musiciens ne pouvaient bénéficier des avantages de leurs voisins (roi mécène, visite de musiciens étrangers), et le style musical de l’époque a été abandonné. Les musiciens écossais se sont donc tournés vers leur propre passé musical et l’éternelle richesse de leur musique folklorique, pour cultiver un genre unique, mélange d’art et de folklore, en enrichissant leur orchestre traditionnel (cornemuses, violons, tambours…) d’instruments modernes (clavecin, violes et flûtes à bec).

C’est donc ce mélange étonnant que nous propose d’écouter le Quadriga Consort dans ce disque rafraîchissant et dépaysant, qui fait se côtoyer airs traditionnels, gigues et autres chants folkloriques en gaélique écossais. L’Ensemble ne joue pas à la lettre les partitions de l’époque, mais s’accorde une assez grande liberté d’interprétation à travers différents arrangements, dont certains sonnent pour le moins assez modernes. La chanteuse Elisabeth Kaplan est issue du jazz et de la musique pop, et cela s’entend assez clairement par les techniques vocales qu’elle utilise, avec une rigueur et une justesse approximatives qui sont tout sauf classiques. Mais cette liberté n’est pas vraiment dérangeante, car elle redonne à ces musiques toute leur part de naturel et de spontanéité.

Savourons donc sans plus tarder ce bel album, et saluons au passage ce travail remarquable et fort original du Quadriga Consort qui pérennise à sa façon ces immortelles mélodies folkloriques, pleines de rêve et poésie.

(Visited 77 times, 1 visits today)

Plus de détails

Airs et danses traditionnels d’Ecosse, réarrangés par Nikolaus Newerkla. Elisabeth Kaplan, chant ; Angelika Huemer, flûtes à becs & viole de gambe ; Karin Silldorff, flûtes à bec ; Dominika Teufel, viole de gambe ; Peter Trefflinger, violoncelle baroque ; Laurenz Schiffermüller, percussion ; Nikolaus Newerkla, clavecin et direction. 1 SACD ORF Edition Alte Musik SACD 479. Enregistré en juillet 2006 en Autriche. Notice trilingue (allemand, anglais, gaélique écossais). Durée totale : 68’20’’.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.