À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Arsène Muzerelle, la musique du « sourire de Reims »

Plus de détails

Œuvres de Johann Sebastian Bach (1685-1750), Nicolas de Grigny (1672-1703), Dietrich Buxtehude (1637-1707), Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791), Jean Langlais (1907-1991), Jehan Alain (1911-1940) et Olivier Messiaen (1908-1992). Arsène Muzerelle au Grand Orgue de la cathédrale de Reims. 2 CD Chordis et Organo (collection Souvenir) 20060203. Enregistré en 2006. Notice en français. Durée totale : 73’33’’et 73’22’’.

 

Cela fait bien plus de 35 ans maintenant qu’on entend parler de cet organiste, successeur lointain de à la tribune de la Cathédrale de Reims. Quelques microsillons circulaient, chez Erato, autant qu’il puisse nous en souvenir. (quel joli nom !), est né à Marseille en 1919, il fait ses études à l’école César Franck, et devient l’élève d’André Marchal. En 1943, à l’âge de 24 ans, il est nommé titulaire de cette prestigieuse tribune. Il est professeur d’orgue au CNR de Reims dès 1947. Ce double album lui rend hommage au travers d’enregistrements réalisés de 1972 à 1975, réalisés sur le grand orgue de la Cathédrale de Reims, et restitués ici à partir de bandes analogiques d’origine, de très bonne qualité, autant dire que le son est excellent et rend justice à ce monstre d’orgue construit par Victor Gonzalez en 1938 : quatre vingt sept jeux, quatre claviers, esthétique néo-classique de l’époque, bien éloigné de ce que connut Grigny.

L’orgue est aujourd’hui en mauvais état, mais le respecter tel qu’il est ne serait-il pas la solution évidente ? Et pourtant cet orgue est digne d’intérêt, sans doute pas pour traduire la musique du « sourire de Reims », ce cher , génie de l’orgue baroque français, mais Bach ne s’en sort pas trop mal, et surtout Alain et Messiaen y sonnent magnifiquement. Et si un jour, de l’autre côté de la croisée du transept, on ressuscitait l’orgue de Grigny, dans un nouveau buffet à l’identique, quel beau couple aurions-nous alors ! Mais l’orgue permet toujours de rêver, nous le savons bien, n’est ce pas ?

Le premier CD est consacré à Bach : la prise de son rapprochée permet une lisibilité parfaite, l’organiste y est franchement inspiré, et assez en dehors de toute école, finalement.

Le deuxième CD comprend Grigny, Buxtehude, Mozart, Langlais, Alain et Messiaen. Laissons de côté les trois premiers. Alain et Messiaen y sont par contre en gloire : quelles superbes Litanies, proches de la parfaite version de Marchal à St Eustache, le disque se terminant par le cycle complet de la Nativité : Une version de référence !

Merci à la belle équipe réunie autour de Jean-Christophe Leclère et Jean-Philippe Gélu, de faire revivre ces enregistrements historiques. D’autres suivront sans doute dans cette collection judicieusement nommée « Souvenir ». C’est notre souhait le plus cher.

Plus de détails

Œuvres de Johann Sebastian Bach (1685-1750), Nicolas de Grigny (1672-1703), Dietrich Buxtehude (1637-1707), Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791), Jean Langlais (1907-1991), Jehan Alain (1911-1940) et Olivier Messiaen (1908-1992). Arsène Muzerelle au Grand Orgue de la cathédrale de Reims. 2 CD Chordis et Organo (collection Souvenir) 20060203. Enregistré en 2006. Notice en français. Durée totale : 73’33’’et 73’22’’.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.