À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Tous les charmes de l’amour mis en musique

Plus de détails

Mia Vita, Mio Bene, Cantates et airs d’opéras italiens : œuvres de Francesco Gasparini (1661-1727) ; Antonio Caldara (1670-1736) ; Giovanni Battista Alveri (1670-1719) ; Giuseppe Maria Andrea di Orlandini (1676-1760) ; Attilo Ariosti (1666-1729) ; Antonio Bononcini (1677-1726) ; Giovanni Porta (1675-1756) ; Tommaso Bernardo Galfi (1667-1744) ; Giovanni Baptista Bononcini (1670-1747). Ditte Andersen, Soprano ; Ann Hallenberg, Mezzo soprano. Lautten Compagney Berlin, direction et théorbe : Wolfgang Latschner. 1 CD Berlin Classics 0017902BC. Enregistré à Berlin en novembre 2005. Texte en allemand, traduit en anglais. Livret en Italien, traduit en allemand. Durée 78’30.

 

Comme ce disque est séduisant ! Impossible de cacher son plaisir. Le répertoire est quasi inconnu, les interprètes, convaincants, la réalisation soignée et la pochette du CD, très agréable à manipuler. Depuis que la grande Cecilia Bartoli nous a révélé la beauté cachée de la musique d’, son nom est synonyme de plaisir musical. Ce disque nous révèle d’autres compositeurs italiens contemporains tout aussi doués et virtuoses que lui. Le plaisir de la voix, du chant orné, des textes bien dits, ne cesse de nous séduire tout au long de ce récital très bien construit. Ce voyage musical à travers toutes sortes d’émotions amoureuses est un enchantement.

Les instrumentistes sont virtuoses, extrêmement variés, toujours à l’écoute des voix et cherchant avec ardeur à les seconder et les entourer des notes les plus tendres.

Les deux chanteuses qui se partagent la vedette chantent airs et duos avec le même bonheur. Les voix sont très belles, très complémentaires. La soprano Ditte Anderson a la légèreté et la couleur ensoleillée qui lui permettent de rayonner en toute circonstance. Le très beau mezzo d’Ann Hallengerg est idéalement assorti. La chaleur de sa voix et sa rondeur exhalent des sonorités sensuelles et profondément amoureuses. La technique des deux cantatrices est impeccable et se fait totalement oublier. Tout ici n’est que charme, volupté, élégance et musicalité. La majorité des œuvres révélées sont de petites cantates mais il y a aussi des airs isolés. Les partitions ont été choisies avec bonheur parmi les collections des librairies des palais résidentiels de Meiningen et Sonderhausen.

L’écoute en continue de ce CD paraît passer bien trop rapidement tant sa variété est grande. L’orchestre y est pour beaucoup, car il est d’une grande richesse, toujours avec la plus grande souplesse. Cordes et clavecin sont les plus présents, mais tour à tour flûte, chalumeau, hautbois, basson, trombone, guitare ou théorbe font des interventions très colorées. Un vrai bonheur !

Bravo à tous ces artistes qui, en parfaite harmonie, nous font rêver à un monde de paix et de tendresse. Nous en avons besoin, plus que jamais.

(Visited 220 times, 1 visits today)

Plus de détails

Mia Vita, Mio Bene, Cantates et airs d’opéras italiens : œuvres de Francesco Gasparini (1661-1727) ; Antonio Caldara (1670-1736) ; Giovanni Battista Alveri (1670-1719) ; Giuseppe Maria Andrea di Orlandini (1676-1760) ; Attilo Ariosti (1666-1729) ; Antonio Bononcini (1677-1726) ; Giovanni Porta (1675-1756) ; Tommaso Bernardo Galfi (1667-1744) ; Giovanni Baptista Bononcini (1670-1747). Ditte Andersen, Soprano ; Ann Hallenberg, Mezzo soprano. Lautten Compagney Berlin, direction et théorbe : Wolfgang Latschner. 1 CD Berlin Classics 0017902BC. Enregistré à Berlin en novembre 2005. Texte en allemand, traduit en anglais. Livret en Italien, traduit en allemand. Durée 78’30.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.