À emporter, Audio, Cinéma

Philippe Eidel passe à la caisse

Plus de détails

Philippe Eidel : Le Prix à Payer. Enregistrement exclusivement disponible en téléchargement. Durée : 25’19’’

 

Soundtrack Partners

Réalisée par Alexandra Leclerc et interprétée par des interprètes prestigieux (Christian Clavier, Nathalie Baye, Gérard Lanvin, Géraldine Pailhas), le Prix à Payer est une comédie grinçante, une description cynique des rapports amoureux. Tout commence par un odieux chantage : Jean-Sébastien Ménard, un riche homme d’affaires, décide, sur le conseil de son chauffeur Richard, de couper les vivres de sa femme Odile afin d’exiger d’elle le « devoir conjugal ». Une façon pour la réalisatrice d’ironiser sur les enjeux latents du couple : un compromis égoïste entre la satisfaction de la pulsion sexuelle et celle de l’instinct de survie.

, un autodidacte qui a travaillé avec Enki Bilal, Philipe Harel, Eric Rohmer et Peter Brook signe pour ce film une musique légère et métissée, qui semble accompagner avec humour cette « séduction à l’envers ». La musique est dansée et fait très clairement référence au tango (notamment Piazzola), danse de l’amour par excellence même si, rythmiquement, elle en semble très éloignée, ainsi qu’à la samba ou à la bossa-nova. Le compositeur a néanmoins décidé de « hacher » la musique afin de la rendre plus froide, plus terne, pour montrer sans doute que ce chantage n’a que l’apparence de l’amour.

Néanmoins, si l’idée est intelligente et souvent honorablement mise en œuvre, on peut regretter que le piano paraisse si mal joué (on croirait entendre un amateur improvisant des harmonies de mauvais goût sur un mauvais synthétiseur). Cette interprétation hésitante, sans doute volontaire, nuit à l’écoute ; et il est dommage que la prise de son soit aussi proche, sans profondeur, sans réverbération, et que les chansons, qui se ressemblent un peu trop parfois, se succèdent aussi abruptement, sans donner le sentiment d’une continuité.

Le Prix à Payer supporte donc mal l’écoute isolée, même si les thèmes sont suffisamment obsédants pour nous hanter ensuite, et le choix du label Soundtrack Partners de proposer cette musique en téléchargement est assurément une excellente idée ; si ce téléchargement permet bien à l’auditeur de choisir le morceau qui lui convient, dans la version qui lui convient et de ne pas le contraindre à acheter l’intégralité de l’album…

(Visited 429 times, 1 visits today)

Plus de détails

Philippe Eidel : Le Prix à Payer. Enregistrement exclusivement disponible en téléchargement. Durée : 25’19’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.