À emporter, Audio, Cinéma

David Shire confronté au mystérieux Zodiaque

Plus de détails

David Shire : Zodiac. 1 CD Varèse Sarabande VSD 6799. Durée : 40’01’’

 

Avec Zodiac, le réalisateur de Seven s’empare d’une étrange affaire criminelle qui a défrayé la chronique américaine à la fin des années 60 : un mystérieux tueur en série, le «Zodiaque», n’avait de cesse de jouer avec les médias afin de brouiller les pistes : symboles cabalistiques, envoi d’éléments de preuve, chantage, etc. Pendant de nombreuses années, un modeste dessinateur, Robert Graysmith (Jake Gyllenhaal), obsédé par l’affaire, mène l’enquête afin de démasquer l’étrange meurtrier : c’est son histoire qui sert de fil rouge au film de Fincher.

La mise en scène choisie par le réalisateur, sobre et académique, tranche avec les atmosphères sombres et glauques auxquelles il nous avait habitué jusque là. Conséquence logique, ce n’est pas avec Howard Shore qu’il a choisi de travailler sur ce film mais avec . Si la musique de ce dernier ne se remarque pas vraiment à l’image (sans doute le signe qu’elle fonctionne bien), en écoute isolée, elle brille littéralement de tous ses feux.

a imaginé pour le film une musique contemporaine très mystérieuse, presque vide de toute émotion, «instrumentée» pour orchestre à cordes, piano, guitare électrique (Trailer Park) et quelques cuivres (une trompette qui joue une mélodie cool-jazz à la Goldsmith, typique de l’époque, dans Aftermath). Les mélodies (au piano ou à la guitare, toujours très peu expansives) sont inquiétantes, subtiles, déployées lentement dans le temps, sur de sombres textures aux cordes, souvent mouvantes, comme chez les compositeurs post-sériels, lorsqu’elles ne sont pas à nu. On pense à Schnittke, Herrmann, Bartok … et même à du amélioré, sur la plage Graysmith Obsessed, où des accords plaqués au piano ponctuent sporadiquement des motifs répétés aux cordes, en pizzicatti….

Rare à l’écran (près de quarante minutes de musique pour un film de deux heures trente), la musique de David Shire pour Zodiac est singulière, atmosphérique, torturée, sans être démonstrative. Elle ne tombe jamais dans la facilité et témoigne, de la part de David Shire, d’une vraie maîtrise d’écriture, ce qui n’est pas étonnant compte tenu de son expérience. Une œuvre fascinante pour les mélomanes curieux…

(Visited 67 times, 1 visits today)

Plus de détails

David Shire : Zodiac. 1 CD Varèse Sarabande VSD 6799. Durée : 40’01’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.