Plus de détails

Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Ouverture Leonore III op. 72 ; Giovanni Bottesini (1821-1889) : Fantaisie sur des thèmes de Rossini (arrangement pour violoncelle, contrebasse et orchestre : Michinori Bunya) ; Johannes Brahms (1833-1897) : Symphonie n°1 en do mineur op. 68. Kyril Zlotnikov, violoncelle ; Nabil Shehata, contrebasse. West-Eastern Divan Orchestra, direction : Daniel Barenboim. 1 DVD vidéo Euroarts / ZDF / Arte 2055538. Filmé à Grenade, Palais Carlos V de l’Alhambra. 20-VIII-2006. Réalisation : Michael Beyer. Anglais. Zone 0. Durée : 85 minutes.

 

Il est difficile, voire impossible, de juger « musicalement » un concert du sous la baguette de , en gardant une réelle objectivité. Car le symbole dépasse la performance, et on est ému ; ému par la musique, certes, mais ému surtout par cet orchestre de jeunes musiciens libanais, syriens, israéliens et palestiniens, réunis autour de l’homme de paix Barenboim. Ému par ces regards complices échangés, par ces sourires, par cette envie de jouer « ensemble » qui transparaît à chaque mesure. Ému par ce chef grisonnant, dont on sait la souffrance morale et physique, donnant toutes ses forces et sa conviction dans la musique et dans un idéal, celui de la paix au Proche-Orient.

Certes, le n’est pas le Berliner Philharmoniker  ; mais il n’a cependant pas à rougir de la comparaison avec nos grands orchestres nationaux, puisqu’en plus d’en avoir la précision et la justesse, il a cette jeunesse, cet enthousiasme frénétique, cette dimension de communion, nourris et inspirés par l’idéal de .

On retiendra une sublime Ouverture Leonore III, sans pathos excessif, mais tout en nuances, avec d’excellents soli de flûte, hautbois et basson. Le Palais de l’Alhambra a ensuite été plongé dans une atmosphère italienne avec la Fantaisie sur des thèmes de Rossini de Bottesini, révélant deux jeunes solistes très prometteurs, complices à l’extrême dans leur virtuosité et dans leur joie de jouer ensemble. Le tragique et le romantisme de Brahms et de sa Symphonie n°1 pour clore le concert : on y admirera l’homogénéité de l’orchestre, de somptueux legati dans le premier mouvement, et une dynamique d’ensemble impressionnante dans le dernier. La gestique précise et ferme de Barenboim sert admirablement l’œuvre et conduit à merveille l’orchestre, l’emportant dans les grandes envolées symphoniques, le retenant dans les subtiles transitions de la symphonie. Élégamment filmé, avec une bonne prise de son, la réalisation sert au mieux l’émotion de l’instant, « hors du temps », de ce concert.

En fondant avec le palestinien Edward Said le West-Eastern Divan Orchestra, Daniel Barenboim l’israélien a voulu prouver que par la compréhension et l’écoute mutuelles entre peuples, la paix était possible. Puissent les hommes d’État du Proche-Orient entendre son appel, s’asseoir, s’écouter, puis s’unir comme le font les cordes, les bois et les cuivres de cet orchestre. Et si la paix doit rester une utopie, puisse Daniel Barenboim se battre encore longtemps pour son idéal, par la musique…

(Visited 110 times, 1 visits today)

Plus de détails

Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Ouverture Leonore III op. 72 ; Giovanni Bottesini (1821-1889) : Fantaisie sur des thèmes de Rossini (arrangement pour violoncelle, contrebasse et orchestre : Michinori Bunya) ; Johannes Brahms (1833-1897) : Symphonie n°1 en do mineur op. 68. Kyril Zlotnikov, violoncelle ; Nabil Shehata, contrebasse. West-Eastern Divan Orchestra, direction : Daniel Barenboim. 1 DVD vidéo Euroarts / ZDF / Arte 2055538. Filmé à Grenade, Palais Carlos V de l’Alhambra. 20-VIII-2006. Réalisation : Michael Beyer. Anglais. Zone 0. Durée : 85 minutes.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.