À emporter, CD, Musique symphonique

Lang Lang : Où s’arrêtera-t-il ?

Plus de détails

Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Concerto pour piano n°1 en ut majeur op. 15 ; Concerto pour piano n°4 en sol majeur op. 58. Lang Lang, piano. Orchestre de Paris, direction : Christoph Eschenbach. 1 CD Deutsche Grammophon 477 6719. Code barre 0. 2894776719. Enregistré en janvier 2007 salle Pleyel à Paris. Notice de présentation en anglais, allemand et français. Durée : 74’30’’

 

Venant quelques semaines après le premier volume de l’intégrale des concertos pour piano de Beethoven par Pletnev chez DGG également, ces deux concertos joués par sont heureusement plus enthousiasmants. Dès les premières notes du Concerto pour piano n°1, l’oreille est happée par le ton juvénile et le toucher enlevé du jeune chinois. Sa vélocité et sa variété des couleurs font merveille dans cette partition lumineuse. Particulièrement inspiré à la tête d’un attentif et bondissant, tisse un accompagnement attentif. Dans une discographie des plus chargées, cette interprétation s’affirme comme l’une des meilleures versions récentes de ces œuvres rebattues au-delà du raisonnable.

Le cas du Concerto n°4 est un peu plus délicat. Pianiste et chef poursuivent cette exploration musicalement jubilatoire, on se pâme devant les nuances et les accents que sort de son piano, mais on regrette l’absence de profondeur de cette version qui se manifeste par la rapidité des tempi. Cependant cette approche, très premier degré, séduira certains esprits par sa légèreté et sa belle logique dans l’enchaînement des phrasés.

Comme d’habitude avec DGG quand il s’agit de ses jeunes virtuoses à la mode, on pestera devant l’esthétisme hautement stylisé « tendance fashion » du produit et le creux sidéral de la pochette de présentation qui distribue autant du superlatifs au virtuose qu’à l’illustre sourd ! Notons que notre exemplaire est agrémenté d’un aimable DVD de promotion à la gloire du pianiste avec entretiens et séquences d’enregistrements. Enregistré salle Pleyel, ce disque ne restera pas dans l’histoire pour sa prise de son un peu trop mate. Cela étant en dépit de ce marketing envahissant, le contenu musical est de haute qualité.

Plus de détails

Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Concerto pour piano n°1 en ut majeur op. 15 ; Concerto pour piano n°4 en sol majeur op. 58. Lang Lang, piano. Orchestre de Paris, direction : Christoph Eschenbach. 1 CD Deutsche Grammophon 477 6719. Code barre 0. 2894776719. Enregistré en janvier 2007 salle Pleyel à Paris. Notice de présentation en anglais, allemand et français. Durée : 74’30’’

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.