Tango d’hier, tango d’aujourd’hui, tango de toujours !

À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Astor Piazzolla (1921-1992) : Balada para un loco. Vuelvo al sur. Calambre. Los Parajos perdidos. Tango Remembrances. Balada para mi muerte. Buenos Aires hora cero. A Don Nicanor Paredes. Che…Tango Che ! Onda nueve. Chiquilin de Bachin. (sur des textes de Horacio Ferrer, Fernando Solanas, Mario Trejo, Jorge Luis Borges, Jean-Claude Carrière). Quatuor Caliente : Guillaume Hodeau, bandonéon ; Cédric Lorel, piano ; Michel Berrier, violon ; Nicolas Marty, contrebasse. Débora Russ, voix invitée. 1 CD Aeon AECD0749. Code barre 3 760058 367490. DDD. Enregistré en public au Triton les 28 et 29 juin 2006. Notice trilingue (français, anglais, espagnol). Durée : 54’26.

 

Musique racée que celle de Piazzolla, celle des racines nationales, mais à part entière celle du tango. Il y consacra son énergie inventive allant jusqu’à essayer de marier ses compositions avec les accents du jazz. D’un autre côté, avec son grand orchestre, il entreprit une histoire du tango avec plusieurs disques plus fidèles aux classiques du genre. Mais pour le grand public, reste cet instrumentiste et compositeur hors pair, au bandonéon chaloupé et aux sonorités contemporaines : son tango nuevo se détachant du tango populaire, en réalité tango de concert difficile à danser. Interprète intrépide mais tout autant compositeur habité par sa tradition musicale, de sorte qu’il put être désigné comme le « Bartok argentin ».

Le présent album reprend les grands titres d’, et autant du point de vue instrumental que vocal, les interprètes apparaissent résolument habités à leur tour par le Maître. Avec une palette rythmique impressionnante et une présence vocale qui en impose, cet album laisse transparaître l’âme du tango, par laquelle, furieusement, désir et folie peuvent harmonieusement ne faire qu’un. La notice annonce sans ambages : « Des moments de lyrisme passionné alternent avec des épisodes romantiques et des effets rythmiques d’une énergie débordante sans que jamais l’expression individuelle et collective ne trahisse l’esprit de Piazzolla. Sur scène avec les musiciens de Caliente, la chanteuse Débora Russ interprète avec passion et sensualité le répertoire de son pays natal ».

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.