Plus de détails

Callas Assoluta. Documentaire en 1 partie : en français. Production : Swan Production. Réalisation : Philippe Kohly. Sous-titrages en français. 1 DVD MK2 Ref : 1183MK2 code barre : 3 700224309886. Zone 2. Durée : 97’.

 

Les Clefs ResMusica

Cette rentrée 2007 a été bouleversée par la disparition de Luciano Pavarotti. Tous reconnaissent que cette voix si cristalline, si exceptionnelle, ne pourra être remplacée. Hasard ou destin, Il y a 30 ans disparaissait , le même ton élégiaque avait alors été employé, à juste raison certainement en hommage à cette catégorie d’artistes qui rayonnent au plus haut de leur Art, mais à quel prix ?

La plupart des éditeurs et majors célèbrent l’événement en sortant des compilations, des enregistrements pour tous ceux qui vont à cette occasion être confrontés au choc émotionnel à l’écoute de cette voix exceptionnelle. Mais pour bien connaître la Diva des divas, il vous faudra acheter le film de Philippe Kohly qui retrace sa vie dans un documentaire biographique particulièrement réussi et émouvant.

De nombreuses archives nous la présentent s’exprimant sur ses rôles, son travail, ses rencontres professionnelles. Sa vie privée ne lui appartient plus dès le moment où elle rencontre l’amour de sa vie : Aristote Onassis. Son parcours de Diva lui fait endosser tous les rôles antiques du sacrifice à la trahison ; les interprète à la scène… et en coulisse.

Rares sont les vies aussi étranges qui font que leurs acteurs se confondent entre mythe et réalité. Maria Callas aura été instrumentiste de son destin durant un temps puis en deviendra la victime. Trompée par Onassis, elle fait semblant d’oublier son rôle de femme aimante. Quand elle se tourne un temps vers le cinéma où Pasolini la filme dans Médée sans qu’elle puisse chanter, c’est pour retrouver un air de gloire passée, le film est un bide monumental… Abandonnée, abattue, elle se sent rejetée et n’a que le sentiment de ne servir à rien. La dernière interview radiophonique qu’elle donne deux ans avant sa mort trahit une détresse effroyable.

La petite fille rejetée dès la naissance par une mère qui lui fera plus tard du chantage vénal a parcouru le Monde, est devenue la plus grande des Divas et, reconnue comme la femme la plus élégante du Monde, à force de conviction et surtout de travail, a tenté d’être femme aux bras d’un seul homme sans jamais y parvenir. L’enfant d’Onassis est mort le jour même de son accouchement. Que dire de plus, sinon qu’il y a des vies aux destins aussi fabuleux que tragiques. Les calmants et excitants auront raison de son âme. Elle décède le 16 septembre 1977 sur le carreau de sa salle de bain, avenue Mandel à Paris d’une embolie pulmonaire. Il n’est pas jusqu’à ses cendres, dérobées au Père Lachaise qui ne soient le constat d’une vie volée.

Même après sa mort tout reste vain. Aucun musée, aucune collection dans un lieu pouvant nous rappeler sa présence, sa vie. Heureusement il nous reste tous ses enregistrements qui témoignent d’une existence bien réelle et combien rayonnante ! Et ceux qui ont eu la chance de l’applaudir en garderont un souvenir d’émotion « à fleur de peau ».

Dans le monde d’Euterpe, Luciano Pavarotti sera certainement tout proche de Maria Callas, de Caruso et de tous ceux qui nous font vivre la réalité sous l’angle de la magie de Dame Musique.

Pour cet anniversaire, et si vous en avez la possibilité, ne pas manquer la première diffusion de ce DVD à l’Opéra Garnier le 16 septembre 2007, sinon sur Arte le 19 septembre 2007.

Dans tous les cas, un DVD à voir et à garder.

(Visited 118 times, 1 visits today)

Plus de détails

Callas Assoluta. Documentaire en 1 partie : en français. Production : Swan Production. Réalisation : Philippe Kohly. Sous-titrages en français. 1 DVD MK2 Ref : 1183MK2 code barre : 3 700224309886. Zone 2. Durée : 97’.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.