À emporter, Audio, Musique symphonique

Bruckner magnifié par Abbado à Lucerne

Plus de détails

Anton Bruckner (1824-1896) : Symphonie n° 4 en mi bémol majeur « Romantique » (version 2, 1878-1880). Orchestre du Festival de Lucerne, direction : Claudio Abbado. 1 CD Lucerne Festival Edition. Code barre : 7640125120455. Enregistré Salle Suntory, Tokyo, Japon, les 18 et 19 octobre 2006. Notice bilingue : anglais, allemand. Durée : 64’15

 

Le texte auto-explicatif de la genèse et du fonctionnement de l’ (Suisse) suffit amplement à planter le décor. En deux mots, en 1943, le célèbre chef d’orchestre Ernst Ansermet constitua une nouvelle phalange orchestrale destinée à offrir plus de travail aux instrumentistes des principaux orchestres suisses et à servir le nouveau festival estival. Les débuts du Festival proprement dit se situent antérieurement dans le temps. Plus précisément le 25 août 1938 lorsque, Arturo Toscanini vint diriger les membres de l’Orchestre de la Suisse Romande, tout près des hauts lieux musicaux germaniques sous influence nazie, exécrée par le fougueux chef italien.

A présent que tous ces évènements appartiennent à l’histoire, c’est dans un climat psychologique apaisé et au sein d’un paysage géographique grandiose que se déclinent chaque année un nouveau chapitre de cette aventure vieille de soixante dix ans bientôt. Un lieu donc. Un orchestre aussi. Et, protagoniste indispensable : un chef. , dont on connaît l’expertise en matière de musique austro-allemande, nous livre sa vision aboutie de la Symphonie n° 4 « Romantique » d’ dans sa seconde version, celle de 1878-1880.

Enfin, signalons que l’exécution et l’enregistrement de la symphonie se déroulent hors de la zone helvétique, puisque c’est au Japon, à Tokyo précisément, que tous ces brillants intervenants ont livré le formidable message musical de Bruckner il y a une année à peine. Si d’autres versions peuvent se disputer la suprématie du classement discographique et parfois même supplanter celle-ci (Jochum I et II, Wand, Walter, Inbal, Knappertsbusch…), il n’en reste pas moins frappant que nous nous trouvons face à un travail ambitieux porté par un enthousiasme global patent, une dynamique puissante et précise des pupitres, des accents et tempi non critiquables et par une accumulation et une richesse de talents capables, tour à tour, d’unir et d’opposer la tendresse et la vigueur d’une des plus remarquables symphonies de toute l’histoire du genre. Une superbe lecture.

(Visited 532 times, 2 visits today)

Plus de détails

Anton Bruckner (1824-1896) : Symphonie n° 4 en mi bémol majeur « Romantique » (version 2, 1878-1880). Orchestre du Festival de Lucerne, direction : Claudio Abbado. 1 CD Lucerne Festival Edition. Code barre : 7640125120455. Enregistré Salle Suntory, Tokyo, Japon, les 18 et 19 octobre 2006. Notice bilingue : anglais, allemand. Durée : 64’15

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.