À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Per Tengstrand, des pas sur la neige

Plus de détails

Edvard Grieg (1843-1907) : Huit pièces lyriques ; Esa-Pekka Salonen (né en 1958) : Dichotomie ; Wilhelm Stenhammar (1871-1927) : Dernières nuits d’été op. 33. Per Tengstrand, piano. 1 CD Mindfeel MFCD 0012. Code-barre : 7-350016-400121. Enregistré en mai et août 2007 à Giresta Kyrka (Suède). Notice trilingue (suédois, anglais, allemand). Durée : 60’27’’.

 

, ancien élève de Dominique Merlet au CNSM de Paris, lauréat du Long-Thibaud 1995, Prix du Concours de Cleveland 1997, parcourt les scènes internationales les plus prestigieuses et joue en concerto avec les plus grands chefs. Edo de Waart, Neeme Järvi, Leonard Slatkin ou figurent à son palmarès, que ce soit dans les œuvres du répertoire que celles plus en dehors des sentiers battus, tel le compositeur suédois . Malgré un tel portrait, il se fait bien rare en France. L’occasion de découvrir ce pianiste à la technique irréprochable nous est donnée par ce présent CD à défaut du concert.

Album d’autant plus intéressant puisqu’il est consacré à trois compositeurs scandinaves de trois pays et trois périodes différentes. Devenues des classiques de la miniature pour piano, les Pièces lyriques de Grieg – dont nous offre huit extraits – sortent sous les doigts de notre pianiste de la bluette de salon. Une découverte bien venue en cette année de centenaire du compositeur norvégien, centenaire bien peu fêté en France. Dichotomie d’ (oui, c’est bien le chef d’orchestre) est justement dichotomique. La première partie, Mécanisme, est une pièce d’une virtuosité folle, presque éprouvante à l’écoute – on imagine sans peine l’énergie exigée de l’interprète – qui agit telle un rouleau compresseur. A l’inverse, Organisme est une vague succession informe d’accords qui peuvent faire penser de très loin à du Messiaen…

La véritable surprise vient des Dernières nuits d’été de , compositeur guère connu en France que dans les dictionnaires. Nous sommes en présence d’une musique fortement post-romantique, Rachmaninov n’est jamais très loin, mais certaines tournures modales et une certaine forme de retenue dans l’expression sont le signe d’un créateur original, maître de sa propre esthétique. Un disque à retenir tant pour les œuvres que pour son interprète.

Plus de détails

Edvard Grieg (1843-1907) : Huit pièces lyriques ; Esa-Pekka Salonen (né en 1958) : Dichotomie ; Wilhelm Stenhammar (1871-1927) : Dernières nuits d’été op. 33. Per Tengstrand, piano. 1 CD Mindfeel MFCD 0012. Code-barre : 7-350016-400121. Enregistré en mai et août 2007 à Giresta Kyrka (Suède). Notice trilingue (suédois, anglais, allemand). Durée : 60’27’’.

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.