Artistes, Chanteurs, Opéra, Portraits

Frank Guarrera (Philadelphie, 3-XII-1923. Bellmawr [New-Jersey], 23-XI-2007)

Plus de détails

 

Le baryton américain est décédé vendredi dernier à son domicile des environs de Philadelphie. Il avait 83 ans.

Pendant vingt-huit saisons consécutives, chante au sein de la troupe du Metropolitan Opera de New-York. Le 14 décembre 1948, il y fait des débuts remarqués dans Carmen de Bizet où, aux côtés de la mezzo-soprano Rise Stevens, de la soprano Licia Albanese et du ténor Ramon Vinay, il tient le rôle d’Escamillo. La critique de cette soirée ne tarit pas d’éloges au sujet du baryton qui vient à peine de fêter ses 25 ans. Le critique Cecil Smith souligne «la voix sonnante et bien centrée» du baryton ainsi que son «aisance scénique». «Si le rôle d’Escamillo n’est pas propre à pouvoir juger de toutes les qualités vocales d’un baryton», ajoute le critique, «la première apparition de Frank Guarrera laisse augurer d’une excellente recrue pour le Metropolitan Opera».

Frank Guarrera devait s’illustrer sur la scène du Met pendant plus de 400 performances dans des rôles d’opéras italiens ou français, avec quelques petites incursions chez Richard Wagner. Ainsi, le public new-yorkais a pu l’applaudir dans Amonastro (Aïda), Enrico (Lucia di Lammermoor), Valentin (Faust), Germont (La Traviata), Figaro (Le Barbier de Séville), Guglielmo (Cosi fan Tutte), Lescaut (Manon Lescaut), Simon Boccanegra (Simon Boccanegra). Il lui aura fallu attendre près d’une quinzaine d’années pour, qu’en 1964, il puisse enfin s’exprimer dans le rôle de Ford (Falstaff), un personnage qu’il portera avec un succès retentissant sur les planches de ce théâtre pendant plus d’une vingtaine de représentations. En effet, en 1950 déjà, Arturo Toscanini l’avait pris sous sa baguette pour le mythique enregistrement du Falstaff de Verdi. En 1947, le célèbre chef d’orchestre faisait d’ailleurs déjà confiance au tout jeune baryton puisqu’il l’invita au concert exceptionnel qu’il dirigea à La Scala de Milan, à l’occasion du trentième anniversaire de la disparition d’Arrigo Boïto.

Frank Guarrera terminera sa carrière au Metropolitan Opera dans le rôle-titre de Gianni Schicchi de Giacomo Giacomo Puccini, le 26 janvier 1976. C’était aux côtés d’une triomphante Renata Scotto.

Doté d’une voix d’airain, Frank Guarrera portait un soin tout particulier à la diction et à l’expression théâtrale de ses rôles, comme en attestent les malheureusement trop rares enregistrements qu’il laisse à la postérité.

Plus de détails

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.