200 ans de Musique à Versailles : A nos 20 ans !

À emporter, CD, Musique d'ensemble

Antoine Boësset, Robert Ballard, Jean-Baptiste Lully, Marc-Antoine Charpentier, Marin Marais, François Couperin, …Jean-Philippe Rameau, François Rebel, André Campra, Michel Corrette, Nicolas Sacchini, François-Joseph Gossec, Wofgang Amadeus Mozart, …. William Christie, Les Arts Florissants, Marc Minkowski, Les Musiciens du Louvre, Olivier Schneebeli, Louis Castelain, Antonio Florio, Hervé Niquet, Le Concert Spirituel, , Jean-Claude Malgoire, La Grande Ecurie et la Chambre du Roy, Christophe Rousset, Les Talens lyriques, Jérémie Rhorer, Philippe Pierlot, Frédérick Haas, Joël Suhubiette, Patrick Cohen-Akenine, Les Folies Françoises, Jérôme Correas, Sébastien d’Hérin, Ricercar Consort, La Capella dei Turchini, Collegium Vocale de Gand, Maîtrise de Versailles, Ensemble Jacques Moderne, Véronique Gens, Patricia Petitbon, Paul Agnew, Isabelle Poulenard, Stéphanie d’Oustrac, Robert Invernizzi ; Christophe Coin, L’Ensemble Baroque de Limoges… 20 CD + 1 CDR France Musique/Circé. Enregistrement à Versailles en automne 2007 et des enregistrements réalisés en ces lieux lors des précédents festivals et également provenant des labels Glossa, Warner, K617, Universal, Laborie,. Notice en français très complète sous forme d’un CD.

 

Circé

Ce coffret ressemble à cet instant du film Si Versailles m’était conté où toutes les gloires qui ont fait Versailles descendaient l’escalier de l’Orangerie sous les traits de tous ceux qui firent le cinéma et le théâtre entre 1930 et 1959. Souvenez-vous !

Puis l’on se revoit cet automne, dans le manège de la Grande Ecurie, dodelinés sur la chaconne d’Amadis, ressentir l’émotion qui nous a étreint à ce moment là, les larmes venir et l’envie de se laisser emporter par cette musique dans la danse. Oui, l’on retrouve intact dans ce coffret, cet instant festif, où tout devient possible, magique, où Versailles tel le château ensorcelé de La Belle et la Bête va revivre, les flambeaux tendrent les bras, … oui cet instant où vous allez pénétrer dans le monde de la fête, un monde enchanté, où les eaux jaillissent vaillamment, où écureuils et lièvres croisent dans les bosquets des amoureux heureux.

Peut-on mieux évoquer Versailles que par sa musique, véritables feux d’artifices sonores ? Versailles est un rêve et le Centre de Musique Baroque contribue depuis 20 ans, avec les musiciens qui accompagnent son aventure à faire vibrer ses murs et ses chemins du bonheur infinie d’une jeunesse éternelle.

Cet automne, le CMBV nous a donc offert pour fêter ses 20 ans, un festival digne des Plaisirs de l’Île enchantée. Rassemblant autour des quatre règnes qui se sont succédés en ces lieux, toute la musique qui y fut jouée, interprétée. Tentant de réunir sur quatre week-end, tous les noms de ceux qui firent cette musique, de Boësset à Lully, de Rameau à Rigel, de Charpentier à Couperin, de Lalande à Philidor, dans un Divertissement Royal, au bonheur absolu.

Quatre rois, quatre reines, un goût certain et sur pour la musique et la danse, la course du char d’Apollon qui du bassin qui porte son nom, fait briller le soleil de mille feux, où les bacchanales de la statuaire viennent s’interrompre au pied de Latone, Versailles fût un temple à l’amour et à sa célébration avant de devenir un symbole de pouvoir. Le Versailles baroque est celui, mélancolique, de Boësset, ou resplendissant sous les ors de Lully, celui des fêtes Galantes et des pastorales du siècle de Rameau. Enfin celui de ces musiciens qui pour plaire à une jeune reine, à la fin tragique, recréèrent un cadre intime et joyeux.

Dans ces 20 CD, vous retrouverez une partie des interprètes (, , Stéphanie d’Oustrac, , …) qui ont contribué à ces journées mais également certains concerts de précédents festivals et des enregistrements de labels tels K617, Universal ou Warner. Il manque donc certains programmes entendus cet automne, mais comment faire autrement alors que le baroque n’a jamais été aussi magistralement servi ? Reconnaissons que le CMBV nous offre ici un véritable bijou de la couronne baroque.

Alors, c’est Noël ! Pour tous ceux qui eurent la chance de passer d’un concert à l’autre cet automne dans l’allégresse de ces 20 ans du Centre de Musique Baroque, le cœur bouleversé par tant de beautés, mais aussi à tous ceux qui n’ont pas eu cette chance, et qui à l’écoute de ces enregistrements pourraient bien en fermant les yeux se laisser emporter par l’enthousiasme de ces fêtes … pas une seule hésitation ! Bien sûr, il s’agit d’enregistrements publics, bien sûr il peut y avoir quelques inégalités dans ces interprétations « live », mais une fois encore publiques c’est ainsi que le baroque est roi, que le baroque est magique, comme ses cordes boyaux qui souffrent de la chaleur et s’accordent avec tant de difficulté et qui deviennent voix humaines, comme les violes de gambe. Ne mésestimez pas, les émotions du concert. Elles sont si vraies, si profondes, si bouleversantes, qu’aucune larme de plaisir ne doit leur être refusée.

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.