Mot-clef : Stéphanie d’Oustrac

Europe baroque à Ambronay

Pour ses 40 ans cette année le festival d'Ambronay affiche fièrement une thématique de "Musique baroque et métissée" et une volonté de jeter des passerelles musicales entre les périodes et les styles. Dans sa tradition de compagnonnage et de transmission (dispositif eeemerging notamment) le festival a soutenu pas moins de 52 ensembles depuis 2010, nouant quelques 60 partenariats culturels à travers l'Europe et accompagnant 22 Académies baroques européennes depuis 1993. ...
A1UMLCbUhuL._SL1500_

La première intégrale Berlioz, enfin !

Warner Classics met un terme à une trop longue attente en éditant la première intégrale Berlioz (du moins de ses œuvres musicales), pour les 150 ans de la disparition du compositeur, le 8 mars 1869. Et c'est une grande réussite, avec des inédits et à prix très doux.  Commençons par ce qui peut paraître accessoire mais qui à notre sens signifie beaucoup. Ce coffret édité par une major prend le soin de remercier ...
T1

Les Troyens de Tcherniakov fracturent l’Opéra de Paris

Pour les 30 ans de Bastille, les 150 ans de la mort de Berlioz, en plein questionnement panthéonique autour du Beethoven français, ces Troyens étaient le spectacle le plus attendu de l’année. Las ! La mise en scène dérangeante de Tcherniakov voit sa force malmenée par l’obstination toute parisienne de charcuter encore et toujours la géniale partition. Berlioz n’a jamais vu Les Troyens. Les Parisiens non plus. L’Opéra de Paris s’y attelle pourtant avec ...
Oper Zürich - L'incoronazione di Poppea - 2018

Oustrac, Fuchs, Galou : un trio d’enfer pour Poppée à Zurich

Une distribution formidable et la mise en scène stimulante de Calixto Bieito portent les héros troubles de Monteverdi. Zurich et Monteverdi ? L'équipe formée de Nikolaus Harnoncourt et Jean-Pierre Ponnelle avait monté à la fin des années 1970 une trilogie qui a marqué les esprits, à défaut d'avoir très bien survécu au passage du temps ; quarante ans plus tard, à une heure où les maisons d'opéra ne font plus le ...
Sensibilité et émotions intenses pour Werther à Nancy

Sensibilité et émotions intenses pour Werther à Nancy

Respectueuse et fidèle tant au romantisme de Goethe qu’à l’élégance de Massenet, la mise en scène de Werther par Bruno Ravella offre un cadre parfait aux deux incarnations majeures de Stéphanie d’Oustrac et Edgaras Montvidas. A l’opposé du caractère par trop hétéroclite de Manon, Werther est pour beaucoup l’opéra le plus abouti et le plus réussi de son auteur. Compositeur adulé de son vivant, connaissant un énorme succès tant dans les ...
Berlioz-Beatrice-et-Benedict-Glyndebourne-DVD

Entente cordiale pour Béatrice et Bénédict à Glyndebourne

Béatrice et Bénédict de Hector Berlioz fait enfin son entrée en DVD, dans une production donnée à Glyndebourne pour le tricentenaire de la disparition de Shakespeare, avec une distribution dominée par Stéphanie d'Oustrac et une mise en scène de Laurent Pelly qui joue astucieusement la carte du rêve. Chers amis anglais, quand il s'agit de notre Hector national, vous avez une fois de plus tiré les premiers. Bravo ! À la longue ...
aix carmen vign

À Aix, la Carmen thérapeutique de Tcherniakov

La Carmen du Festival d’Aix-en-Provence se révèle bien audacieuse : mais que pouvait-on attendre d’autre du célèbre metteur en scène Dmitri Tcherniakov qui a dernièrement conquis les Parisiens avec La Fille des Neiges ? Mieux vaut être prévenu : ce n’est pas vraiment Carmen que nous allons côtoyer durant ces trois heures de spectacle. Les espagnolades, les clichés et le clinquant hispaniques sont bien loin : c’est à des fins thérapeutiques que les héros ...
Capture

Votez pour Arnaud Marzorati, baryton saltimbanque

Après un parcours notamment dans l’univers de la musique baroque à travers de nombreux projets avec les Arts Florissants, les Talents lyriques, le Concert Spirituel ou encore le Poème Harmonique, le baryton Arnaud Marzorati s’est aujourd’hui engagé dans une démarche particulièrement originale autour de la « Chanson historique » en créant de nouvelles rencontres entre ce répertoire populaire et la musique dite « savante ». Accompagné par la Fondation Royaumont dans ses recherches musicologiques, ...
Faire confiance à Berlioz : Béatrice et Bénédict au Palais Garnier

Faire confiance à Berlioz : Béatrice et Bénédict au Palais Garnier

Et si la solution pour mettre en scène Béatrice et Bénédict, œuvre réputée inmontable, était justement de ne pas la mettre en scène ? La mise en espace de Stephen Taylor au Palais Garnier est ce qu'on a vu de plus réussi pour traduire le propos de notre cher Hector ! Au devant de la scène, une rangée de chaises noires accueillent les chœurs, qui ne restent pas toujours benoitement assis, ...
L'heure espagnole

A la Scala, Ravel en provenance de Glyndebourne

Après 40 ans d’absence des plateaux scaligères, le Festival de Glyndebourne débarque à Milan avec la production de 2012 aussi féerique qu’ironique de L'heure espagnole - L'enfant et les sortilèges. Bercé par la baguette énergique de Marc Minkowski, le public milanais se prête au jeu du talentueux Laurent Pelly, se laissant entraîner à travers 2h15 de pure insouciance entre comédie et conte de fées. Deux histoires différentes, deux livrets différents ...
L’Aiglon trouve enfin sa place

L’Aiglon trouve enfin sa place

L'opéra à quatre mains d'Honegger et d'Ibert aura connu, depuis sa création en 1937, le même destin que son héros, condamné à la réévaluation puis au quasi-oubli à chacune des reprises. Et si la donne venait de changer enfin à Marseille ? L'Aiglon est le surnom donné au Duc de Reichstadt, au Roi de Rome, au fils de Napoléon premier, qu'on imagina un instant en Napoléon II, avant qu'il ne mourût de ...
oustrac_c_perla_maarek

Les bouleversants états d’âme de Stéphanie d’Oustrac

Grand écart pour l'Orchestre des Pays de Savoie : après sa populaire tournée Bidochon durant l'automne, à Chambéry Nicolas Chalvin entraîne sa phalange dans un audacieux programme de raretés. On a déjà dit les remarquables invités dont sait s'entourer Nicolas Chalvin. Les récents Tedi Papavrami et Christian Binet cèdent la place au joyau Stéphanie d'Oustrac. Celle que le programme présente comme « l'arrière-petite-nièce » de Poulenc met l'art consommé de son mezzo au service ...
Theodora 1

Theodora avec Stéphanie d’Oustrac et Philippe Jaroussky : divin crépuscule

Theodora, vingt ans après les mythiques représentations de Glyndebourne, revient sur le devant de la scène entre les mains de William Christie au Théâtre des Champs-Élysées. L'œuvre est tout d'abord la pierre angulaire de la soirée. L'oratorio de Haendel correspond mieux au goût de l'époque qui délaisse l'opera seria, mais le compositeur crée néanmoins une pièce admirablement construite musicalement qui entraîne l'auditeur dans un état assez contemplatif, effectivement plutôt éloigné des ...
+clemenza-di-tito-onr_photoakaiser_51461423146426

La Clémence de Titus à Strasbourg ou l’usure du pouvoir

A l’Opéra national du Rhin, la nouvelle production de La Clémence de Titus s’avère passionnante. Katharina Thoma revisite en profondeur le livret avec acuité et précision tandis que Stéphanie d’Oustrac reprend son Sesto toujours plus intensément incarné. Pour sa première mise en scène à l’Opéra national du Rhin, Katharina Thoma frappe un grand coup. Transposé dans l’Italie postfasciste des années 50, où culpabilité et réconciliation n’étaient certainement pas des notions ...
Pélléas et Mélisande, Nantes

Un Pélléas très incarné à Nantes

La production événement du Pélléas et Mélisande de Debussy donnée à Nantes repose sur un pari on ne peut plus risqué. La quasi-totalité des chanteurs y effectue en effet une prise de rôle, notamment Stéphanie d’Oustrac et Armando Noguera dans les rôles-titre, quand on sait que la partition repose véritablement sur leurs épaules ! À l'issue du spectacle cependant, le pari est gagné. Stéphanie d'Oustrac, tout d'abord, possède une voix claire, son articulation ...
clemenza2

Stéphanie d’Oustrac illumine Garnier dans La Clemenza

Cette production de La Clémence de Titus avait déjà été présentée à l'Opéra National de Paris en 1997 : on retrouvait ainsi le metteur en scène Willy Decker et John Macfarlane pour les décors et costumes. Pas de grande surprise donc, pour cette reprise qui réunissait une distribution étonnamment variée. Épurée de ses enjeux politiques dans la version de Mazzolà, l'histoire se veut intemporelle et c'est précisément l'impression qui nous est ...
6449_-OP28314 Opéra national de Paris Ch. Pelé

Un Così classique mais délicieux à l’Opéra Garnier

Alors que la tendance est à la relocalisation temporelle d'opéras qui n'en demandent pas tant et qui parfois ont du mal à en sortir intacts, l'Opéra Garnier remet sur scène dans son contexte original un livret qui, lui, fonctionne aussi bien à toutes les époques, le Così fan tutte de Mozart - Da Ponte. Voici donc cet éternel "Elles font toutes ainsi" comme cherche à le démontrer Don Alfonso, avec ...

À Glyndebourne, Ravel entre trivialité et féerie

Cela fait partie des énigmes de la musique classique : les deux œuvres lyriques de Ravel sont presque systématiquement réunies dans un même spectacle. Pourquoi diable ? Leur durée respective n'excède pas l'heure, certes ; mais quel autre point commun trouver entre l'Heure espagnole, ce vaudeville parodique aux vers de mirliton, et l'Enfant et les Sortilèges, dont l’inventivité poétique et musicale surprend à chaque nouvelle audition ? Non, décidément, ni la mise en scène ...
_DSC5839-Stephanie-dOustrac-c-CCR-Ambronay-Bertrand-Pichene

Stéphanie d’Oustrac, confessions d’une mezzo

Repérée par William Christie, la mezzo Stéphanie d’Oustrac a développé sa carrière sous le soleil du baroque, donnant l’impression qu’elle tenait là son répertoire de prédilection. Mais celle qui se rêvait en soprano colorature n’a peur ni des vocalises rossiniennes ni de la suprême virtuosité berliozienne, scéniquement aussi engagée dans les rôles de reines que d’amantes délaissées. « Tout sauf un metteur en scène vide ou/et destructeur. » ResMusica : La saison passée, ...
365000259-invite2

Stéphanie d’Oustrac, une humaine voix

La Voix Humaine est un opéra de tempérament, et toutes les cantatrices ne sont pas capables de s’y mesurer. En plus de la technique vocale, l’œuvre nécessite un investissement rare, et même dangereux. Mais Stéphanie d’Oustrac ne manque pas de caractère. D’autres, seules devant leur téléphone, murmurent, s’effacent, se résignent, et c’est tout aussi bien. Elle, pieds nus, drapée dans son manteau gris, enveloppée de sa magnifique chevelure, qui est ...
crbst_photo_20studio22

Simone Weil et Stéphanie d’Oustrac, Immortelles

Quatre femmes immortelles étaient convoquées salle Pleyel dont une seule, la philosophe engagée Simone Weil disparue en 1943, est notre contemporaine. Pour les évoquer, deux femmes d’aujourd’hui, la compositrice Florentine Mulsant et la mezzo Stéphanie d’Oustrac. De la reine à l’artiste, de l’amoureuse à la compositrice, le programme donnait à entendre et à voir ce que la femme apporte à l’humanité quand sa force et sa créativité ont enfin un ...
romeo&juliette_op12

Le Roméo et Juliette épuré de Sasha Waltz

Repris pour la première fois depuis sa création en 2007, le Roméo et Juliette de Sasha Waltz est d’abord un hommage rendu à la version de Berlioz du drame de Shakespeare. Symphonie dramatique pour choeur, solistes et orchestre, la partition offre à Sasha Waltz une dramaturgie lisible et simplifiée. L’introduction chantée par le chœur de l’Opéra (remarquable) sert d’écrin aux scènes d’exposition : combats, tumulte et intervention du Prince qui ...
Philippe Cassard _vign

Debussy avant le Prélude à l’après-midi d’un faune

Le grand debussyste Philippe Cassard est plus que jamais actif en cette année du 150e anniversaire de la naissance du compositeur. Après un récital de mélodies auprès de Natalie Dessay avec quelques pièces inédites, c’est cette fois avec Stéphanie d’Oustrac et de François Chaplin qu’il donne un concert rassemblant des œuvres écrites avant Le Prélude à l’après-midi d’un faune (1894). Ce sont donc des compositions de jeunesse, où son originalité ...
Le comte Ory, photo 1, Christian Dresse 2012

Le comte Ory à Marseille

Produire le trop rare Comte Ory est autant une bonne idée qu'un gageure. Bonne idée tant cet ouvrage est drôle et élégant, à certains moments proche du burlesque. Et gageure, sorte de forteresse, il ne se livre pas d'emblée et offre de portes d'accès, souvent inconciliables. Son socle historique et littéraire allie deux ères passées : la Renaissance que la Restauration célébrait comme le modèle d'une époque foisonnante et créatrice (les ...
fra_lully_atys

Atys, cuvée 2011 : thank you Mr. Stanton

Après Didon et Enée, L’Amant jaloux et Carmen, c’est au tour de la production emblématique d’Atys de faire l’objet d’une publication en DVD sous l’étiquette de l’Opéra Comique. Cette tragédie de Lully en un prologue et cinq actes sur un livret de Philippe Quinault (la quatrième collaboration entre les deux hommes) fut créée le 10 janvier 1676 à Saint-Germain-en-Laye. L’œuvre connut un grand succès à l’époque, fut reprise, puis sombra ...
ambronay_s oustrac_cavalli

Stéphanie d’Oustrac, Ferveur et Extase

Alors qu’elle fait actuellement une carrière fort prometteuse à l’opéra (dans l’opera seria de Mozart notamment), la mezzo-soprano Stéphanie d’Oustrac, révélée à la fin des années 1990 par William Christie, nous revient au disque avec ce deuxième récital publié par le label d’Ambronay, après un beau programme Haydn paru en 2010. Elle retrouve ici Amarillis, un ensemble avec lequel elle avait déjà collaboré dans un enregistrement consacré à Médée  furieuse(Ambroisie). ...
Résurrection

Résurrection d’Atys à l’Opéra-Comique

Lorsque, en 1987, William Christie et Jean-Marie Villégier révélèrent Atys, leur magnifique production fut immédiatement flanquée d’une aura fondatrice qui n’a jamais cessé. Et pourtant, l’opéra lulliste n’était pas alors une découverte : d’autres productions lullistes avaient déjà fleuri sur des scènes françaises (notamment, au Théâtre des Champs-Élysées, Armide, par Philippe Herreweghe et le tandem Caurier-Leiser). Rappelons que cette aura, dont Atys est nimbé, masque encore un point essentiel : cette production accueillit ...
Une distribution parfaite

Distribution parfaite pour Les Dialogues des Carmélites

Son nom n’apparaît pas dans le programme. Et pourtant, Raymond Duffaut est l’acteur principal de la réussite de cette production des Dialogues des Carmélites. Conseiller artistique de l’Opéra-Théâtre d’Avignon depuis de nombreuses années, sa connaissance de l’opéra est indiscutable. Son expérience de la chose lyrique, son goût et sa perception des voix, son autorité en la matière ont trouvé ici son à-propos. En s’imposant un choix de solistes de langue ...
La comédienne & la chanteuse

Stéphanie d’Oustrac, la comédienne & la chanteuse

La Voix humaine Autour de La Voix humaine, opéra pour une voix de femme d’une quarantaine de minutes composé par Poulenc en 1958 d’après la pièce de Cocteau, le metteur en scène Vincent Vittoz a rassemblé deux autres pièces issues de l'œuvre de Cocteau qui mettent également en scène deux femmes qui se consument : celle du monologue lyrique La Dame de Monte-Carlo et celle du monologue Le Bel indifférent (ici donné ...
Les Dieux d’Hollywood

La Belle Hélène à Strasbourg, les Dieux d’Hollywood

Le metteur en scène Calchas enrage. Pour le nouveau péplum qu’il réalise, les moyens que lui octroie le producteur Ménélas sont vraiment trop limités. Pourtant Ménélas est l’époux de la star Hélène, la vedette du film, et l’ami du politicien Agamemnon ! D’ailleurs, ce dernier souhaite renouveler le genre trop sclérosé et découvrir un nouveau talent pour le rôle du jeune premier. Ce sera le figurant Pâris… Dans cette Belle Hélène, créée ...