Plus de détails

Musique française « Découvert 1890-1939 » Joseph-Guy Ropartz (1864-1955) : Trio en la mineur pour violon, violoncelle et piano  ; René-Emmanuel Bâton dit Rhené-Bâton (1879-1940) : Trio pour piano, violon et violoncelle, opus 31. Trio Hochelaga : Anne Robert : violon ; Paul Marleyn : violoncelle ; Stéphane Lemelin : piano. 1 CD Atma Classique ACD2 2542. Code barre : 722056254229. Enregistré en mars 2007. Livret bilingue (français, anglais). Durée : 60’26’’.

 

Depuis que la musique existe, chaque époque édifie son palmarès constitué de quelque dizaine de compositeurs de génie, qui en font toute sa grandeur. Mais qu’en est-il de ceux qui n’ont pas réussi cette ascension? Qui sont ces compositeurs dont les noms sont encore pour certains inconnus mais dont le talent est d’une évidence flagrante ? Le Trio canadien Hochelaga (qui est le nom original de Montréal) a décidé de nous faire découvrir deux d’entre eux qui ont une source d’inspiration commune : la Bretagne.

, qui fut l’élève de César Franck puis directeur des conservatoires de Nancy et Strasbourg, s’inspire de son pays natal pour nous transporter avec émotion le long des cotes bretonnes. Par une écriture particulièrement imagée, il dépeint un océan tantôt houleux, tantôt doux et réconfortant, bercé par l’air vivifiant de l’Armorique. On sent là toute l’influence du maître sur le disciple par la présence de longs thèmes aux allures magistrales, emplies de couleurs chaudes et romantiques tout en conservant une écriture simple et classique.

René-Emmanuel Bâton préfère à son compatriote une Bretagne plus atypique. Parcourant une fulgurante carrière de chef d’orchestre, il composa de nombreuses œuvres témoins d’un amour sans précédent pour ce bout de France. Sous l’influence de Debussy, Ravel et Roussel qu’il côtoyait, il nous expose une musique tout aussi riche mais plus originale par son utilisation des instruments et des couleurs qui en ressortent. Il va jusqu’à développer un vieux thème breton pour lui redonner la vigueur digne d’une danse celtique. Le tout dans une interprétation subtile et fidèle.

Tous les remerciements vont droit au Trio Hochelaga pour cette belle découverte ainsi que pour leur interprétation fidèle et soignée.

Plus de détails

Musique française « Découvert 1890-1939 » Joseph-Guy Ropartz (1864-1955) : Trio en la mineur pour violon, violoncelle et piano  ; René-Emmanuel Bâton dit Rhené-Bâton (1879-1940) : Trio pour piano, violon et violoncelle, opus 31. Trio Hochelaga : Anne Robert : violon ; Paul Marleyn : violoncelle ; Stéphane Lemelin : piano. 1 CD Atma Classique ACD2 2542. Code barre : 722056254229. Enregistré en mars 2007. Livret bilingue (français, anglais). Durée : 60’26’’.

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.